Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 11:10
Après l'échec critique de la veille, je ne vais pas me laisser abattre et mener à son terme cet article, rondidju !!!

Bref, reprenons. J'expliquais donc que je n'ai pas l'intention de chroniquer des animes récents vu que ça pullule sur le net et c'est facilement trouvable, je vais donc me rabattre sur des animes un poil plus vieux mais qui mérite quand même le coup d'oeil. Et que pour moi, c'est assez facile, il suffit que je lève les yeux et que je fasse mon choix.

Et là, je clique sur Articles sauvegardés(aucun rapport certes, mais je me suis dit "Et tiens, si je cliquais là, juste pour voir". Et là, je vois que je suis toujours aussi boulet.
Pourquoi ? Parce que over-blog doit faire des sauvagardes automatiques en douce dans mon dos.
Et que les 4/5e de l'article sont présents.
Et que je vais juste faire un c/c du coup. Qui va commencer juste après cette phrase :



Et hop ! Une ch'tite chronique d'anime pour aujourd'hui. Le choix est toujours délicat. Quel anime faire ?
Déjà, je peux dégager tous les trucs récents. Parce qu'avec les aggrégateurs blog-chan et animint, y'a de quoi faire sur ce sujet. Donc, je vais continuer à exhumer des trucs vieux mais pas trop qui sont surtout à prix cassés en ce moment. Et puis, rappeler leur existence, ça peut servir à bien des choses. Avoir envie de les rereregarder si on les possède déjà ou bien de les acheter si l'occasion se présente. La seule difficulté, ce n'est pas d'en trouver des bons car il y en a à la pelle, mais surtout avoir l'envie de le chroniquer. En même temps, ce n'est pas trop dur pour moi, il me suffit de lever les yeux pour en faire ressortir certains. Alors Utena, non pas encore revu, Scrapped Princess, mouais une autre fois, Princess Tutu déjà fait, Larme Ultime.... Did it ! Ce sera celui-là qui sera choisi ce soir !

Et donc commençons sans plus tarder, bien que je tarde déjà bien trop, cette chronique de Larme Ultime.

Donc ça parle de quoi ? Je prends le boîtier pour avoir une bonne inspiration et/ou recopier le synopsis mais c'est le collector, donc pas de résumé >_<
Mais, car il y a TOUJOURS un mais, une petite phrase se détache sur cette jolie boîte : "Le dernier chant d'amour sur cette petite planète". Et là, tout est dit. Ou pas. Tout est dit si on fait le combo avec le titre "Larme Ultime".

Enfin bref... Soyons plus clair. Shûji sort depuis peu avec Chisé une camarade de classe.
Définition du personnage de Shûji : se la donne un genre type sérieux un peu froid et distant ( pour ceux qui ont lu les Katsura : le grand beau gosse blond qui revient à chaque fois dans ses histoires (ouaip, on a les références qu'on peut hein ! ))
Définition du personnage de Chisé : ................... Hmmmmm.... Prenez la plus cruche de toutes les héroïnes que vous connaissez, augmenter sa cruchitude (ou bravitude, je ne suis pas sectaire...) par un coefficient mille, le résultat sera encore une infinité inférieure à Chisé. Bref, elle pleure, elle pleure, elle est timide, elle est faible, bref le condensé de la petite japonaise femme-enfant.
A eux deux, ils forment donc un couple merveilleux. Ou pas. Mais ils représentent sûrement une tendance qui a existé à une époque (et qui existe toujours sûrement) ou le mec pour se la jouer über cool, devait se la jouer froid et distant, genre je domine (un peu comme nos racailles de chez nous quoi ^o^ ) et pour la fille, ah non, ça doit être le cas encore...
Là, je sais que les gens se disent que ça doit être de la m**** cette anime. Et bien dans ce cas, il ne mérite que cette image :


Car Larme Ultime s'impose rapidement comme quelque chose qui vous prend aux tripes d'une main glaciale quand les personnages s'avancent petit à petit vers leur funeste destin. Reprenons...

...

Et puis zut, allez lire vous-même le résumé là-bas, vous aurez le prix en même temps !

Donc maintenant, on se retrouve avec une loli armée légèrement destructrice. Et le titre prend toute son importance. Il représente la double facette de Chisé, avec les larmes qu'elles versent à tout va et l'engin destructeur qui te détruit des avions comme certains vont aux toilettes.
Et c'est là que petit à petit, tout se noue. Shûji et Chisé vont tenter de sauver leur relation malgré tout. Ils vont se battre et fuir, essayer d'avoir des rendez-vous normaux... Inutile de dire que c'est loin d'être aussi simple quand on fréquente une arme qui te chie littéralement des bombes O_o Ma phrase peut paraître drôle, mais ce n'est pas du tout le cas dans l'anime. Toutefois, il ne faut pas croire que ça tombe dans un côté répétitif, ou autre scène d'adolescent, la mise en scène est bien faite et l'évolution rapide. Et surtout, ce ne reste pas un anime pudique où les personnages se contentent de vaguement effleurer leurs lèvres. Non, toute la composante sexuelle de la chose est abordée pour le meilleur et pour le pire, et le sexe n'est ni caché ni dénigré (ce qui en soit, pour un anime, c'est un grand évènement). Les personnages grandissent vite et deviennent des adultes rapidement sans pour autant échapper aux échecs, aux rechutes, aux liens qui les unissent aux autres. Ils s'enfuient vers un monde meilleur qui n'existe pas -ils le savent très bien-, et son existence se rappelle à leurs souvenirs discrètement mais brutalement avant une fin anthologique.
De plus, outre dénoncer la bêtise de la guerre, la lente dépression des personnages, ainsi que leurs doutes, sont mis régulièrement mis en avant, même s'ils se débattent comme ils peuvent pour (sur)vivre et apprécier la vie. La relation de ces deux amoureux, qui fait un peu gnangnan au début devient réellement touchante au fi de ces treize épisodes et revêt une tristesse rare. La tension reste constante tout au long de l'histoire du fait de la présence de l'ennemi, quasiment toujours invisible, mais toujours présent et qui se rapproche de plus en plus, jusqu'au dénouement final particulièrement triste...La fin entre l'anime et le manga diverge légèrement dans mon souvenir, mais dans les deux cas, c'est un carton plein. Une magnifique réussite. On peut avoir du mal avec le dessin de l'auteur, mais l'animation suit parfaitement, la BO aussi et le coffret est vraiment une pure merveille qui représente bien ce que va nous faire subir l'anime.

Après on peut saturer du côté pleureur de Chisé (si elle était plus connue, elle ferait un carton plein au vote de la cruche à ce festival ), mais c'est le sujet de l'anime, les larmes après tout. Donc ouip, c'est un anime pas très actif, mais il représente parfaitement ce que peut être la guerre et l'ignorance de savoir qu'on est en guerre sans pourtant prendre conscience de ce qui se passe.

Bref, c'est du bon. Et 13 épisodes à 20 euros pour un tel coffret, c'est du gâchis de se refuser ce plaisir. Et le manque d'action n'est pas un argument valable, au cours de ces 13 épisodes, il doit y avoir plus de scènes d'action animée que dans tous les fillers de Naruto ! (je sais, c'est pas dur en soi, mais quand même !).

Reprise de la partie ajoutée aujourd'hui ^^

Ces dernières sont d'une rare violence et particulièrement crue, sans pitié pour les personnages secondaires. Ces derniers sont loin d'être des laissez pour compte et participent de manière efficace au déroulement de l'intrigue et à l'évolution des personnages principaux. Et leur fin est tout aussi douloureuse... Sinon plus... Ils se débattent aussi dans ce monde, tant bien que mal....

En fait, le charme de cet anime, c'est ce côté humain. Cette volonté de décrire tout ce qui peut se passer entre des personnages soumis à une situation qui les dépasse et qui pourtant, souhaitent continuer à vivre. Mais... Il n'y a que dans les films américains à la Bruce Willis où tout s'arrrange à la fin.

Donc, pour finir et clôturer cette chronique, que je trouve pas assez rempli à mon goût (comme à chaque fois d'ailleurs mais je ne sais que dire d'autre et je ne vais pas tourner en rond), je dirais que Larme Ultime, c'est bôôôôôôôôôôô à en pleurer. L'anime n'est certes pas parfait, mais il se dégage en lui d'une douce et puissante mélancolie qui nous fait vaciller sur nous-même.

Donc achetez-le pour le jour où vous ne trouverez rien à faire, et plutôt que de passer votre soirée à surfer (inutilement of course) sur le net, vous pourrez passer une bonne soirée à regarder cette triste histoire qui vous marquera, je n'en doute point...

Bon, la prochaine fois, j'hésite entre faire l'apologie de Makoto Shinkai, descendre en flèche Fate Stay Night ou trouver un autre anime. On voira comme qui dirait ^o^

Au niveau des différences entre le manga et l'anime :
- le trait de l'auteur peut faire fuir le lecteur mais ce souci ne s'applique pas à l'anime bien plus "regardable", en tout cas bien plus facile à apprécier
- le manga a une composante (un peu) plus drôle que l'anime ne pouvait représenter (comprendre : des remarques en fond, et si c'est pas clair, et bien, c'est comme ça :p  )
- les fins sont semblables bien que celle de l'anime me semble un poil plus "positive" mais vraiment un poil. Par contre, le manga rallonge la scène de sexe finale, ce qui fait débat sur l'opportunité d'une telle longueur ( un titi? C'est quoi ce terme abracadabrantesque ? O_o )
- Globalement, les histoires sont identiques. Voir l'un et pas l'autre, ne cause aucune gêne. Le manga est peut être un poil plus complet (j'avoue, ça fait un bail que je ne l'ai pas lu).

Sinon quelques images :

Un scan du manga trouvé sur le net



Bonjour, je m'appelle Chisé et j'ai un fucking bad ass gun !


Quelques screens piqués sur DVDanime.net :



Les différents persos :









                Shûji                         Chisé                            Atsuhi                           Akemi










           Fuyumi                                   Tetsu

Et là, je me dis que je n'ai vraiment pas parlé des personnages secondaires. Et puis je me dis que vous irez découvrir par vous-mêmes, pas vrai ? Il ne faudrait pas gâcher la surprise. En tout cas, il ne faut pas les sous-estimer, ils sont trèèèèèèèèèès importants et très attachants :)
Sans eux, Larme Ultime n'aurait pas la même saveur...

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Jo 28/01/2011 03:28



Corti:"Je prends le boîtier pour avoir une bonne inspiration et/ou recopier le synopsis mais c'est le collector, donc pas de résumé >_

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 28/01/2011 19:26



La mort d'Akemi m'avait tué moi aussi. :(



Arca 07/10/2009 19:21


Larme ultime, ça porte bien son nom.


Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 08/10/2009 18:20


Vi :(


Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories