Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 11:19
Ce we, j'ai regardé deux animes que je n'avais pas vu depuis un bail, Shinigami no ballad et Hanbun no tsuki, qui aborde tous deux un même thème, la mort, mais de façon bien différente. Mais dans les deux cas, c'est joliment fait et mélancolique. Pas la peine de les chercher par chez nous, ils n'existent pas, y'a pas d'autres moyens que de se contenter des méthodes illégales.

Tout d'abord, Shinigami No Ballad, que l'on peut traduire approximativement par la "Balade du Dieu de la Mort".
Le Shinigami (Dieu de la Mort), c'est la personne chargée de conduire l'âme des défunts au paradis (un peu comme les cloches par che nous.... Dirons-nous ^^ ). Un personnage assez récurrent, popularisé particulièrement par deux shônens connus, Bleach et Death Note. Mais on les retrouve régulièrement dans d'autres histoires dès que ces dernières ont trait à l'autre monde.

Dans Shinigami No Ballad, le Dieu de la mort est représentée par.... Une fille über-toute-choupi nommée Momo. Cette dernière est toujours accompagné par un chat parlant ET volant nommé Daniel que vous pouvez voir ci-après.

Ah vi, je dois le reconnaître, je craque complètement sur ce genre de personnage triste. Car Momo a beau être une shinigami, c'est aussi une pleureuse. Certes pas du même niveau que Chisé, mais quand même. Elle pleure juste un peu en fin d'épisode en général. Elle porte sa charge même si cela la rend souvent triste.
Enfin soit. L'anime compte 6 épisodes, ce qui est assez court mais largement suffisant. Chaque épisode est séparée des autres, à par un cas, où un des protagonistes revient mais il n'a qu'un rôle secondaire. Toutes les histoires sont donc tournées vers la mort d'une personne. En général, en dehors du cas du premier épisode, elles sont toutes déjà mortes. L'histoire tourne donc autour du fardeau que peut laisser leur départ, les regrets de n'avoir pu dire telle chose, comment vivre quand on perd un être cher. Momo intervient à divers degrés pour "consoler" les gens et les remettre sur le droit chemin si on veut. Leur dire d'aller vers l'avant et tout ça. Toutefois, ses interventions sont très succinctes et elle est loin de fournir des explications détaillés. Il n'est pas rare qu'elle apparaisse moins de deux/trois minutes dans tout l'épisode. Après, son rôle principal est de s'occuper des morts, pas des vivants laissés derrière. Mais, elle doit s'assurer que le mort ne laisse pas de regret pour qu'il puisse monter aux cieux (si elle a une carte d'accréditation, ce n'est pas pour rien ! )

Au final, les protagonistes devront donc trouver leur propre voie quasiment tout seuls au final. Ce qu'ils font et la fin des épisodes est donc plutôt positive. Mais bon, tout ce cheminement laisse un puissant parfum de mélancolie. Aller de l'avant n'est pas si simple et chacun agit différement.
Quoiqu'il en soit les 6 épisodes (et pas de suite prévue pour le moment) sont agréablement ficelés et peuvent se regarder sans coup férir. Le premier épisode étant indubitablement le plus dur à avaler, car c'est le seul où l'on fait directement connaissance avec le futur et quand on voit la personne qui meurt... C'est raide. Dur. Désagréable. Alors que le dernier est beaucoup plus soft vu que l'on suit les pérégrinations d'une morte pas morte. Mais qui comprend l'importance qu'elle a pour les êtres qui l'entourent ce dont elles doutaient complètement avant. Entre ces épisodes, la perte de soeurs ou de mères et comment cela change l'organisation de la vie, ou la quête de réponses.
On peut toutefois noter que, les filles sont plutôt dynamiques. Certes pas du niveau de ma déesse mais tout de même, on est loin de la classique cruche plus ou moins soumise et pleurnicheuse (qui a dit Sakura de Naruto ? Meuh non, meuh non... D'ailleurs, les résultats du vote Mangaverse tomberont cet après-midi. Enjoy ! o/), ce qui n'est pas pour déplaîre.
Le chara design est joliment fait, l'animation nickel, quelques plans sont là pour le fanservice mais vraiment pas de quoi casser trois pattes à un canard (y'a que les pervers comme moi qui les repère... Mmhhh, je suis grave contaminé dites moi ^^" ), les histoires agréablement tournées, la bande son bien accordé aux histoires et douces à l'oreille, bref pourquoi se priver de cette charmante et agréable série ? A moins d'être totalement réfractaire à ce type d'anime que l'on peut plutôt classer dans la partie "Tranche de vie". Et puis Momo quoi ! L'es trop choupi ! Si les shinigamis existent, je veux bien mourir de suite pour la rencontrer ! (Vi, je sais, je suis totalement irrécupérable. M'en fout, c'est pas nouveau :p ). Par contre, bon... Je préfèrerai qu'elle garde sa faux bien loin de moi ^^" Ah vi, j'avais oublié de préciser. Ici, les shinigamis ne font pas que guider l'âme des vivants. Ils prennent l'âme des vivants. En gros, ils tuent. Avec une belle et grosse faux....


Mais donc au final, pourquoi Momo pleure-t-elle si tout se finit bien ?
Et bien, on peut le prendre de différentes façons, mais voici comment elle justifie la chose : "Les morts ne pleurent pas, alors je pleure pour eux."
Je vous laisse chercher ce que ça signifie :)

Hanbun No Tsuki devrait être posté ce soir. Même nombre d'épisode, même idée, mais complètement différent. A suivre donc...

L'air de rien, ça pourrait en faire des mouchoirs à consommer si on est trop fleur bleue en une soirée :p

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories