Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 10:10
Bon, j'ai un peu plus d'une heure pour pondre un article sur Planètes après ma nuit blanche légèrement alcoolisée.
Après, faut que je file au repas Mangaverse.

Je n'ai plus le manga sous la main mais cela ne va pas empêcher les divers comparatifs malgré l'état lamentable dans lequel je suis actuellement.

Commençons par le début : Planètes, de quoi ça parle ?

Nous sommes en 2075, et la conquête spatiale bat son plein (sur les pourtours de la terre tout au moins). Le souci, c'est qu'avec les trucs qu'on a balancé dans l'espace, ce dernier est légèrement pollué avec plein de débris. Et un clou qui file à 5km/s, ça peut largement couler une navette si ça touche au mauvais endroit (comme cela est montré en introduction). C'est pourquoi il y a la mise en place des éboueurs de l'espace, chargés de récupérer les objets qui traînent. On va donc suivre une équipe de ramasseur de détritus au jour le jour. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce ne sont pas de simples tranches car l'évolution psychologique des personnages au fil du temps est très poussé, surtout en ce qui concerne le héros. Leur évolution est très marquée et c'est agréable à suivre. On les sent vraiment humain. Même parfois sur des épisodes qui ne font pas avancer l'histoire (dans ce cas, je pense particulièrement à l'épisode de la cigarette, absolument mythique et inquiétant vis-à-vis du plaisir et du manque que l'on peut tirer de ce produit).

Gloablement, les trois premiers DVDs suivant bien le manga. La seule nuance, c'est que pour étoffer l'histoire (à la base, il n'y a que 4 mangas, alors qu'il y a 26 épisodes), toute une galerie de personnage secondaire ont été introduit. On pourrait se dire qu'ils ne vont être que des faire-valoirs inutiles qui vont rallonger l'histoire, mais ce n'est pas le cas. Ils sont parfaitement intégrés au déroulement de l'aventure. Toutefois, leur présence fait que l'histoire va sensiblement changé sur certaines thématiques. Dans le manga, le syndrôme de Kessler est bien plus exploité, tandis que dans l'anime, il est juste effleuré même s'il est encore présent. D'un autre côté, l'anime joue bien plus sur la politique que le manga. Là, où le livre se contente d'une oeuvre plus intimiste, l'anime fait plus "gros". Même si certaines idées s'y retrouvent ( grosso-modo, y'a des terroristes qui s'attaquent aux vaisseaux spatiaux pour protester contre la conquête de l'espace à cause du fait que ça engloutit plein d'argent alors qu'il y a le quart de la planète qui meurt de faim. )

La chose passionnante dans le manga, c'est l'évolution du héros. On voit ce dernier sombrer des dépressions, reprendre du poil de la bête, mais tout est lié au fait qu'il soit cosmonaute. On sent que l'auteur s'est appliqué à chercher tous les détails sur la vie d'un cosmonaute, ses doutes, ses soucis. La chose est bien rendu dans l'anime mais beaucoup moins marquante, malheureusement. Le chat mort qui marquait dans le livre est absent dans l'anime (à part un clin d'oeil mais dans une phase qui n'a rien à voir). La divergence entre anime et papier est frappante dans la deuxième partie de l'anime et certaines scènes du manga particulièrement bien menées du manga disparaissent purement et simplement. J'ai été assez déçu du traitement réservé à l'évolution du groupe de terroriste entre autres. Mais cela ne grève en rien les qualités de l'anime. L'animation est nickel, le scénario agréable (avec beaucoup plus d'humour que le papier... On peut détester, à voir suivant les affinités) et l'histoire se déroule comme du papier à musique. Il y a peu de chose à reprocher à l'ensemble, aussi bien sur papier que sur la télé, Planètes reste une oeuvre de SF majeure qui anticipe bien les problématiques (ben vi, si nos politiques savaient faire des trucs à long terme, ça se saurait... ) futures sur la conquête spatiale, l'ivresse d'être cosmonaute, la "folie" des hommes prêt à relever tous les défis... Mon seul gros bémol sur l'anime, c'est que le voyage vers Jupiter n'est pas raconté alors que c'est une étape charnière dans le manga. La fin du manga reste mieux fichue que celle de l'anime à mes yeux, même si cette dernière n'a pas de quoi avoir honte.

Ceux qui ont aimé le manga peuvent acheter l'anime les yeux fermés, il est à la hauteur du manga (même si ma préférence va à ce premier). Comme l'histoire diverge au fur et à mesure des épisodes et que les personnages secondaires sont nombreux, l'impression de copier/coller reste assez faible, même si la trame principale est la même.

Que pourrais-je dire d'autre ? Planètes est un manga à lire et/ou à voir si on aime la SF. Tout est parfaitement bien rendu, mené efficacement et magnifiquement.

Je décris finalement peu de choses sur les personnges et l'histoire, mais je préfère vous laisser découvrir par vous-même :)

Je persiste donc et je le redis : Planètes est à lire ou à voir !

Et j'en profite pour renvoyer vers mangaverse où morgan a pondu une belle chronique sur le manga.

Bon, c'est pas le tout, j'ai le repas mangaverse qui m'attend moi ^^ (même si finalement, j'ai rempli cet article bien plus vite que prévu... Ptêt trop court... Tant pis ! o/
A chaque fois, j'oublie 80% de ce que je veux dire mais au moins j'évite les répétitions comme ça ^^
L'esprit de l'escalier me frappera sans doute dans la journée ^^ )

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories