Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 22:27
Yeah, j'ai déjà parlé de School days ici.
Toutefois, l'article de FFenril m'a fait un peu tiquer. Article qui était lui-même une réponse à cet article là.
Bref, j'ai tous les éléments en main pour déclencher une "dispute" inter blogchan sur School Days (traduction : je suis à deux doigts de lancer un troll par blogs interposés. Oh yeah ! ). J'aurai pu basiquement me contenter d'un commentaire sur l'un ou l'autre des blogs, mais la dernière fois où mes doigts pétillaient d'envie de répondre à un article de façon longue et presque argumenté, j'ai été obligé de le poser sur le blog. Ouip, c'est cet article-là. Qui a toujours du succès à ma surprise car il existe bien d'autres sites qui détaillent les choses bien mieux (merdouille, je ne retrouve pas le lien). Et comme je suis dans le même état légèrement alcoolisé, je risque de faire long, et donc ça m'ennuierait de poster un commentaire qui ne serait accepté.

Bref. Ceux qui n'en ont rien à foutre de ce que je raconte peuvent toujours aller s'amuser là et essayer de me fighter ma face pour la peine ! °o°

Mais reprenons... L'argument principal de FFenril anti-School days se résume dans le non-réalisme de la série. Et là je tique. J'ai beau trouvé la série chiante à mourir, dire qu'elle est irréaliste me semble particulièrement pernicieux. Ce serait passer sous silence assez rapidement les nombreux scandales qui ont pu déjà exister. Tout le monde aurait donc déjà oublié l'épidémie de syphillis dans une école américaine qui avait défrayé la chronique à l'époque (toujours pas de lien... Epic fail x2) ?
Je me souviens même d'un autre article, paru bien plus tard et dont je serais incapable de me souvenir d'où il venait et qui parlait justement de la vision de la sexualité pour nombres de jeunes américaines. Et c'était affligeant ou affolant. Les filles se rasaient le pubis et trouvaient normales de se prendre des triples péné (pour parler crûment) comme dans les films pornos. Ouep, leur vision de la sexualité se limitait aux films pornos. Alors certes, School Days, ce ne sont pas des américaines mais de gentilles japonaises, mais... Vu l'influence de l'amérique sur le Japon et la quasi-inexistence de l'éducation sexuelle dans ce pays, ça ne m'étonnerait guère que ce genre de chose puisse se produire. Là, où la balance pencherait, c'est qu'il faudrait que le héros soit un minimum baisable (au choix : look rebelle, bishônen, etc...) et il est probable que les premiers cas s'apprenteraient plus à des viols qu'autre chose (bref, ce qui arrive à Kotonoha dans un sens, aka miss gros seins). De là, à ce que ça fasse boule de neige et que plein de filles se retrouvent à se faire sauter par le bô-gosse, il y a un pas que je franchis allègrement. J'aurai même tendance à dire que ça serait sûrement plus trash vu que le "héros" inviterait ses copains ce qui pourraient se résumer à une tournante suivant les cas. Mais il ne faut jamais sous-estimer l'effet de mode. Si c'est in de baiser avec un tel, je suis quasiment sûr que le untel aura de nombreuses avances, quelque soit le pays.

Après je ne nie pas qu'il y a quand même quelques hénaurmités comme la salle prévue pour ça en plein festival. Mais dans l'idée globale, ça ne me semble pas si aberrant que ça. Je suis ptêt un pervers irrécupérable, mais le coup du "Je ferai ce que tu dis si tu couches avec moi" me semble limite évident. Après tout, si le viol a été reconnu comme arme de guerre, ce n'est sûrement pas juste pour le plaisir que peuvent en tirer certains (Ouip, ma comparaison est fallacieuse. J'assume).

Bref. Dire que School Days est irréaliste, c'est un peu avoir des oeillères sur les yeux. Je ne nie pas que certaines parties me semblent irréaliste, mais si elles existaient vraiment.... Je crois que je n'en serais guère étonnée. C'est juste une question de milieu. Suffit de comparer l'ambiance des boîtes de nuit en Bretagne et sur la Côte d'Azur, ce sont deux mondes complètement différents et qui pourtant évoluent sur le même marché cible. Donc oui, SD est réaliste. Que ça plaise ou non.
Un copain de 14 ans qui a compris qu'il pouvait se taper toutes les meufs passqu'il est "in", il ne va certainement pas s'en priver (enfin pas tout le monde, of course, mais y'en a qui n'hésiteraient pas). Et oui les filles peuvent céder pour xx raisons ce qui fait qu'on est plus dans le rapport forcé qu'autre chose. Mais bon...


Un lien pour se détendre.
(EDIT : Ou un autre pour les psychos ou ceux qui veulent se moquer des fanboyistes. Oui, j'en ai fait partie pour une fois. J'assume.)


Bon maintenant, faut que je m'occupe du tag que m'a filé marjoliemaman (et là les otaks vont un arrêt cardiaque : "Aarrrrrrgh !!!! Un blog sur comment élever son môme !!!! Mes yeux, mes yeux !!!!" ). N'empêche qu'elle me connaît bien vu qu'elle savait déjà que ça me gonflerait de le faire mais que je le ferai quand même. Bref (oui, j'aime bien ce mot. Je réalise que je l'utilise trop souvent d'ailleurs).


Que faisais-je il y a dix ans ?

Naon, mais j't'en pose des questions moi ? Je connais même pas mon âgeà la base ! Mais en fait, c'est facile. A un an près. Si on me rajoute une année, j'avais mon bac et je devais revenir du Championnat de France de Poney. Oui de poney. Et ce qui rient en arrière-plan parce que je parle de poney et pas de chevaux, ce sont rien que des loosers. Faites moi un concours complet d'équitation et alors je daignerais vous adresser la parole le lendemain. Parce qu'un concours complet d'équitation (CCE), ça se résume ainsi :
- Lever 6h30 un dimanche alors qu'on s'est levé à 7h du mat' toute la semaine.
- Faire une épreuve de dressage (tranquille ça)
- Courir pendant 3 bornes pour faire le cross
- Faire le cross avec le poney en question... Votre entrejambe s'en souvient toujours à la fin si vous ratez une foulée de galop et que vos parties se font crashées entre la selle et vous.
- Courir.
- Encore courir (il y a toujours une raison de courir. D'ailleurs on passe la journée à ça)
- Courir sur la reconnaissance du CSO
- Faire le CSO (concours de saut d'obstacle) et massacrer la deuxième partie de vos parties qui étaient encore entières à ce moment
- Courir
- Rentrer.
- Arrver chez soi à 23h.

Et ça tous les we. Alors quand je vois des gens qui me disent que c'est le cheval qui fait tout, je me gausse. Et je ne vous parle pas des crampes qui vous parcourt de partout le lendemain quand vous avez perdu la main.


5 choses faites ou à faire aujourd'hui :

Ahahaha ! Il me reste moins de 40 minutes. J'ai rien à faire.Sinon rien d'intéressant (quoi, vous voulez pas que je vous raconte mon épique combat pour poser un chèque à la banque, le fait de conduire la moto avec 5grammes dans le sang passque la veille on a pris une cuite et qu'on a dormi que trois heures ? Le pire étant que l'alcootest est passé très près en plus >_> )


5 plats que j'aime ou déteste




Endroits où j'ai vécu

Lorient, Dinard, Rennes et maintenant Paris. Mais j'ai bien l'intention de repartir en Bretagne un jour ou l'autre.


Cinq choses à faire si j'étais riche ;


Je ne veux pas être riche. Je risquerai trop d'acheter un nouveau PC et de jouer à
Dofus sans limite (bon dieu, aller à la JE pour jouer à Dofus, quelle bande de nazes). Sans compter que mon alcoolisme passerait de hebdomadaire à journalier. Bad idea.

Dans dix ans je serai :

Aucune idée, trop de possibilités et trop de trucs qui tournent dans la tête.


5 personnes que je souhaite taguer pour mieux les connaître :

Que dalle, j'ai pas d'amis :p

Me semblait que j'avais un dernier un truc à ajouter.
Pis zut.
Contentons-nous d'un truc de bon goût.


(Punaise, c'est moi ou c'est de la Heiniken sur le piano ? O_o)


EDIT :
Ah si, je me souviens de ce que c'est maintenant.

C'est cette image faite un pote qui sera ptêt un jour un dessinateur reconnu. Ou pas. On ne peut que lui souhaiter que bon courage (même si j'attends avec impatience que ses guides partent histoire qu'on ait le retour des éditeurs).
Pour les amateurs fainéasses, je vous remet la photo originale si vous voulez comparer (note : il a fait ça vite fait à l'arrach', donc les critiques du style "Gna, avec photoshop, je me touche et je le fais en deux secondes", vous pouvez aller voir au fond de mon rectum si j'y suis) :

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Jacut 12/07/2008 17:55

"mon argument principal n'est pas que la série est pas réaliste, plutôt qu'elle est désespérément agaçante, irritante et navrante ^^"

Exact, la série est désespérément agaçante, irritante et navrante, mais c'est ce qu'on voulu les auteurs et c'est pour ça qu'elle assume parfaitement ce rôle et qu'elle est si bien menée au final ;)

Je maintiens que c'est une série extraordinaire et avec des thèmes parfaitement développés et qui prend à contrepied les styles dans lesquels elle évolue, et rien que pour ça, j'aime. Une série comme on n'en fait plus (pas?), radicale, sans concession et qui force le spectateur à faire des choix, ce qui est quasiment du jamais vu (d'où les nombreux débats dessus).

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 12/07/2008 21:38


Mmmhhh... Je sais pas s'il doit y avoir débat. Son seul point fort est d'être un peu plus trash alors que c'est un truc mainstream à la base.
Sa seule originalité, c'est de faire du négatif alors que d'habitude, tout le monde finit plus ou moins heureux. Bref, c'est comme si Hollywood faisait un film où les méchants gagnent. Ca court pas
les rues, mais ça existe.
En tout cas, j'ai sauté plusieurs parties de l'histoire, car ça me saoulaît. Un clic sur BSPlayer, et hop, 5 voire 10 minutes qui disparaissaient. La curiosité me tendrait à revoir la série en
entier, juste pour voir ce qu'il se passait vraiment mais d'un autre côté... C'était vraiment trop chiant à regarder.... :/
Passqu'en dehors de son aspect bad boys, le déroulement de la série est leeeeeeeeent, mais leeeeeeeeeennnnnnnnnntttttt et pas du tout rythmé... Donc bon... L'animation et le design est plus que
correct, mais c'est chiant à regarder. Si le rythme avait été meilleur, le déroulement de l'histoire un peu mieux ficelé, je serai ptêt plus indulgent. Mais là, ils alignent trop les clichés à mon
goût, enfin trop de filles sont connes pour les pieds. Déjà qu'elles existent dans la réalité, je ne vais pas en plus avoir envie de me les taper dans la réalité ! :p


Tetho 12/07/2008 03:58

Je ne trouves pas SD si irréaliste que ça dans son traitement, même dans son carnage final (après tout le nombre de fait divers violents apparus au Japon depuis un an est assez élevé). Par contre le nombre de nanas que Makoto se tappera l'est.

Maintenant la série reste une atroce douleur à s'infliger et rien que pour ça mérite d'être oubliée à jamais avec les mèmes qu'elle a crée.

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 12/07/2008 21:30


Euh, c'est devenu à la mode le mot mèmes ou quoi ? Il arrête pas de sortir en ce moment...


FFenril 12/07/2008 00:34

Sache que j'espérais ne plus avoir à lire autre chose sur School Days et que tu mérites ma haine cordiale pour ceci. Si, si, clairement!

(... Et je pense que je peux être heureux d'avoir des oeillères sur les yeux là et de maintenir ce que je dis là... ^^ Etant donné que je suis très loin de franchir le pas que tu franchis allègrement ^^)

Ceci dit je tiens quand même à préciser que mon argument principal n'est pas que la série est pas réaliste, plutôt qu'elle est désespérément agaçante, irritante et navrante ^^

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 12/07/2008 11:48


Ah pour le reste, je suis assez d'accord. Je l'ai déjà suffisament descendu pour ça :p


Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories