Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2008 7 24 /08 /août /2008 11:00
Dire que je me trimballe l'avatar de Yotsuba depuis le début de mon blog et que je n'ai toujours pas fait d'articles dessus.

Il fallait corriger cette gente erreur. Cela va être chose faite. 

Alors, Yotsuba, c'est quoi ? Cux qui ont répondu que c'est la société qui utilise le Death Note dans Death Note peut cliquer sur ce lien sans coup férir (non, en donnant un coup d'ailleurs. Comme ça, le piège se refermera sur eux).

Soit. Maintenant que j'ai éliminé une partie d'un lectorat indésirable dont la manque de goût aurait nui à la qualité de Yotsuba, je peux enfin dire ce qu'est Yotsuba, c'est ceci :


Nope, ce coup-ci, ce n'est pas une histoire de Pedobear. Yotsuba, c'est du slice of live où notre petite héroïne (Yotsuba donc, qui veut dire trèfle en Japonais et ce qui explique sa coupe de cheveux) "découvre le monde". Il serait plus correct de dire que c'est une petite fille qui grandit, apprend des choses à sa manière, s'amuse.
Cela pourrait être très chiant (mais bon, "L'histoire de la vie" ça n'a jamais été ennuyant hein !) mais en fait non. Pourquio ? Parce que Yotsuba est un enfant qui serait fiché comme hyper-active dans notre société (ou disons qu'elle a des gènes haruhiesques avec l'innocence en plus). Bref, elle serait insupportable. Mais dans le manga, c'est ce qui en fait son charme. A moins de détester ce genre d'enfant du plus profond de son coeur et ce qui fait que c'est le seul argument dont je permets l'existence pour ne pas lire/aimer Yotsuba, on ne peut craquer devant cette gamine, curieuse, manipulée à souhait par plus vieux qu'elle. Le trait de l'auteur (le même qu'AzumangaDaioh en passant) est particulièrement expressif, agréable et rond, et donne souvent à Yotsuba une de ces bouilles qui fait craquer n'importe quel lecteur (profitez du lien pour zieuter les quelques scans qui traînent, certains sont très révélateurs du manga ^o^). Ces émotions sont parfaitement représentés, que ça soit sa joie de vivre, ses peurs, sa surprise. Certes, il faut reconnaître que les histoires ne volent pas très haut, il y a un côté livre pour enfant (qui est renforcé par le trait de l'auteur). Chaque chapitre est en effet dédié à quelque chose : "Yotsuba et le réchauffement climatique", "Yostuba et l'été", etc... (ce qui explique le titre original qui peut se traduire pa : "Yotsuba et !", mais heureusement, l'auteur ne les coupe pas violemment. La continuité se maintient et les références envers les anciennes histoires. De même, les projections dans le futur ne sont pas oubliées.


Mais Yotsuba ne se limite pas à sa petite héroïne complètement surexcitée. Il y a toute une galerie de personnage qui participe à l'humour et à la bonne ambiance générale. Tout d'abord, le père de Yotsuba est un type qui se balade tout le temps en caleçon et qui fait stoïquement face à l'énergie de sa fille par le non-stress. Pas agité pour deux sous, il contrôle assez bien l'énergie de la puce qui habite avec lui. Puis vint Jumbo, géant de deux mètres, garçon tranquille qui aime Asagi une des voisines de notre héroïne mais utilise des chemins détournés empruntés par Yotsuba pour approcher la femme de sa vie. Sans succès. On peut aussi noter qu'il a un coeur sensible et qu'il s'emporte un peu et peut être jaloux. En constante bataille avec Miura, une amie de la soeur d'Asagi sur le sujet. Après, il y a un autre ami du paternel, Yanda, ennemi juré de Yotsuba qui se font tourner mutuellement en bourrique.
Puis, il y a surtout les voisines. En dehors des parents, il y a trois filles. Ena, la benjamine, un peu plus âgée que Yotsuba, est la plus sérieuse du lot et la plus calme. C'est avec elle que Yotsuba joue et passe le plus du temps ce qui est assez logique pour une question d'âge, Miura, une amie d'Ena se joignant souvent à elles. Ena est un peu le stéréotype de la parfaite petite japonaise, tandis qu'Ena a plus un côté garçon manqué. Dans le style garçon manqué, il y a aussi Fukâ, la cadette de la famille, qui doit être en fin de collège/début lycée. Une énergique au grand coeur dirons-nous, inquiète de son poids et qui intervient assez régulièrement. Puis, il ne reste que l'aînée, Asagi (râh Asagi !!! ), étudiante, stéréotype de la caricature de la femme fatale / femme moderne , légèrement sadique et égoïste, aimant se moquer des autres, vraie peste, mais terriblement séductrice. A ceci s'ajoute des personnages secondaires plus ou moins importants mais dont le nombre grandit sans cesse de tomes en tomes, ce qui permet aux histoires de se renouveller facilement.

La lecture de Yotsuba, c'est une lecture qui vous fait sourire voire rire tout seul dans le métro (ce qui a tendance à inquiéter les voisins) tant la fraîcheur de la lecture fait un bien fou. Yotsuba, c'est une perle de joie et de bonne humeur au milieu d'un océan grisâtre, un plaisir qui donne le sourire, fait s'envoler les poids de la vie, qui remonte le moral. On ne peut que craquer et se faire happer par cette gamine pleine d'énergie. Les histoires sont particulièrement justes, et ici, pas de morale à deux centimes d'euro, juste le dynamisme de la vie qui donne envie de la croquer à pleine dents. Yotsuba, c'est un rayon de soleil, une douce brise qui emporte le coeur au-delà des soucis, une fraîcheur sans fin... Yotsuba, ça roxxe !

Le septième tome vient tout juste de sortir. Inutile de préciser que je vous conseille de sauter dessus. L'autre avantage de Yotsuba, c'est que ce n'est pas une série qui coûte cher et dont on risque l'overdose (quoique, est-ce possible ?) vu que maintenant, le rythme de l'édition ne va être que de deux tomes par an,  l'édition japonaise ayant été rattrapée. Deux tomes par an d'un tel plaisir, ce serait du gâchis de passer à côté.

Allez courir les acheter au lieu de rester béatement devant votre écran de PC/Mac/autres ! Ca vous fera du bien un grand vent de fraîcheur dans votre vie !


Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Yomi 24/08/2011 09:58



Vive Yotsuba o/ Le seul véritable défaut de cette série, c'est peut être son rythme de publication assez lent... Bon article en tout cas qui résume bien l'esprit de la série.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 24/08/2011 20:03



Merci ^^


Yotsuba, c'est le bien ! Et avec un rythme aussi lent, on est sûr de ne pas être overdosé. Enfin, encore faudrait-il que ce soit possible d'être overdosé par cette gamine une qu'on a accroché à
cette dernière. ^^



Natth 14/01/2011 12:58



Incline-toi devant la puissante fonction "Rechercher" d'Over-blog


En fait, je n'étais pas sûre que tu aies publié un article pour Yotsuba, mais je me suis dit que tu avais de grandes chances de l'avoir fait. Une intuition comme ça...


Comme il est dit ailleurs, je pense que c'est surtout le rapport entre quelques milliers d'exemplaires vendus et le prix de la licence qui doit faire financièrement très mal. C'est qu'elle est
devenue très célèbre dans pas mal de pays, la petite Yotsuba ^^



Natth 14/01/2011 11:09



Lecturage Yotsubaesque du jour : http://www.manga-news.com/index.php/report/Yotsuba


Malheureusement, cette série ne décolle pas en France. Cela ne facilite pas le rythme des sorties, sans compter les anciens volumes devenus introuvables.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 14/01/2011 12:48



Oh merci pour le lien !


Tu m'impressionnes à réussir à toujours retrouver mes vieux articles pour y mettre des liens intéressants ! ^^


Et pour les ventes, ch'suis tout desu... Mais bon, quelques milliers d'exemplaire, c'est déjà pas mal !



Arca 07/10/2009 19:42


Yotsuba, c'est super, vraiment. MAIS BOUDIOU CA PREND 1 AN PAR TOME MAINTENANT !!
Je veux mon tome 9 ...


Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 08/10/2009 18:21


Je ne suis même pas sûr qu'il soit déjà sorti au japon malheureusement :(


Jack 07/03/2009 01:11

C'est une belle déclaration d'amour en effet, et ça confirme tout ce que j'ai pu lire/entendre à droite à gauche concernant ce petit manga ^^ Comme je te l'ai dit je cherche la série en occasion, et j'attends de trouver le tome 2 pour pouvoir lire les 3 1er d'une traite :p

J'adore les petits mangas légers comme celui-ci, qui sont sans prise de tête et où il y a un réel attachement vis à vis des personnages ^^ Bref j'ai hâte de pouvoir commencer et de connaître la petite Yotsuba :D

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 07/03/2009 22:39


J'ose espérer que tu ne seras point déçu :)


Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories