Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 18:19
Plop, maintenant le deuxième shônen qui mériterait à être connu. Et pour qu'il soit safe for work, il a des vrais morceaux de juriste dedans ! Bref, un safe for work pour juristes avec des citations piquées chez maître eolas.




Bon, soyons honnête, KC est déjà décédé. Ses ventes ne touchaient pas les 700 exemplaires ou les 350, je ne sais plus et donc, akata a arrêté les frais. Au moins, ils n'ont pas fait les choses de façon trop abrupte, vu qu'ils ont prévenu le lecteur sur l'avant-dernier volume qu'ils allaient sortir et qu'ils se sont arrangés pour avoir une fin correcte même si elle reste incomplète, forcément. Ils ont récupéré les premiers chapitres du tome 22 qu'ils ont inséré dans le tome 21 afin que l'arc en cours se termine. Evidemment, plein de questions restent sans réponse, mais au moins on a une fin. On ne peut que remercier la décence et le professionnalisme d'Akata sur ce point, et bien des éditeurs devraient en prendre de la graine. Allez, un truc incompréhensible pour le commun des mortels pour la peine (et hop, parlons de Wizzgo) :

(…)L’autorisation de la loi est tirée de l’exception de copie privée, laquelle, dérogatoire, est d’interprétation stricte, et d’une technique qui permettrait d’invoquer le bénéfice de l’article L. 122-5, 6° du Code de la propriété intellectuelle par la création d’une copie transitoire destinée à un usage licite ;

L’ajustement de la technique logiciel aux prescriptions légales évoque une pratique “limite” habituelle des publicitaires en matière de boissons alcooliques et de tabac ; que le rapprochement est justifié par les caractéristiques d’un service qui repose d’abord sur une inscription dans le sillage d’une “addiction” des consommateurs, en l’espèce l’attrait pour les nouvelles technologies de l’image et audiovisuelle et la gratuité apparente, la position du problème des pouvoirs du juge des référés face à des pratiques qui tentent de limiter l’effet des prohibitions légales ;


Cette partie de l'histoire de KC tourne autour d'une histoire de marionnettes qui s'en foutent plein la gueule parce qu'elles sont armées au-delà du normal. J'exagère bien sûr. En fait, KC suit petit à petit deux histoires parallèles. Les trois premiers volumes permettent de se mettre dans le bain avec un cliffhanger qui fait très mal. Mais très très mal. Mais si ces trois volumes ne vont ont pas convaincu, ce n'est pas la peine de continuer la série. Le graphisme de l'auteur est très particulier et a rebuté plus d'un lecteur. Pourtant ce serait rater une des histoires les mieux construites dans le monde du shônen. Les rebondissements sont nombreux, les évolutions des personnages globalement intéressantes même si un peu trop attendu pour certaines, et il y a de la lecture. Là, ou un naruto vous prend 20 minutes, KC prend bien quarante minutes à la lecture pour le même format.
Minute Perruche.

Jusqu'en 1992, le juge administratif exigeait que la faute ayant causé un dommage soit une faute “lourde”. Cette exigence se voulait le reflet de la particularité de la pratique médicale : un médecin ne saurait être tenu de guérir son patient. Il doit faire de son mieux. La faute lourde était donc l'hypothèse où, pour simplifier, le médecin a commis une faute qu'un autre de ses collègues n'aurait pas commis. La conséquence était néanmoins funeste, eu égard à la difficulté de la preuve. Bien des patients, incapables de prouver une faute lourde, du faut qu'au moment où celle-ci a été commise, ils étaient inconscients, ou fortement diminués, et incapables de porter un jugement sur les gestes du praticien, voyaient leur demande rejetée, avec des conséquences terribles pour eux : on parle de gens devenus invalides qui n'étaient pas indemnisés de ce fait.


Je disais donc qu'il y avait deux histoires parallèles suite à la chute du troisième tome. L'une suit un petit garçon qui évolue dans le monde du cirque, donc une histoire plus légère, tandis que l'autre se fait la consécration d'un ange vengeur qui répand de l'huile d'automate à tout va sur le sol. L'un des mondes n'est que violence, l'autre amusement et apprentissage de la vie. Et pourtant les deux sont intimement liés. L'auteur joue sur les deux tableaux, alternant les passages entre ces deux mondes sans pour autant provoquer la lassitude et le dépit. Les combats sont dynamiques quoique assez fouillis à cause du graphisme de l'auteur, les flashbacks explicatifs particulièrement instructifs (ooooohhhhhh, l'histoire se passe même en Bretagne à un moment ! On a même des bretons avec leurs chapeaux ronds ! Trop fort :]  ! ). Avec KC, on ne s'ennuie guère !
Que pourrais-je dire d'autre ? Que c'est l'un des meilleurs shônens du marché ? Que les combats sont particulièrement huileux, qu'on a le mythe de la pierre philosophale revue avec des combattants immortels qui ne pensent qu'à leur vengeance et se moquent de mourir ? Que les automates sont des vrais sadiques pas à un massacre près. Que l'humour fait mouche rien qu'avec la maladie d'un des héros (il doit faire rire les gens sinon il meurt. Mais il ne sait pas faire rire les gens ! ^^" ). Que si les personnages apparaissent assez caricaturaux au début, la suite les fait évoluer de bien belle manière (tiens un article sur comment gérer son blog au niveau des droits).

Écrire et publier sur un blog, c'est engager sa responsabilité sur le contenu de ce qui y est écrit. Et déjà apparaît le premier problème : ce qui y est écrit n'est pas forcément ce qu'on a écrit en tant que taulier du blog. Certains sites y compris des blogs publient des liens via un fil RSS (cites de type "mashup"), c'est à dire reprennent automatiquement et sans intervention de leur part les titres de billets ou informations parues sur d'autres sites). Or on a vu à plusieurs reprises des sites attaqués car de tels liens portaient atteinte à la vie privée de personnalité susceptibles, et ces actions ont connu un certain succès (affaire Lespipoles.com, ou Presse-Citron, dont le délibéré n'est pas connu au jour où je rédige ce billet - voir plus bas).


Certes, il n'y a pas de fin. Mais des acharnés fanatiques du manga ont pris la relève pour que l'on ait la suite par ici (et ne comptez pas sur les scans américains, ils traduisent à partir des tomes français, c'est dire ! :D ). Le souci, c'est qu'ils sont en manque de traducteurs. Si vous aimez KC, n'hésitez pas à leur donner un coup de main :)

On peut noter qu'il y a un changement dans les couvertures dans la version française (comparatif via mangaverse
ici et ici). Cela était une initiative d'Akata afin de relancer les ventes de ce manga. Sans succès malheureusement. Il n'est pas impossible que la série soit reprise un jour ou l'autre par un autre éditeur. On en sait rien malheureusement. Affaire à suivre.

Ah et tant que je suis dans les news fraîche, en voilà une intéressante (OK? c'est plus très frais, je dois l'avoir depuis quelques jours) :


The Nikkei news source reports that the Japanese publishers Shogakukan and Shueisha will join forces to directly publish manga in Europe starting in the fall of 2009. The two companies plan to publish in France first, and then expand to Great Britain, Spain, and the other European countries. Currently, several European publishers have licensed the two Japanese companies' manga titles. Those European publishers include France's Kana (Naruto, Yu-Gi-Oh!, Death Note), Spain's Glènat España (Naruto, Death Note, Inuyasha), and Germany's Carlsen Comics (Naruto, Yu-Gi-Oh!, SaiKano).

Shogakukan and Shueisha are part of the larger Hitotsubashi Group, and two companies have coordinated overseas efforts before with their jointly owned Viz Media company and recently renamed Shogakukan-Shueisha Productions Co., Ltd. By entering the European markets directly, the two Japanese companies will be continuing their efforts to expand overseas and set up new revenue bases. Another major publisher in Japan, Kodansha, is establishing a new New York subsidiary next month.

Update: The animeanime.jp news website notes that Viz Media recently relocated its European operations from Amsterdam in The Netherlands to Paris with the opening of Viz Media Europe, S.A.R.L in January of 2007. Viz Media Europe currently manages Shogakukan and Shueisha's manga and animation properties and licenses in the region.

Une autre affaire à suivre, il y a des éditeurs qui doivent serrer les fesses.

Ah, et sinon, Seedb est complètement enterré. Les lecteurs de Patlabor, Daïgo peuvent pleurer de toutes leurs larmes. Y'aura sans doute un chant du signe à la rentrée et puis ce sera tout.

Bon achetez KC, comme ça, les japs le ressortiront quand ils auront pris tout le marché français :p Car l'air de rien, ce manga a un HENAURME succès dans le pays du soleil levant. Il a été frappé par le syndrôme d'Amer Béton. Ce sont des choses qui arrivent, mais avec son film, ce dernier a réussi à grignoter sa place au soleil. On ne peut qu'espérer que la même chose arrive à Karakuri Circus !


Et pis, zoo, un lien de propagande pour Doona ! Et na !

EDIT : Soyez rassuré pour l'invasion japonaise, elle est mise temporairement en attente. Plus d'infos .

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Sonocle Ujedex 16/11/2008 02:27

Ouah! Je avais m^me pas que tu avais fait un article sur Karakuri Circus (qui bien sûr n'a pas de commentaires ;_;).

Merci beaucoup pour avoir un écrit un tel article qui contribue à donner une bonne image à KC. On essaye vraiment de faire en sorte qu'il soit mieux estimés, mais sans sorties de scans, on va pas pouvoir attirer tout les fans de France et convertir les autres.
Mais je crois que les choses risquent de très bientôt changer.

Merci aussi d'avoir bien voulu nous faire promotion :)

N'hésite pas à venir nous voir dès qu'on sera prêt!

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 16/11/2008 11:37


Et n'hésitez pas à le dire le jour où vous serez prêt ! :)


Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories