Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 18:04

Il y a des racontars qui baignent en plein réalisme et pourtant, semblent irréalistes ou imaginés tant ils paraissent peu crédibles. Un peu comme mes histoirettes. Jørn Riel en est le spécialiste le plus efficace sans aucun doute.

Tous ses racontars et histoires tournent autour de ce qui lui arrivé en tant que trappeur dans le Groënland (il a fait d'autres bouquins, mais vu qu'il y a une palanquée de racontars autant parler d'eux -et pis de toutes façons, je n'ai pas (encore) lu ses autres bouquins).
Plus précisément, il raconte de petites histoires qui arrivent à une communauté de chasseurs dans les années 40/50 à peu de chose près, où la chasse à l'ours et aux renards étaient soutenus par le Danemark dans les terres du Groënland. Ils sont ainsi une dizaine à vivre sur la côté est de ce glacier et sont séparés les uns des autres par plusieurs jours de traîneaux. Les chasseurs vivent par deux en général et doivent trouver des occupations pour passer l'hiver qui durent huit mois. Car relever les pièges, ça n'occupe pas un hiver.
Ces chasseurs sont ravitaillés deux fois l'an par un bateau, qui envoie de nouveaux arrivants et récupère ceux qui partent et qui rachètent leurs peaux. Voilà pour le contexte.

Présenté comme ça, ça paraît tout simple. Mais en fait non. Dans ce Groënland complètement coupé du monde, il s'en passe des choses. Et un certain nombre complètement surréaliste. Et les trappeurs ont tous leur caractère, leurs petites manies. Ils sont bourrus, mais bourrés de candeur par instant. L'un philosophie à tout va, l'autre reste tout le temps allongé quoiqu'il arrive. L'un parle avec son corbeau, l'autre est un auteur raté. L'un est aveugle, l'autre est légèrement débile et manchot. Tous ces caractères particuliers qui vivent dans un monde fermé, se chamaillent, se disputent et racontent leurs "racontars" au coin du feu.

Jørn Riel dit qu'il s'amuse souvent de voir que nombre de ses lecteurs ne croient pas à l'existence de ses racontars. Cela le fait sourire. Pour lui, tout ce qu'il relate est vrai.

Mais que ce passe-t-il donc dans ce pays glacé où la nuit tombe une fois pendant 8 mois ? Ce pays avec ses magnifiques paysages et d'une beauté à couper le souffle.
Du nainwak. Ainsi, un tel à moitié aveugle va se retrouver à enfourner la confiture de ses chiens dans la bouche d'un ours polaire, un autre va abattre un ours polaire de façon improbable après une bataille acharnée, un trappeur lassé de l'ego misérable de son collègue va l'emmener et l'abandonner au milieu de nulle part pour avoir la paix, l'abandonné finira par dompter une meute de loup, un autre va finir par manger son collègue en croyant manger son cochon, d'autres font faire face au terrifiant vertigo, syndrôme polaire qui rend fou dans cette longue nuit. Même si le vertigo se réveille principalement au matin. La journée a aussi son lot de surprise avec le capitaine du bateau ravitailleur qui tente de les arnaquer sur le rachat de leurs peaux et ramène une chasseresse, ou un tatoueur qui va faire fortune en tatouant tous les trappeurs, ou ramener la femme imaginaire qui est passée dans les bras de tous les trappeurs ou un capitaine de l'armée qui va vouloir mettre de la discipline et se retrouver jeté au fond d'un glacier au bout d'une corde pour lui remettre les idées en place.

La notion de mort est complètement hors-champ, juste une plaie comme les autres. Comme les morts de Kenny dans South Park. Et petit à petit, à travers ces racontars, se dégage un monde à part, où la solitude rime avec occupation et compagnie égale alcool au milieu d'histoires improbables - mais qui ne sont pas si improbables que ça, au contraire. Après tout, quoi de plus normal au cours d'une beuverie pour fêter la mort d'un collègue, un type bourré tombe dans le cercueil, et ses collègues, tout aussi bourrés, ferment le cercueil et le jettent à la mer ? Ne réalisant bien sûr qu'il ne manque quelqu'un que quand ils sont rentrés et bien au chaud. Quoi de plus logique que l'érudit se suicide de honte après avoir perdu un duel de poésie suite à un oubli fâcheux. Quoi de plus illogique que deux trappeurs vivant ensemble se fassent la guerre à propos de commodités, chacun voulant avoir les plus belles toilettes du coin ? Qu'un cheik musulman vienne répandre l'islam dans le Groënland ? Qu'un homme atteint du vertigo, saute du bateau et se met à marcher sur la banquise convaincu que c'est là qu'il doit être, au milieu de nulle part. Et qui va s'en sortir comme une fleur.

Et les racontars se succèdent. Toujours avec humour, mené le côté rustaud de ces personnages, toujours plein de bons sens(si on veut) et un franc parler sans fioritures. Tellement crédibles et semblant totalement fantaisiste d'autre part, empli de combats inutiles (comme faire pousser une vigne dans ces terres glacées).

Je n'arrive pas à clairement exprimer mes idées, mais ces livres sont de vraies petites perles de lecture, formant un tout et traçant l'histoire et les aventures de ces hommes vivant au milieu de nulle part. Leurs petites habitudes, leurs petites manies, etc... Ici, les choses sont simples, directs et brutales. Mais on est loin d'une chevauchée sauvage ou de la conquête de l'ouest. Point d'épopée ici, point de manuel de survie. Mais juste un monde hors temps, bourru et tellement mystique qu'il en devient drôle et émouvant. Le climat particulier de cette région en est sûrement pour quelque chose.

Les livres sont très courts à lire (une centaine de page écrites en gros) et sont une compilation de racontars. Un peu déroutant au début, surtout que des références sont faites à des évènements qui ont pu se produire, on se laisse facilement charmer par cet univers d'ailleurs et qui pourtant, ne se trouve pas si loin que ça de nos côtes. Le dernier tome devrait sortir bientôt (ou pas) et on peut regretter que le tome concernant l'histoire du trappeur qui est un ancien assassin (le seul tome à ne proposer qu'une histoire) soit en rupture de stock. Il faudra faire avec. Mais il y a de quoi faire.

La liste des livres concernants les racontars :
- La vierge froide et autres racontars
- Un safari Arctique
- La passion secrète de Fjordur
- Un curé d'Enfer
- Le voyage à Nanga (épuisé)
- Un gros Bobard et autres racontars
- Le canon de Lasselille
- Les ballades de Haldur
- La circulaire et autres racontars

Vous pouvez acheter n'importe lequel de ces tomes pour commencer, cela n'a pas d'importance. Excepté pour le dernier tome, la circulaire vu qu'il est la première partie décrivant la fin des chasseurs. Et oui, le Groënalnd est une zone protégée maintenant, les trappeurs vont être chassés de ce lieu.

Vous pouvez lire le premier chapitre de deux des racontars ici et , si vous souhaitez vous donner une idée.
J'avais complètement zappé les petites phrases qui introduisent les chapitres, charmantes à souhait. VOus allez être un peu déroutés par les noms qui ne vous évoquent rien, mais laissez-vous glisser dans ses discussions et actions d'un autre temps !

En tout cas, ces racontars sauront vous rendre le sourire :)
Pas comme Yotsuba, mais pas loin :)

Remarque vous pouvez toujours vous amuser à regarder ça sinon :) (Mais pourquoi, POURQUOIIIIIIII ne font-ils pas un film comme ça ? Y_Y )

(screugneugneu, l'es foiré mon article, j'arrive pas à dire ce que je veux dire et à faire passer ce que je veux faire passer. Foutu côté mystique scandinave, va falloir que je bosse mon vocabulaire pour améliorer ça moi >_> )

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Livres
commenter cet article

commentaires

helene 04/11/2011 10:36



retrouvez l'adaptation théâtrale à paris !


 Enfin au théâtre, les racontars Arctiques de Jorn Riel adaptés !


En novembre 2011 au Funambule !!!

Le Funambule - Montmartre

53 Rue Saules, 75018 Paris

Métro : Lamarck - Caulaincourt

tel/résa : 01 42 23 88 83

www.funambule-montmartre.com

Les Etoiles Polaires se jouent du mardi au samedi à 21h30 tout le mois de novembre 2011 --- la représentation dure 1h20.


Le Pitch : Ah le grand nord !


Vivre au grand air dans une nature fantastique et sauvage ! Survivre seul avec son traîneau et ses chiens, au pays des ours blancs...

Sauf que sur la Côte Nord-Est du Groenland, on n'est pas tout seul et qu'on ne choisit pas ses compagnons de baraque.

Sauf qu'un ours blanc c'est une tonne de rage pure qu'on n'entend même pas débouler avec le vent qui vous hurle dans les oreilles.

Sauf qu'il fait nuit la moitié de l'année et qu'on passe son temps bourré à l'alcool de patate à trébucher sur des merdes de chiens gelées pour s'étaler parmi les carcasses de boîtes de
corned-beef.

Heureusement qu'il y a Emma. La plus brillante des étoiles polaires... »



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 05/11/2011 11:44



Oooooooh. Ça me plaît ça !



Dupdup 05/03/2009 09:02

A propos de la Vierge froide et autres racontars :
http://www.leblogadupdup.org/

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 05/03/2009 20:19


Merci pour le lien, c'est un bon article :)


Aer 16/10/2008 21:48

Yeah, Funglisoft au pouvoir !

maryvonne berthou 16/10/2008 19:18

on peut encore dire merci à gilles,puisque c'est lui qui me les avait offerts ces magnifiques racontars!bises

Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories