Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 23:17

Homoérotisme.

 

 

Et là, je réalise que j'ai écrit un article parfait et que je dois le laisser tel quel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ou pas.

 

Ne me demandez pas pourquoi j'ai écrit homoérotisme. Les autres le font, j'ai décidé d'être un mouton et de suivre le mouvement. C'est comme la PASSION !

Et des fois, la passion n'a pas besoin de compréhension mais juste se vivre.

 

Bien, abordons le sujet du jour. D'abord la fin des temps. Koikesse ?

Du dernier tome des Chroniques de Lune Noire.

Dire que ça doit faire plus de 10 ans que je suis cette série, c'est une joie d'en voir le bout, qui, finalement, reste dans l'esprit et plutôt correct, malgré des détracteurs.

OK, c'est pas la fin du siècle, OK, y'a un soupçon de facilité qui traîne... Mais qu'est-ce c'est beau ! Les pages sont magnifiques, les pages glissent sur nos doigts comme une eau claire sur une roche parfaitement polie. Les choses s'enchaînent rapidement et efficacement même si on a une impression de rajouts de "personnages" inutiles. Mais ses ajouts définissent au mieux l'univers existant et permettent de donner tout son sens à l'univers de Wismerhill. Même si l'histoire se finit de manière un peu trop ouverte, elle signe bien la fin d'une époque. Tous les éléments de ce volume sont destinés à mettre en oeuvre cette fin. Si on saisit la fin, on comprend l'intérêt de ces présences multiples. Et inversement.

L'humour est aussi présent de façon rare mais agréable.

 

Bref, au final, c'est que du bon !

 

Sans doute qu'il va y avoir une suite mais on peut aisément s'en passer. Un peu comme pour le cas Kookaburra où Soleil abuse dans tous les sens du terme. Autant que Dupuis avec Spirou. Mais bon, y'a des perles (y'a quelques Kookaburra Universe qui sont vraiment très sympas, sans pour nécessiter la connaissance de la série principale).

 

Ce serait mieux qu'il n'y est pas de suite, tout simplement.

 

A noter que pour la sortie du dernier tome, il existe trois couvertures différentes (voir l'image du bas). Au moment de l'achat, je ne savais pas cette histoire de couverture. J'ai découvert par chance leur existence. J'ai eu le choix entre la couverture centrale et le chevalier à droite (qui était bien caché le bougre). Après une looooooooongue hésitation, j'ai pris le chevalier. Parce que je me dis qu'il y a plus de gens qui ont celles du milieu, donc voilà quoi. Par contre, pas vu la Succube. Mais bon, c'est frustrant de n'avoir qu'un morceau de la couverture finale (même si une postcard à l'intérieur montre la couv en entier). Mais de là, à acheter deux autres tomes qui n'apportent rien... Non, pas moyen (même si ça déchirait sa maman de voir les deux couv' côte à côte \o/ ). Il aurait fallu pousser le vice jusqu'au bout et mettre un dessin original différent dans chaque tome. Là, j'aurai ptêt craqué.

Tant pis.

 

Enfin bon... Arriver au bout de cette histoire, ça me ferait presque verser une larme d'émotion tiens... Ca, plus l'arrêt de VDD, ça fait beaucoup en une semaine. Jeunesse se passe comme qui dirait.

 

 

Et maintenant, changeons de registre !!!! \o/

 

Vous avez trente points pour découvrir ce qui se cache derrière "Brèche dans l'espace" !

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Non, toujours rien ?

Et bien, je vais parler politique et science-fiction. YES. Ou GOOD. Comme vous le voulez (combien vont-ils comprendre ces deux derniers liens ? Vaste débat.)

"Brèche dans l'espace" donc. Les plus geeks d'entre vous sauront que je parle d'une nouvelle de Philip K. Dick.

Dans sa profusion d'écriture, je voulais parler de cette nouvelle car cette dernière a une toile de fond assez intéressante : la présence à l'élection présidentielle américaine d'un candidat noir. Qui sera un des personnages principaux de l'histoire en cours. Donc oui, un noir, comme Barack Obama. Et étonnament, même si le souvenir de cette histoire me semble assez lointain, le personnage a d'étonnantes similarité avec le héros de Dick. Dick, visionnaire ? Ce ne serait pas nouveau comme débat. Et puis il y a quand même quelques différences. Je doute que le gros titre d'un journal pourrait être "Les effets sur l'économie nationale de l'élection d'un président noir" actuellement.

Pour le reste, c'est du Dick, que du bon. En pleine SF, complots à tout va, action, drogues, etc... D'ailleurs la crise financière actuelle peut être facilement représentée dans l'oeuvre par ses propres problématiques économiques.

 

Donc, je vous enjoint à lire cette nouvelle à l'occasion et vous connaîtrez tout d'Obama :p

Plus sérieusement, je me demandais si d'autre que moi avais fait le rapprochement entre le perso fictif et le réel ou si je suis seul dans ce monde à le faire (ce qui ne m'étonnerait guère).

Je touve ça marrant tous les détails qui me reviennent en mémoire sur cette nouvelle et qui se raccrochent à la réalité. Dick était ptêt vraiment un génie finalement, ou en tout cas, sacrément doué dans certains domaines.

 

En tout cas, si quelqu'un veut faire de la SF, il a un boulevard ouvert pour une nouvelle histoire de ce type s'il est suffisament doué pour faire une projection si réaliste comme Dick. Il suffira d'avoir l'élection d'un(e) président(e) américain(e) qui soit musulman(e).

 

Quand je pense que mon ancienne boîte censurait les recherches sur Dick parce que c'était assimilé à de la pornographie. Tsssss.... C'est HONTEUX !

 

 

Et là, je devais avoir des vidéos pour finir. Mais pas moyen de refoutre la grappe dessus. Tant pis. Vous m'en voudrez pas, hein ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Livres
commenter cet article

commentaires

fab 30/11/2008 16:53

Quand t'as parlé de brèche dans le tps j'ai tt de suite pensé au film "southland tales" de richard kelly (donnie darko), qui d'ailleurs comporte de nombreuses référence à l'univers dickien (et il ne s'en cache pas en plus, le bougre).

En gros l'histoire du film parle d'un avenir proche où la 3eme GM est en cours, ayant pour cause, entre autre, des attaques nucléaires surprises qui ont frappées les US. Face aux besoins en énergie croissants, une nouvelle forme de carburant est crée...Et nos héros (avec un casting TRÈS atypique)gravitent autour de tout ce merdier.

Bref, un film que je te conseille de voir 2 fois, une fois pour prendre ta claque, la 2eme pour le comprendre :P

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 30/11/2008 23:00



Tu me donnes envie !


Vais fouiller pour trouver ça !



Aer 28/11/2008 12:57

Dick a déjà prévus l'éradication du genre humain, la crise financière, l'élection d'Obama, la vache folle, les MMORPG et le guro.

Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories