Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 17:03
Claymore, c'est une des bonnes surprises de 2008.

Et pourtant, l'histoire d'amour a été longue à démarrer entre cette oeuvre et moi. Pour ma défense, je pointerais les deux premiers volumes qui sont assez catastrophiques. Et encore, le terme catastrophique est gentillet. Ces tomes dénotent d'un cruel manque d'originalité pour la mise en abîme de nos futurs héros.
On se retrouve d'un côté avec je-suis-l'héroïne-et-je-parle-de-manière-monosyllabique-pour-donner-un-genre-super-mystérieuse couplé à je-suis-un-ersatz-de-naruto. Avec une mise en scène antédiluvienne. Et pour parachever le tout, au fur et à mesure des épisodes, on découvre.... Que les méchants ont tous la même gueule. Et sont moins effrayants que Hamtaro.

Puis vint un flashback qui éclaire le passé de l'héroïne. Et là, on commence à déceler quelque chose sous la couche d'ennui précédente, un peu comme Ricardo Martinez a un très minuscule frisson  la première fois qu'il rencontre Ippo (comment ça hors sujet ? Absolument pas ! °o° ). Et là, le dessin s'améliore, l'histoire prend enfin une bonne densité et devient intéressante - enfin le monde dans lequel évolue les personnages commencent à devenir intéressant. Et les tomes commencent à s'enchaîner, dévoilant une intrigue bien plus consistante et construite. Comparé aux premiers tomes, c'est le jour et la nuit. Dans le même temps, le trait de l'auteur se bonifie, les démons commencent à avoir l'air réellement de démons, et le design, assez lisse et froid, colle parfaitement bien à l'ambiance. Après l'immense gâchis des deux premiers tomes, on se retrouve maintenant avec une série qui se déroule sans accroc, parfaitement mené et qui a son lot de révélation plus ou moins bien trouvés mais jamais décevantes. Claymore a maintenant atteint un état de stabilité agréable, continuant sur sa lancée de bonification.C'est un vrai régal de suivre les aventures des héroïnes s'il n'y avait....

LE BOULET SUPER-ULTIME : RAKI !

Mais qu'est-ce que j'ai envie de le claquer ce type. Mais je dois reconnaître qu'il est fort. Très fort. C'est le seul héros que je connaisse qui est capable de faire chuter une série en apparaissant dedans. Chaque fois que Raki apparaît dans une page, soyez sûr que la série vient de chuter en qualité. En fait, c'est simple de juger la qualité de Claymore. Elle est inversement proportionnelle au nombre d'apparition de Raki. Moins il apparaît, mieux c'est. Il ne sert strictement à rien à l'histoire. On se demande ce qu'il fout là. Quoi ? Il aurait fait évoluer Claire ? Mouais, elle aurait très bien su évoluer sans lui.

Mais tout le reste, tout bon.

Ceci pour dire que Claymore est un manga qui a su s'émanciper et prendre ses marques. Les deux premiers volumes sont une vraie honte, je l'accorde. Mais, une fois passée ces premières étapes, l'auteur propose une histoire de mieux en mieux ficelée. Les rebondissements sont plus que sympathiques, on sent une réelle maîtrise de l'univers dans lequel on évolue, le dessin reste égal à lui-même. Et en plus, ça meurt à tout va dans un joyeux bordel parfaitement construit, ce qui est le plus agréable. Claymore est donc comme un bon vin qui se bonifie avec le temps. Mais... Il y a une chose qui peut faire chuter Claymore. Ou plutôt, un homme. Une plaie ambulante. Le même type de plaie que Shirou dans F/sn. Son nom : Raki. A lui tout seul, il est capable de faire chuter ce manga dans les ténèbres les plus profondes de l'enfer. Si, dans les tomes à venir, le manga devient si passionnant, c'est parce que Raki en est complètement absent. J'ignore si ce perso est une projection de ce que voudrait être l'auteur si c'est ce dernier est un mâle, ou une projection du fantasme de l'auteure si cette dernière est une fille, mais.... Non. Juste non quoi. Quand on revoit Raki après sa « disparition », ma première réaction a été celle-ci :




Avec un peu de chance, j'aurai même pu pleurer. Car oui, quand Raki revient, il se veut GAR. Sauf que c'est rien qu'une tapette comme Andromède (puissance comprise). Sans trop spoiler, vous pouvez imaginer le truc ainsi (à lire dans sa tête avec une voix bien grave de mâle dominant) : « Moi, c'est Raki. Y'a xx temps (Note : très court le temps en passant), je ne savais pas manier une épée, maintenant je suis un pur killer qui bute les démons 5s chrono. Et encore, je m'amusais juste là. Mais, je n'ai pas oublié mon coeur pur (Note : lol ?) alors maintenant, je me balade avec une petite fille dont on ne voit pas le visage (Note : Laisse-moi deviner... C'est une démone ? Ou une mi-démone, mi-humaine ? ) Et c'est que quand l'auteur me dessine, il veut que je respire la classe. Qu'on sente que j'ai mûri et que je suis devenu un homme, un vrai. Mais un homme juste au coeur bon, comme le Chevalier Libre Parn des Chroniques de Lodoss (Note : OK, Parn fait du level-up de façon monstrueuse. Mais Parn, lui il se tape la plus belle elfe de tous les temps lui (Rââââââh Deedliiiiiiiiiiiiiiiiiitttttttttttt !!!!!). Et sa némésis est sans conteste possible, l'un des chevaliers les plus GAR au monde ( Râââââââââââh Aschraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaammmmmmmmmm !!!!!!!  Et Pirotess, of course, car 50% de la GARitude d'Ashram vient de Pirotess, car c'est un couple qui poutre tout ). Donc tout ça, ça lui file un minimum la classe. Surtout qu'on le voit un minimum grandir. Parn, il l'a gagné son statut de poseur. Et toi, on te détestait déjà avant et tu prends maintenant une attitude de méga-poseur über puissant ? Mais tu te crois toi là ????? ). Voilà quoi. C'est moi Raki. Je vais aider Claire à affronter ses ennemis. (Note : Mais diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie, diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeee !!!!!!!!! Je veux bien filer un an de salaire à l'auteur s'il te fait crever, sale branleur !!!!!) » Donc oui, je n'aime pas Raki. Je ne l'aimais pas dans le rôle du gamin pleurnichard trop gentil et je ne pensais pas qu'il pourrait m'insupporter plus, mais si. L'auteur a réussi cet exploit. Rien que pour ça, je crains le pire pour l'avenir de Claymore. Raki, c'est le petit truc qui fait tourner votre bon vin en un infâme vinaigre. Moins on le voit, mieux on se porte. Le souci, c'est qu'il est malheureusement un personnage-clé de l'histoire sans aucun doute. Malheureusement. Mais bon, par chance(?), on ne se le coltine pas beaucoup depuis sa disparition. Tant mieux. Donc, ne boudons pas notre plaisir pour l'instant et profitons de Claymore. On aura tout le temps de pleurer quand Raki reviendra sur le devant de la scène. Mais, pour l'instant, tout comme il n'y a pas d'anime Tsukihime, il n'y a pas de Raki dans Claymore. Claire cherche quelqu'un. On ne sait pas qui et c'est tant mieux. Ra-quoi ? Ah non, je ne connais pas. Je pense avoir fait le tour. En dehors du problème sus-nommé, Claymore est donc devenu, à ma grande surprise, un manga bien foutu, bien rythmé et bien mené. Il est même presque une valeur sûre à mes yeux. Croisons les doigts pour qu'il le reste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Mikltov 26/04/2009 22:03

Tiens, un autre manga aussi de la même veine et plus Seinen que Shonen, c'est Vinland Saga. Bon, les deux premiers tomes ne sont pas terribles mais après... Ca poutre grave sa race (tu peux y lire sur Mangafox en streaming, en anglais).

De toutes manières, il n'y a que moi pour trouver ce genre de trucs (le passé des héros révélé au troisième tome) complètement inutiles, donc forcément indispensables ^^

Jack 24/04/2009 15:32

T'as quand même réussi à placer Ricardo Martinez dans un billet sur Claymore, là je dis respect xD.

Sinon moi j'ai maté l'anime, et j'ai continué l'histoire avec les scans, mais faudra que je m'achète les manga car cette série vaut vraiment le coup :p

Raki is Evil, mais à tout les coups on n'a pas fini d'en bouffer. Il est pote à la fois avec Clare et Priscilla, ça peut pas fonctionner, va falloir qu'il choisisse son camp. Et ce qui serait top, c'est qu'il choisisse Clare et que Priscilla le bute après car elle aura pas digéré le truc, puis lui bouffe les entrailles juste après pour LE digérer. Fin du cauchemar Raki, tout le monde est heureux :p.

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 25/04/2009 03:40


Je plussoie ! o/


Mikltov 23/04/2009 23:38

Raki must die, it's a boulet !!!! C'est le boulet à l'état pur, même si Claymore est pas mal pompé de Berserk (bah oui... t'as pas compter qu'il fallait tout d'abord trois volumes dans chacun pour que le passé de Guts/Claire soit révélé petit à petit ?)

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 25/04/2009 03:39


J'ai voulu éviter la comparaison avec Berserk, vu qu'en général, c'est ce qu'on fait en premier. Autant au début, ils peuvent se comparer, maintenant, ils sont tellement divergeants que c'est assez
inaproprié.

Mais j'avais même pas tilté que le flashback arrivait au troisième volume tiens.


Smog ShadowSeth 23/04/2009 23:23

Roh, et tu n'a pas mis le motivator sur la bouletitude du Raki en question? C'est un classique pourtant...

Sion, je ne peut qu'approuver. Claymore, c'est le bien, Raki c'est le mal. J'ai encore un peu d'espoir de voir quelque chose de vraiment original se dégager à partir de ce perso, mais beaucoup d'amateurs voient arriver gros comme une maison un "Raki = DDD". Bah ouais hein, c'est pas comme si Pricilla ne lui trouvait aps une "odeur" particulière... En tous cas, j'ai eu la même réaction que toi que je l'ai vu revenir avec son sourire Colgate. Je me suis même dit que finalement, je le préférait en boulet. Sérieusement.

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 25/04/2009 03:37


Le motivator, je l'ai déjà sorti pour la concours. Faut pas abuser des bonnes choses.

C'est quoi un DDD sinon ? Jamais vu ce trigramme.


Aer 23/04/2009 20:17

En faite, le problème le plus important dans Claymore actuellement, et ça n'importe quel lecteur pourra vous le dire, c'est que passé les évènements du nord et la focalisation de l'histoire sur plusieurs groupes de personnages, l'auteur se perd un peu.
Les deux derniers chapitres parus au japon rendent quelque peu espoir en la chose dans le sens ou ils ramènent une forme de chronologie bienvenue, mais gare.

Bizarrement, cela coïncidait avec le retour de raki :D.

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 23/04/2009 21:32


Raki is evil !


Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories