Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 23:04
Rah, trois fois que je recommence cet article et pas moyen de trouver un début qui me plaise !!! >_<

Yuzo Takada est un auteur que j'affectionne. Non pas qu'il soit habité par un génie scénaristique ou un Vishnû du dessin, mais parce qu'il a... Quelque chose tout simplement. Et surtout des petits détails qui me font plaisir.

Il est connu, par chez nous, pour une oeuvre assez longue : 3*3 Eyes. Il n'y a "que" 40 volumes, mais sachant que chaque volume fait deux à trois fois la taille d'un shônen de Kana ou Glénat, oui, il y a de la lecture.
3*3 Eyes n'est pas la série du siècle, mais c'est une série que ça me ferait chier de n'avoir jamais lu toutefois. Car bon, un héros qui a yeux fermés 24h/24 (ah non, en fait, c'est parce que l'auteur voulait faire un asiatique standart et qu'il lui a bridé les yeux, chose suffisament rare pour être souligné) et qui provoque un choc au lecteur quand il les ouvre tant ça transforme sa gueule, déjà c'est un bon début. Alors quand en plus, le héros se retrouve immortel, et se fait démâter la gueule à chaque volume car c'est "juste" un humain, ça en devient intéressant.

Je vais éclaircir un peu, je sens que je perds déjà mes lecteurs.
Yakumo Fuji est un humain standart (à part qu'il est dessiné les yeux bridés, truc hautement improbable dans un manga sauf si vous voulez dessiner une fille fourbe et vénale, une fille-renard en somme, vu que le renard est fortement malicieux dans le folklore nippon quand il n'est pas un dieu)) qui pour une raison x, va se retrouver immortel. Ca pourrait sympa si la contrepartie est qu'il est maintenant aux ordres de la fille qui l'a rendu immortel et que cette dernière est poursuivi par des démons et autres joyeusetés. Ca paraît banal ? Ca pourrait. Mais là où, dans un manga classique, toute personne devenant le servant d'une autre, se voit offrir tout un lot de pouvoirs puissants, là Yakumo n'a que son immortalité pour lui. Il reste donc un humain banal qui bosse dans un restaurant de travesti. En fait, il est équivalent à tous les anonymes qui se font massacrer dans les animes/films/autres et qui servent à introduire le monstre/démon.
Yakumo est un humain. Et quand un humain sans pouvoir combat un démon, ça tourne au massacre du premier par le second. Et c'est exactement ce qui se passe pour Yakumo. Je ne compte plus le nombre de fois où sa cervelle retapisse le parquet, le nombre de fois où il perd ses membres, le nombre de fois où il se fait éventrer. D'ailleurs à la fin, il ne réagit même plus. Il perd sa tête ? Pas grave, son corps bouge tout seul. Il se fait désintégrer, bouffer par ses adversaires et j'en passe. Donc s'il gagne ses combats, c'est juste parce qu'il est immortel. C'est tout. Un peu comme l'Habitant de l'Infini.
Jusque là tout va à peu près bien. Sauf que Paï, qui a filé l'immortalité à notre héros et est donc sa maîtresse, veut buter un type. Or ce type a, comme elle, un immortel (un Wu) pour le protéger. Et cet immortel est "juste" un dragon qui a pris forme humaine après avoir manqué de détruire purement et simplement toute vie sur la planète, qui est donc le démon le plus puissant de la planète. Juste ça. En gros, c'est un peu le combat d'une fourmi immortelle contre un éléphant immortel.
Par chance, ces méchants sont plus intéressés avec une Paï vivante que morte. Mais ils ne vont pas se casser le cul à la protéger, il faudrait pas pousser mémé dans les orties quand même.
Donc en résumé, notre héros se fait mettre une rouste sévère et ce, plusieurs fois, par Benares, ce big badass ever (et pas moyen de mettre la main sur une image de Benares sur le net. Web suxx ). Et ce qui est génial, c'est que Bénarès apparaît dès les premiers tomes et ramènent sa face régulièrement. Enfin, il serait plutôt correct de dire que les gentils viennent régulièrement emmerder les méchants dans leur plan de soumission du monde, ce qui force Benares à lever un sourcil pour leur foutre une branlée avant de continuer à faire ce qu'il faisait. Bon soyons hônnete, les gentils arrivent aussi à tirer leur épingle du jeu de temps à autre. Après tout, il faut bien que ça serve d'être immortel. Et Yakumo, à force de se faire régulièrement étriper en une dizaine de morceaux, devient de plus en plus fort avec le temps. Il commence à savoir se battre au fil des années qui passent. En gros, il passe du statut de fourmi à celui de super-fourmi, qui est capable de monter sur l'ongle de l'éléphant avant de se faire massacrer par un coup de trompe. Bon OK, j'exagère.

Quoiqu'il en soit, 3*3 Eyes est, sans conteste, un manga assez sombre et sanglant pour un shônen (sans compter que dans les premiers tomes, y'a un gros démon qui manque de violer une gamine de 14 ans o/  Ca se calme vite par la suite d'ailleurs.... A croire que l'auteur s'est fait taper sur les doigts par l'éditeur pour rester dans le politiquement correct).
Le souci est peut-être sa longueur surtout que pas mal d'histoires connexes viennent se greffer sur l'histoire principale. En gros, il doit y avoir un rapport de 2/3 en faveur de l'histoire principale, si ce n'est 1/2. Toutefois, j'ai beaucoup aimé ses histoires annexes. Soit parce qu'elles expliquaient certaines choses au sujet de l'histoire principale, soit parce que l'auteur en profitait pour passer des critiques souvent acerbes de la société japonaise concernant entre autre, son attitude envers les pays voisins, sa politique d'immigration, l'exploitation commercial de ses voisins, et bien sûr l'écologie. L'auteur utilise son héros comme un jeune japonais un peu naïf qui n'avait aucune idée de ce que coûte son mode de vie à ses voisins et à la nature.
La critique écologique est sans aucun doute la critique la  plus prégnante vu que cette dernière se retrouve au coeur d'une autre histoire de l'auteur, Blue Seed. D'ailleurs, le message de fin et ce qui arrive aux humains dans les deux cas est très semblable. Heureusement qu'il y a des naïves pour nous sauver ! o/

Plus sérieusement, l'auteur a une vision sans concessions de l'humanité. Il trouve qu'en moyenne, les habitants des pays riches se comportent comme des connards et le dit à demi-mots dans ses oeuvres. Ce n'est pas moi qui vais le critiquer vu que je pense la même chose (pas que je sois particulièrement misogyne, mais j'estime qu'avec le confort qu'on se tape, on ferait mieux de se la mettre en veilleuse de temps en temps. Mais, on fait plus ou moins l'inverse. Logique.). Enfin, il semble surtout en vouloir à son pays en tout cas.

Soit. Pas étonnant que j'aime bien son travail donc.

Concernant son graphisme, je le trouve aisément reconnaissable (ah, les sourcils des filles, mythiques). On sent qu'il a sa marque propre et ne fais pas trop commun (punaise, y'a même pas d'images correctes de 3*3 Eyes sur le net >_< Dès que je rentre dans ma cambrousse, j'update des photos de 3*3 Eyes ! Ca me fait penser que j'aurai vraiment dû acheter l'immense poster de 3*3 Eyes qui m'a fait de l'oeil pendant des années dans mon magasin de manga. Le héros et l'héroïne en plein milieu d'une tempête de sable, tout minuscules, avec une colorisation bien foutue, typée aquarelle). Au niveau des monstres, rien à redire, ils sont tous une bonne gueule et quand l'auteur s'applique pour rendre une impression de puissance à Bénarès et bien... Ca rend bien (j'ai encore cette magnifique image d'une bataille sur la lune ( vous inquiétez pas, c'est normal que ça se passe sur la lune ;o)) ). De surcroît les filles sont mignonnes avec des têtes suffisament variées, y'a autant de vieux que de jeunes (et ce sont de vrais vieux, pas des types de 25 ans (non car maintenant dans le manga, à 25 ans, on a tout vu, tout entendu, on est un warrior qui a fait 2984 guerres et j'en passe :p ) dans les persos secondaires et tous sont utiles. L'auteur n'oublie que rarement les personnages qu'il a créés (y'a juste une fois ou deux où il se rate, mais c'était aux prémisses du manga, donc bon...), signale quand il se plante dans son dessin (j'avais beaucoup aimé la note sous une case où y'avait marqué "Et merde, je me suis trompé de bras". En effet, Yakumo s'était fait arracher un bras précédement et en dessinant la case suivante, l'auteur s'était planté sur le bras arraché. Marrant qu'il fasse la remarque) et a un trait globalement dynamique. Même en passant à l'anime, son trait reste reconnaissable même suite à l'adaptation.

Je vais d'ailleurs en profiter pour parle de Blue Seed, série de 26 épisodes sur laquelle l'auteur a bossé. Qu'est-ce que j'ai aimé dans cette série ? Ben, un peu tout en fait. L'animation est correcte, c'est bien dessiné, les monstres ont des sales gueules, etc.... Ce que j'ai aimé encore plus, c'est qu'alors que l'héroïne est un peu typique du pendant masculin niais de shônen (comprendre, elle est un peu cruche et nunuche) et bien, étonnament, ça ne m'a pas gêné. Pourquoi ? Parce que d'entrée de jeu, on sent que l'auteur se fout un peu de la gueule de ce genre de perso. Vous savez, c'est le genre de perso qui va s'excuser en se courbant jusque terre dès qu'elle fait quelque chose de mal. Sauf que là, chaque fois qu'elle se penche, elle va se prendre une table puis un bazooka (?). Du coup, elle va arrêter de se pencher. Et ça se fait naturellement. Dans le même registre, il y a le fait qu'elle se définit elle-même comme idiote et qu'elle ne comprend rien. Ce qui fait que même à la fin de l'histoire, elle va encore sortir au grand méchant "J'ai rien compris à ce que tu veux faire, c'est parce que je suis bête, tu peux m'expliquer ce que tu veux faire?" pour être sûre de comprendre qu'il a l'intention de détruire le Japon alors qu'on s'en doute depuis 12 épisodes. C'est habituellement le genre de persos qui peut m'énerver, mais là, elle est juste un running gag à elle toute seule. Même le fan-service qui tourne autour m'a fait sourire. Les persos qui entourent l'héroïne sont eux aussi bien stéréotypés, entre l'informaticien à lunette, la surexcitée folle des armes à feu, mais ils arrivent à me séduire. Il n'y a pas vraiment de raisons, ils me donnent juste l'impression de dépasser les stéréotypes qu'ils représentent et pour une fois, aller plus loin. Je veux dire, on voit l'informaticien jouer à un visual novel érotique, ou mieux, lors de l'épisode qui lui est consacré, on découvre qu'il a réalisé un programme chargé de deviner quelle culotte porte l'héroïne (oui, elle montre souvent (in)volontairement sa culotte). C'est tout simplement énorme. C'est sans doute ce genre de détail qui me fait aimer cette série. On n'a jamais l'impression que l'histoire tourne en rond. C'est une série plein d'humour et sérieuse qui ne prétend viser plus haut que ce qu'elle est. Pas transcendante, mais agréable. Alors que pourtant, elle n'est constituée d'une situaton vue et revue (le héros donne une furieuse impression d'Homme Masqué de Sailor Moon), les personnages ont une psychologie assez basique, mais... La mayonnaise prend. Ce qui a sans doute joué pour moi, c'est que les filles/femmes sont humaines d'un point de vue occidental. Elles sont d'une normalité occidentale. Et bizarrement, c'est quelque chose qui m'a frappé. Et qui m'a plu. Okay, y'a une cruche mé bon. Elle est là pour ça koi ! :p
Donc Blue Seed est vraiment une série bien sympa. Sans compter que comme dans la série TV de Lodoss, on a un "Bonus Theater" complètement barré. Plus ou moins drôle, ça se regarde avec plaisir. Ne serait-ce que pour la partie avec les cellulos ("Chef, attention, un cellulo !" "Hmmm, ça sent le piège...." ). De même, les bonus contiennent quelques informations intéressantes pour mieux comprendre l'histoire qui tourne, à la base, autour de Yamato No Orochi, Kushinada et Susano-Ô. Il offre quelques clés de compréhension agréables pour le profane. Par contre, attention, il y a des défauts de lecture sur les bonus des deux premiers DVDs sans compter qu'ils ont les mêmes bonus. Sur les DVDs suivants, l'erreur est corrigé et les bonus entièrement accessibles. Tout ce que j'espère, c'est qu'il n'y a pas eu de pertes de théâtre bonus, sinon, je serais tout dèg'. Et que c'est un truc générique car je serai encore plus dèg' si j'avais un second DVD foireux o/
Ah et j'oubliais, y'a quand même quelques (très) méchantes fautes d'orthographe qui traînent. Car bon "télécomande", c'est pas trop français....

Dans le même registre, j'en voudrais à tout jamais à Pika d'avoir mélangé les pages dans le dernier volume de 3x3 Eyes. L'échange final entre Benares et Yakumo qui s'étend sur deux pages et... Y'a un bug. Jamais réussi à mettre la main sur une édition correcte >_<
A par ça, c'était du travail de Pika. Correct, sans plus.
 

Tout ça pour dire que j'ai toujours aimé ce qu'a fourni Yuzo Takada. Alors qu'il n'a rien fait d'exceptionnel. Mais il y a un petit quelque chose. Un truc qui fait que j'accroche à ce qu'il fait. En tout cas, pour ce que je connais de lui actuellement (Blue Seed et 3x3 Eyes). Je ne sais pas ce que donne Genzô le Marionettiste, mais ce sera sûrement acheté un jour ou l'autre. Et à priori, il n'y a rien d'autre de lui qui est arrivé par chez nous.

Bref, j'aime bien, sans pour autant que je sois capable de mettre en avant de façon claire quelque chose de précis. C'est un tout.
Je pourrai donc difficilement conseiller à qui que ce soit de tester cet auteur. Mais bon, à mes yeux, il mériterait d'être plus connu, ou tout au moins, apprécié. Et vu comment c'est la misère à son sujet sur le net, il y a du boulot à fournir sur ce point-là. Enfin, vu que Kaze a ressorti les DVDs de 3x3 Eyes en 2007, c'est que ça doit marcher un minimum quand même. Ca me fait penser qu'il faudrait que je les achète un de ces quatres matins.


...


P'tain, faudrait m'expliquer comment, alors que je cherchais une vidéo sur youtube, vidéo vue à une époque où Mathusalem était encore vivant, vidéo qui expliquait sur comment se comporter dans une échoppe de ramen/autres, vidéo japonaise sous-titrée anglais qui était magnifiquement explicative, donc il faudrait m'expliquer comment, alors que je cherchais cette vidéo, j'en suis arrivé à trouver une fic érotique Naruto sur doctissimo.fr . C'est tellement énorme que j'ai dû mal à croire que c'est possible... Quoique, quand je vois certains liens qu'on me file...



Ajout avant publi : Et pendant ce temps-là, blogchan devient un monstre un récupérant un paquet de blogs. Va falloir faire le tri. Un bô we de lurkage en perspective, là, je préfère mater AzuManga Daioh et ranger mes fringues. En même temps, une partie du tri est vite fait, vu que mon PC plante un blog sur deux. Tant mieux dans un sens, tant pis dans l'autre. J'aurai quand même préféré un ajout plus progressif, histoire de mieux faire le tri au fur et à mesure des arrivées. Tant pis. Vais pas me plaindre d'avoir plein de lectures (quoique, avec tout ce j'ai à lire en retard, ch'suis pas dans la mouise).

Bienvenue aux nouveaux en tout cas (hop, première opération de tri, tous ceux qui ne seront pas arrivés au bout de cet article mal écrit ne mériteront pas que je les lise... Ce qui élimine d'office la moitié, au moins. Puis, sachant qu'il n'y a qu'un commentaire pour 100 lecteurs, ça ne fait qu'1% du reste, vu que ceux qui ne commenteront pas, ben je ne saurai point qu'ils ont lu. Bref, je viens de lessiver 99,95% des nouvelles entrées. Je m'aime quand je prends des choix radicaux que je suis à 99,95% sûr de ne pas suivre.

Bref.

Welcome n00bs ! \o/ - balance le type qui a un blog qui n'a même pas un an.

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

kawa 20/01/2009 20:26

Princess Tutu c'est génial \o/
c'est par le réalisateur de Sailor Moon \o/

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 21/01/2009 13:55


Tiens, je ne savais même pas que c'était le même réalisateur.

Mais vi, ça poutre. J'aurai pas fait un article dessus sinon :D


Aer 20/01/2009 13:03

Hin hin hin, on fait dans le vieux maintenant ?

Sympatoche ceci dit, je connaissais Genzo mais pas les deux autres (qui a dit bizarre ?).

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 20/01/2009 18:11


Ouip, je confirme, tu es bizarre :)

Mais j'ai toujours fait dans le vieux. Regarde, Princess Tutu, c'est pas tout jeunot ça !


Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories