Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 20:02
Un article qui va parler d'un anime cher à Niki !

Le taf', c'est cool parfois. On se retrouve à débattre sur les fansubs entre deux lignes de code (ce qui fait qu'à la fin de la journée, votre productivité est misérable) et puis, rien qu'avec mon adresse mail perso qui a transité rapidement devant leurs yeux, je découvre que je suis un pokémon ! \o/

Je suis sûr qu'il bute tout. Quasiment compatible avec rien à la reproduction. Pas de doute, c'est un signe. TOUT EST ECRIT DANS LES ETOILES !!!! C'EST LE DESTIN !!! VOTRE NOM DIRIGE VOTRE VIE !!!!! VOTRE AVENIR EST PREDESTINE !!!!

Enfin soit. Pokemon donc. Forcément, on en a parlé un peu. Dois-je rappeler que je suis fan de l'opening français ? (tiens, je découvre que la version US est über proche. Les japs sont doués pour faire des trucs internationaux. En tout cas, ça BUTE (copyrighté par Amo). Par contre, les autres génériques ont l'air à chier, ils varient les styles, du niaiseux au faux rap, mais ça claque bien moins).

Bref tout ça pour quoi ?
Un exposé sur la machine Pokemon côté série TV de la part d'un collègue.
Et comme c'est bon et agréable à lire, je ne résiste pas à la tentation de le partager.

Après, vous saurez TOUT sur la série TV Pokemon !!!









Aller hop! Un petit exposé sur cette magnifique mécanique commerciale qu'est Pokemon ^^
  • 3 persos principaux:  Sasha (le héros jap' de shônen typique: courageux voire téméraire voire carrément inconscient, ultra combattif et compétitif, n'abandonne JAMAIS, optimiste, colérique, place l'amitié au dessus de toutes valeurs), Pierre (le meilleur ami, éleveur de pokemon, et non dresseur afin de ne pas entrer en compétition avec Sacha, du coup, sert de soigneur au groupe, plus âgé et donc plus mature, de très bon conseils, beaucoup de bon sens et peu ainsi tempérer Sacha) et une nana (toujours le même archétype: la fifille enjouée, optimiste, coquette, adore le cosplay, à moitié cruche mais qui progresse parce qu'elle écoute les bons conseils des deux mecs). La nana évolue au fil de la saison jusqu'à ce qu'elle quitte l'archétype neuneu et devienne un perso sérieux. Du coup, on la sort. Exemple: la première, Ondine, est devenu championne d'arène dans sa ville natale. Du coup, elle ne voyage plus avec les deux autres mais elle apparaît parfois en "guest-star" presque plus "classe" que le héros.
  • Un fil rouge identique d'une saison à l'autre: Sasha se rend sur un nouveau continent où prend place une ligue de combat Pokemon. il y retrouve, toujours par hasard, Pierre qui, quelle coincidence, avait décider de venir sur les lieux. Rapidement, ils rencontrent une jeune débutante désireuse de devenir "coordinatrice" (en gros, ce sont des concours Pokemon où le but n'est pas de vaincre son adversaire en combat mais de faire démonstration des qualités esthétiques du Pokemon, en mettant en scène ses attaques de la façon la plus belle possible). Enfin, il rencontre un rival, de personnalité variable (variant du bon bougre ultra-sympa au gros connard à merde puant d'égo), qu'il ne parvient pas à battre. Bref, Sasha doit désormais défier un à un les 8 champions d'arène pour récupérer un badge. Ce défi l'oblige à voyager aux quatre coins du continent, affrontant moults danger, et croisant son rival à interval régulier ainsi que, parfois, une des nanas précédentes en guest-star pour un épisode spécial. Lorsqu'il a les huit badges, il peut concourir dans le grand championnat de la ligue. Puis, il réussi ou échoue en final (il ne gagne pas toujours en finale car il est important de montrer qu'il ne se décourage pas malgré l'échec et se relève encore plus déterminé que jamais), non sans avoir toutefois vaincu son rival en demi-final. Puis apparaît ensuite une sorte de "ligue parallèle", plus "underground" avec huits nouvelles arènes, huit nouveaux badges, et un nouveau tournoi. Comme c'est en marge de la ligue officielle, les règles sont plus libres, les adversaires plus retords et les combats, plus difficiles. Mais il parvient toujours à décrocher ses badges (parfois après 2 ou 3 échecs sur le même, toujours pour montrer que la persévérance est récompensée) et parvient au moins en finale. Mais là, il se fait toujours battre car il est jeune et a encore beaucoup à apprendre. Ce qui lui donne envie de progresser encore davantage: il rentre chez lui quelques jours et hop! il décide de repartir seul pour affronter les dangers d'un nouvelle ligue sur un nouveau continent. Là, il retrouvera Pierre par hasard, etc.
  • 4 Scénarios différents: à chaque nouvel épisode, on lance 1d4 et on regarde celui qui sort. On le réaménage en changeant noms de persos et couleurs de cheveux, le lieu et les pokemon qui vont avoir à se mettre dessus et hop! on a un nouvel épisode. Ces épisodes prennent place durant le périple qui relie deux arènes.
  • La Team Rocket: un groupe de trois blaireaux intersidéraux (Jessy, James et Miaouss, un pokemon "chat" grotesque doté de paroles, ce qui est inédit dans l'univers de Pokemon). Ces trois énergumènes sont des loosers absolus qui veulent faire fortune en volant des Pokemon et en particulier le Pikachu de Sasha (son premier pokemon et le seul qui l'accompagne d'une saison à l'autre). Ils font tout pour être méchants, sauf qu'ils sont surtout très cons. Du coup, dés qu'ils ont l'occasion d'être vraiment méchants, ils se dégonflent et s'allient aux héros. Ils finissent toujours l'épisode en étant expédiés sur orbite par une attaque "Tonerre" de Pikachu avec la même phrase: "Une fois de plus la team rocket s'envole vers d'autres cieuuuuuuuuuuuuuux". Et ils disparaissent jusqu'à l'épisode suivant. Ils apparaîssent à CHAQUE épisode. Un running gag en somme.

En fait, chaque nouvelle Ligue pokemon correspond à une génération du jeu vidéo. La Ligue Kanto (le continent d'origine de Sasha) correspond aux premiers pokemon sur GameBoy: Pokemon Rouge, Vert, Jaune, Or et Argent, ainsi que les remake Vert Feuille et Rouge Feu sur GBA. Le groupe de héros était composé de Sasha, Ondine et Pierre. A noter que Pierre a disparu à un moment et a été remplacé par un autre gars (le cheveux bleu et coupe au bol) pendant une partie de la saison. Puis il est revenu et n'a plus jamais été absent dans la série depuis. La ligue Hoen correspond aux épisode GBA: Pokemon Rubis, Saphir et Emeraude. L'équipe était composée de Sasha, Pierre, Flora et Max (le petit frère de Flora). Enfin, la ligue Sinno correspond aux épisodes DS: Pokemon Diamant et Perle.

Le principe de proposer à chaque fois un continent différent est une excuse pour proposer de nouveaux pokemon inédit. Ainsi, chaque nouvelle saison permet de présenter les nouveaux Pokemon de la génération de jeu en cours. On a un fil conducteur avec Sasha qui continue encore et encore de progresser, permettant de faire le lien avec l'ensemble de la série, et une nana, une petite nouvelle qui a deux fonctions: d'une part servir d'appel pour les filles éventuelles, et d'autre part placer un personnage débutant permettant d'accompagner également les nouveaux joueurs/spectateurs qui ne connaissent pas encore l'univers. Pierre sert également d'élément comique au sein de l'équipe, lorsque la Team Rocket n'est pas encore apparue dans l'épisode: c'est en effet un éternel coeur d'artichaud qui drague toutes les filles qui passent et qui se fait systématiquement éjecter.

Toujours pour se rapprocher du jeu: dans la première génération de jeux (GB), on n'avait pas le choix du personnage, on ne pouvait jouer que Sasha (bien qu'il était possible de changer le nom). A partir des versions GBA, on avait le choix entre deux personnages différents: un garçon et une fille. La fille du jeux correspondant également (avec le même prénom) a celle qui apparait dans la série comme nouvelle "accompagnatrice".

Enfin, au début de chaque jeu, on a également le choix entre 3 pokemon différents:
  • Génération GB: Salamèche, Carapuce ou Bulbizarre
  • Génération GBA: Poussifeu, Arcko ou Gobou
  • Génération DS: Ousticram, Tortipouss ou Tiplouf

La seule exception étant Pokemon Jaune où le seul pokemon dispo était Pikachu (c'était l'adaptation directe de la série).

Dans l'anime, au début de chaque saison, Sasha décide de repartir de zéro et de laisser tous les pokemon qu'il a acquis chez lui, à l'exception de Pikachu dont il est inséparable et repart ainsi vers le nouveau continent, les mains dans les poches. De là, il capture rapidement l'un des trois pokemon de départ en fonction de la génération de jeux en cours. Exemple: dans la deuxième saison, à peine arrivé à Hoen, il capture un Arcko. Et dans la 3ème, il capture un Tortipouss dés les premiers épisode. La nana, elle, suit le scénario du jeu et choisit, dés le départ, l'un des trois pokemon de départ (Poussifeu pour Flora dans la 2ème saison et Tiplouf pour Aurore dans la 3ème).

Avec tout ça, on a une série animée et un jeux vidéo qui sont pleinement raccords et cohérent l'un par rapport à l'autre. La série étant diffusée aux heures de grande écoute du public enfant/préado (la cible privilégiée du jeu même si les Geek/Otaku en sont parfois friands :-p ) donc facilement accessible à tous, et sert de vitrine en mettant en scène épisode après épisodes, tous les pokemon qui apparaîssent dans le jeu. Bien sûr, il y a dans le jeu des Pokemon surpuissants, inédits à chaque version du jeu et qui sont mis en scène dans des épisodes spéciaux en plusieurs partie et au ton bien plus sombre: plus de combat d'arène et de gentils dresseurs, place aux organisations secrêtes désireuses de s'emparer de pokemon puissants afin de les utiliser pour conquérir le monde. Et les combats ne sont plus des matchs mais bien des combats. Du coup, l'espace de 3-4 épisodes, deux ou trois fois par saisons, on a le droit à des épisodes très scénarisés, palpitants (du moins à l'échelle de la série) avec bcp de suspence et de l'action à revendre. Ces épisodes mettent en scène les maxi pokemon de la mort +10 qui ne sont accessibles qu'aux joueurs les plus acharnés et qui satisfont à certains prérequis: par exemple, acquérir des pokemon  qui ne sont pas présents sur toutes les versions, ce qui impose l'obligation de posséder, et donc d'acheter, toutes les versions du jeu afin de pouvoir obtenir les pokemon unique qui débloquent le maxi pokemon. Hop! Le tour est joué, peu de temps après l'épisode, les vente de cartouches stagnantes se voient donner un petit coup de fouet ^^

Enfin bon, voilà, en gros,  la mécanique parfaitement bien huilé du "concept" Pokemon, une machine à fric tellement bien pensée et réalisée qu'elle en est presque une oeuvre d'art ;-)



J'aime mon taf :]

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Nashi 09/04/2009 08:23

Pour ce qui est de l'anime j'ai arrêtais après la fin de la première saison par contre pour le jeu je m'achète à chaque fois une cartouche de chaque génération...Je suis un faible =D

Un article qu'il est bien en tout cas^^.

Natth 08/04/2009 23:18

Je ne sais pas si c'est cet article, une discussion ou autre chose, mais j'ai été prise d'une crise de nostalgie subite... Et je me suis rendue compte que je n'avais même pas commncé Pokemon Or (ou que la sauvegarde a grillé)... Mais je vais arrêter là, oui je m'arrête ^^;
Sinon, très bon article sur le sujet à mon avis ^^

Rems 08/04/2009 22:01

Ah ouais ça va loin au boulot chez toi ! De mon côté, on s'est limité à faire une simulation de capture d'un pokécollègue, avec la boite d'hollywood chewing-gum vide qui est en forme de bulle, rappelant étrangement la pokéball
Ya des jours comme ça :)

SCZC 08/04/2009 16:27

Hé mais j'ai oublier de parler du Pokérap!

http://www.youtube.com/watch?v=qiztXCa-cxw

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 08/04/2009 19:47


Tant que ça s'appelle pas PokeraEp, ça devrait aller :p


Viral 08/04/2009 16:14

Wow, il faut vraiment avoir du temps devant soi pour écrire un article sur pokémon O_o"

Personnellement j'ai lâché en gachant tout mon sommeil de primaire et college sur les version Gameboy Color et GBA, je n'étais même pas au courant qu'a part les épisodes DS, le concept avait autant "évolué"

Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories