Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 23:23

300

Y'a pas à dire.

 

Je kiffe ce film.

 

Ne serait-ce que pour le plaisir de voir autant de tablettes de chocolat frétiller sous nos yeux de buveurs de bières/mateurs d'anime de plus de 30 ans. 'Men sana in corpore sano' comme on dit.

 

Non mais sérieux. Ce défilé de types qui se baladent en culotte courte et qui foutent des branlées à l'envahisseur à coups de stratégies et surtout, de techniques rodés sur comment se battre, c'est culte.

 

C'est une pure apologie de la droiture, de l'HOMME dans tous ses excès. Un corps parfait, une droiture exemplaire, ça poutre. Ca n'est guère étonnant que ça satisfasse des ambitions nauséabondes du style fasciste. Ouais, clairement. 'Men sana un corpore sano'. 'Homme sain dans un corps sain". La perfection de l'eugénisme en quelques mots. Mais...

 

Pourquoi ce précepte devrait-il se résumer à l'eugénisme ?

 

Après tout, la notion d'un homme sain dans un corps sain, renvoie plus à une théorie plus globale à mes yeux. Un peu comme... 'Être bien dans ses baskets'. Un type bien dans ses baskets n'a pas besoin d'avoir un tablette de chocolat en guise d'abdomen. Non, ça renvoie plus à une idée globale de bien-être. Certes, le culte du corps renvoie l'idée qu'un bon corps, est un corps avec des tablettes de chocolat. Sauf...

 

Que c'est une vue purement occidentale de bien-être. Tenez, si je vous disais qu'en Asie, un type bien est un type gras dont le bedon dégouline au-dessus de la ceinture. Vous en penseriez quoi ? Que c'est une mauvaise blague ? Si mes sources d'il y a 10 ans sont toujours aussi fiables, ce n'est pas le cas. Car le bedon qui dégouline du ventre n'est rien d'autre qu'un symbole de richesse. Et de fait, un symbole d'un type bien nourri et qui peut alimenter ceux qui travaillent pour lui. C'est une étrange vision par rapport à nous occidentaux, qui culpabilisons quand nos poignées d'amour commencent à dégouliner par les côtés.

 

Mais c'est aussi juste un exemple pour montrer que, même si le théorème 'Men sana in corpore sano' est vrai, il ne faut pas forcément le prendre dans l'idée basique du type qui a une bonne tablette de chocolat en guise de ventre. Et donc...

 

Chers compatriotes et lecteurs qui ont le ventre qui commence à déborder sur le côté du jean, ne dites qu'une chose à votre conjointe qui vous réclame un régime !

 

Et cette chose, c'est ceci : "Ma douce, je comprends les remontrances que tu m'adresses concernant mon état ventreux, mais le fait que j'ai un gros bide, ça veut aussi dire une chose : je suis bien nourri. N'est-ce point la chose la plus merveilleuse en ce bas-monde que de savoir que l'être que tu aimes ne manque point de nourriture ?"

 

C'est un simple fait, vraiment tout simple. Et pourtant, il manque cruellement à une très grosse minorité de la planète (aussi bien mentalement que physiquement). Oh, bien sûr, il ne faut point abuser des débordements de notre ventre. Mais bon... Un petit peu, ça ne puit faire de mal. Ca prouve au moins qu'on vit un minimum bien, même si on n'a point conscience à chaque instant de cet avantage dans notre vie.

 

C'est pour ça que 300 est un film qui bute. Car ce qui compte, ce n'est pas qu'on ait un corps parfait. Mais juste... Le plaisir de la vie et la volonté d'être mà, qu'on existe.

 

What's else ?

 

On s'emmerde à trouver des raisons pour vivre. Quelle perte de temps. Avoir du bedon, même si ça ne plaît pas forcément, c'est un signe que l'on vit. Plutôt bien. En dehors du cas de l'obésité, of course. Mais la limite qui permet de définir que l'on est obèse est encore flou. Autant en profiter dans la joie et la bonne humeur.

 

Non mais sérieux. Le charme de 300, c'est sa photographie merveilleuse, à la fois réussie et mauvaise parfois. Sauf que c'est si bien orchestré, que même si les spartitates se trimballaient avec des ventres en forme de ballon de basket, je suis sûr que je kifferai autant ce film.

 

J'aime les combats perdus d'avance (si j'étais capable de retrouver la belle citation que SnakeBZH sort à l'occasion pour ce genre de cas, j'en serais joie, mais non...), tout simplement parce qu'ils symbolisent l'inanité de la bataille. Et pourtant, la bataille a lieu ou eu lieu. Ca résume la question. Ce sont comme des marques du passé qui nous guide. Fort Alamo est sans doute bien plus connu que les victoires de Napoléon. Et pourtant, il reste l'histoire d'une défaite. Un simple film américain permet-il cette connaissance et ce respect ? J'en doute.

Finalement, ce sont les défaites FOR GREAT JUSTICE qui marque le plus notre monde. C'est idiot. Mais c'est ça qui rend charmant le film 300. Des experts, des fougueux qui finissent par sombrer sous le nombre alors que leur combat paraît juste (non, car bon, si on fouille l'histoire, Sparte est hachement moins cool qu'il nous la présente dans le film).

 

Que dire d'autre ?

 

300 est un hymne à la vie et à la liberté très chère aux américains, qui n'ont toujours pas compris que la liberté totale signifiera la fin de l'humanité. Ce film est juste un ôde aux valeurs, qui se font respecter de manière sanglante. c'est d'ailleurs un point amusant. Si le côté gore fonctionne aussi bien dans ce film, c'est tout simplement parce que la société, bien que s'enfonçant dans le trash, s'aseptise petit à petit.

 

Mais vous savez quoi ? OSEF (on s'en fout pour ceux qui ne le sauraient pas (vivi, y'en a qui lisent ce blog et qui ne le savent pas) ). Ce film n'est qu'une question de valeurs, c'est tout. Ceux qui y voient une apologie de l'eugénisme sont juste des idiots.

Avec mon ventre gras, je pense que j'aurai plaisir à combattre avec les guerriers de 300, même si je ne suis qu'un sale douillet incapable de me battre. Et pourtant n'importe quel imbécile est capable de mettre sa vie en jeu. Tout ce qui compte, c'est de savoir pourquoi on la met en jeu.

 

 

....

 

 

 

C'était le post bordélique du lund soir ! \o/

Mais ouais, 300, même s'il y a un abus des ralentis, que le film a des effets spéciaux d'une qualité hasardeuse, je kiffe ce film, parce qu'il est CLASSE, tout simplement.

 

Bon, je ne vais point me relire, j'ai peur des stupidités que j'ai pu écrire o/

 

Et pourquoi j'ai écrit cet article ?

 

Parce que je voulais juste linker cette vidéo (à voir après avoir vu le film, of course ^^ ). La vie, c'est définitivement rigolo :o

 

(en passant, "V for Vendetta" est sympa aussi :)  )

 

Et dans le genre encore plus crétin, y'a ça aussi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Tata 31/03/2011 13:01



Et un petit article pour les Sama Awards aujourd'hui? :3


Sinon 300 est un super film qui m'a conforté dans l'idée que les trucs niais c'est bien, mais le bourrinisme (même dans le shojo) c'est vraiment mieux.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 31/03/2011 14:14



J'y songe, j'y songe...


Et le bourrin bien fait, c'est bien. C'est pour ça que j'attends avec plaisir Zucker Punch ou je ne sais plus comment ça s'appelle.



Alake 29/03/2011 09:01



300 c'est un film qui poutre !! Un peu Large Ham, certes, mais ça poutre quand même. *mode fangirl off*


Et le petit bedon, c'est plus confortable, d'abeurre

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 29/03/2011 23:02



Petit bedon en force ! o/



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories