Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 04:48

 

Ben ouais.

 

Vu que je suis en train de la quitter, j'me disais que ce serait intéressant de faire un point sur son évolution et ce qu'elle est devenue. Car bon, les gens pensent que la Brigade, c'est un truc spécifiquement centré sur Haruhi, mais en fait, c'est plus trop vrai. Et donc, c'est une bonne occasion de mettre les points sur les i sur les activités actuelles de la Brigade et de faire un petit tour rapide et pas très chronologique de son histoire.

 

La naissance :

 

 

L'idée de la création d'une association a été lancée en une journée ensoleillée du 3 Février 2009 . De sombres sources officieuses indiquent que l'idée est venu bien plus tôt d'un certain navet. Et que cette idée avait été déclinée par le futur fondateur. Quoiqu'il en soit, deux mois plus tard, le 22 Avril 2009, la demande a été faite et le 30 Mai, la Brigade naquit officiellement.

 

Son but était le suivant : "Cette association a pour but la promotion des œuvres concernant le personnage de Suzumiya Haruhi (créée par Noizi Ito et Nagaru Tanigawa) à travers la francophonie, ainsi que de sauver le monde en l'inondant de fun tout en respectant les lois en vigueur."

 

jeune haruhiTout comme Haruhi, la Brigade était encore bien jeune !

 

 

Le lieu où tout a commencé :


Donc oui, la Brigade était particulièrement centrée sur Haruhi à sa naissance, logique vu qu'elle a émergé du forum haruhi.fr. Cette Brigade a été fondée pour avoir une existence plus légale vis-à-vis des éditeurs qui publient du Haruhi, éditeurs avec qui les admins du forum traitaient déjà pas mal, suite à la réussite de la Japan Expo 2008, première convention où ce forum avait eu un stand, dont les activités principales étaient :

- servir du thé et distribuer des cookies

- faire apprendre le Hare Hare Yukai

- faire connaître la série en diffusant les premiers épisodes sur le stand

- collage abusive de stickers ce qui nous a valu quelques remontrances par la suite (mé bon, on était jeune, on était fou ! \o/ )

- des tombolas

- des mots-croisés et un questionnaire

 

Et puis, ce doit être à peu près tout. Si nous avons pu avoir ce stand, ce fut grâce à Kaze qui venait tout juste d'éditer la série en France. Il y a donc eu une convergence d'intérêt entre eux et nous pour la promotion de la série.

 

AxelTerizaki, le futur président de l'association, avait réalisé un clip de cette Japan (une version de meilleure(ou pas) qualité ). Et 11 mois plus tard, suite à la réussite de cet évènement, l'association naquit.

 

haruhi ito

Haruhi s'éclate !

 

La continuation en dents de scie :

 

La ligne de mire principale était donc de rééditer l'exploit de la Japan Expo 2008 à la Japan Expo 2009 et à l'EPITA 2009.

Suite à des discussions avec les membres de No-Xice, il est aussi apparu qu'il serait intéressant pour la communauté (l'association n'était pas encore officiellement née) de se lancer dans la rédaction d'un fanzine (c'est là que je me dis que les couvertures des deux fanzines sont ptêt un soupçon trop proche, tiens. Enfin bref.), ne serait-ce que parce que c'est un moyen simple de parler de la série. Et c'est ainsi que la rédaction du premier fanzine de l'association a été mis sur les rails alors que l'association n'avait même pas encore eu le temps de pousser son cri de naissance.

Ce passage de mi-2008 à mi-2009 a aussi été le moment où la Brigade a renforcé ses contacts avec les éditeurs, comme Kaze bien sûr, mais aussi avec Pika et Hachette qui sortaient respectivement le manga et le roman. Bon, tout ne s'est pas passé magnifiquement, le partenariat avec Hachette ne s'est pas vraiment soldé par une réussite exemplaire, les ventes catastrophiques du roman n'ont certainement pas motivé Hachette à travailler avec nous par la suite (on aura quand même réussi à échapper au titre : "Haruhi fait sa crise" pour le roman).

Et il y a eu les premiers troubles liés à l'existence de l'association  dans la deuxième partie de 2009 (le staff des karaokés de l'EPITA qui nous trouve lourd, un type qui se fait passer pour un membre de l'association alors qu'il ne l'est pas, ce genre de business commun à toute assoc'). Ce qui n'empêche pas à l'association à continuer de se développer, recrutant par-ci et par-là de nouveaux membres en convention et les nouveaux membres qui arrivent sur le forum en faisant une recherche internet, le tout en essayant de corriger la/les mauvaises impressions laissées au fil du temps.

 

Mais, bon gré, mal gré, l'association a quand même pu tenir ces objectifs, sortant le fanzine et commençant même à développer des partenariats lors de la JE 2009, comme avec Kawasoft qui venait tout juste de sortir sa première traduction de Visual Novel, Narcissu.

 

 

C'est aussi pendant cette période que des sous-sites se sont ajoutés au portail comme le DailyMokyon ou Enoz. Le Yukipedia, Mikurun ou le site dont tout monde zappe l'existence vu son absence de fréquentation, étaient tous déjà là depuis longtemps.

 

Et pis après, la JE 2009...

 

5b6226e9ed4d156c18d8397186a0e8e4.jpgHuhu... Haruhi nous cacherait-elle quelque chose ?

 

 

Le virage pris par l'association dont personne n'a remarqué l'existence :

 

Fin 2009, début 2010, les admins sentaient qu'ils touchaient un peu la limite de ce qu'il était possible de continuer à faire avec Haruhi et se sont dits que l'association se devait d'évoluer si elle voulait rester pérenne. Cela s'est concrétisé lors de l'AG du 24 Janvier 2010.

Je vais quoter les parties intéressantes :

 

"Comme vous le savez peut-être, on a fait déjà quelques trucs mineurs avec Haruhi, genre un site web tout pourri et tout ça, mais au fur et à mesure que le temps passe, avec les autres membres du bureau, on s'est dit que Haruhi n'allait pas nous faire vivre éternellement en tant qu'association et que les uns comme les autres nous avions des séries que nous apprécions tous plus ou moins.
Des séries que l'on voudrait faire découvrir sans pour autant répéter ce qui a été fait avec Haruhi.fr. Il y a toujours moyen de créer des choses, et les relations privilégiées qu'on a avec les éditeurs peuvent être intéressante à utiliser pour justement aider à bosser sur ces séries. D'autre part,étant donné notre culture otaku générale, parler d'autres sujets autour du monde otaku, comme par exemple la culture Nico Nico Douga, Vocaloid, Touhou, whatever, c'était quelque chose que l'on pouvait envisager.

 

[...]

 


Gardez à l'esprit que, pour nous Haruhi doit rester notre fer de lance, la nouvelle orientation viserait à ce que l'on puisse ne pas agir QUE sur Haruhi mais aussi sur d'autres fronts. Notre but, est de continuer à faire le pont entre fans et éditeurs dans le genre d'actions et de projets que nous menons déjà, et de pouvoir être en mesure de proposer ca quelque soit la série. Ces changements de statuts sont là pour nous PERMETTRE de nous élargir par petites branches.
Ce sont les mêmes personnes qui continueront à faire le pont (entre, par exemple, les éditeurs et les fans d'une série), mais qui pourront le faire pour d'autres séries, d'autres fans, d'autres projets. Si l'un de nous veut faire un projet sur une série dont il est fan, il peut nous présenter un truc construit et tout. S'il y a assez de gens partants, on peut le créer. Lancer un projet n'implique pas de demander à tous les membres de l'association d'y participer."

 

Je ferai un point après sur tout ce qui a pu être intégré à l'association depuis cette décision et qui, l'air de rien, a apporté de nouvelles choses sur son sein. Car la chose qui est intéressante à remarquer actuellement, c'est l'image que les gens de nous qui est, en très court : " Brigade SOS Francophone == Haruhistes (ou haruhitards pour les mauvaises langues)".

 

En dehors du fait que la Brigade n'a peut-être pas assez communiqué sur la chose, il y a eu un évènement qui a totalement éclipsé notre évolution aux yeux du public : la venue de Noizi Itô, la môman de Haruhi comme certains l'appellent. Action organisée à la base par la Brigade, avec la complicité de l'EPITA par la suite, cet évènement fut une magnifique réussite à tout point de vue. Mais vraiment, à tout point de vue. Mais forcément, quand la môman de Haruhi vient en France à l'EPITA 2010, à l'instigation de la Brigade SOS Francophone dont la base reste très ancrée du côté Haruhi, il ne faut pas se leurrer, il est clair, et même obligé, qu'une ode à Haruhi soit faite en convention. Du coup, le fait qu'on ait eu de nouveaux statuts est une donnée qui est complètement passée à la trappe, vu qu'on a principalement valorisé les activités liées à Haruhi qu'on avait déjà mis en place avec succès auparavant, c'est à dire : chorégraphies, fanzines, animations comme le thé et les cookies (avec la bonne blague du : "Vous n'avez pas le droit de servir du thé sans assurance"), tombolas, etc...Mais on peut déjà noter qu'il y a une certaine ouverture sur les activités, comme la mise en place de l'apprentissage de chorégraphies liées à Touhou (et non, je refuse personnellement de l'écrire Tôhô) , et il y a aussi eu le renouvellement de l'action sur le kumikyoku (un jour, je saurais ptêt écrire ce terme correctement du premier coup) et sans doute quelques autres petits trucs que je n'ai pas en tête.

 

On aurait certes pu corriger le tir à la Japan Expo 2010 qui a suivi. Le souci, c'est que l'association était encore sur son petit nuage de la venue de Noizi à ce moment-là. Donc bon...

 

Sauf que maintenant, il est temps de le faire et de remettre les choses à plat : NON, L'ASSOCIATION BRIGADE SOS FRANCOPHONE NE FAIT PAS QUE DU HARUHI DE FACON PRIMAIRE.

Merci de taper les gens qui continuent à répandre cette idée. Avec un marteau géant de Laura/Kaori de Nicky Larson/City Hunter. Et ceci de ma part.

 

Ca me semble assez important à souligner plus que de m'étendre sur la réussite du projet Noizi  vu, que pour ce dernier, sa réussite a été au-delà de toutes espérances et que tout le monde en a déjà parlé sur le net. Et il y aurait plein d'autres trucs sur lesquels j'aurais pu m'étendre pendant des heures, mais passons à l'essentiel finalement.

 

Et donc, histoire de prouver que ce n'est pas que du vent et qu'il y a eu des actions concrètes en ce sens depuis la notification de cette décision, il me semble logique d'ouvrir la partie...

 

yotsuba-mikuNon, y'a pas de projet Yotsuba à la Brigade. Mais vous ne pensiez pas

sérieusement que je n'allais pas faire de prosélytisme pour Yotsuba au milieu de cet article ????

 

 

Alors, c'est quoi ces fameuses autres actions ?

 

 

- L'un de ces premiers et plus vieux projets est sans conteste celui sur Honey&Clover. Même s'il est vrai qu'on ne puisse dire qu'il ait réellement décollé en soi, il reste toujours présent. Petite brique par petite brique, des choses se mettent en place, la dernière petite brique étant la mise en ligne d'une pétition pour la venue de l'auteure. Elle est clairement faite sur le modèle de celle donnée à Noizi, vu que c'est une des raisons qui a finalement poussé Noizi à venir voir ses fans français. Inutile de dire que je suggère de la signer.

 

- L'intégration de Nanami en tant que projet de la Brigade. Nanami, qui est toujours en phase bêta, est un futur aggrégateur où je ne m'inscrirais pas avant 2/3 ans au mieux qui avait vocation à remplacer blogchan qui ne semble plus être correctement maintenu. La raison première de cette arrivée de Nanami dans l'escarcelle de la Brigade est que quasiment toute l'équipe qui travaille sur Nanami, est de la Brigade SOS. Et Nanami rentrait parfaitement dans la logique des nouveaux statuts de la Brigade. Donc, c'était un peu quelque chose "qui allait de soi", même si, visiblement, le fait a déplu à certains. En annonçant plus tôt notre évolution, il est probable que ça serait mieux passé.

 

- Le coup de main à la communauté française de Vocaloïd : Intéressée par le sujet Vocaloïd, la Brigade avait déjà récupéré le nom de domaine vocaloid.fr, avec l'objectif à terme de développer un portail du même type que celui pour Haruhi. Puis, elle a remarqué qu'il existait déjà une communauté fort active sur ce sujet. Elle leur a donc proposé de les héberger. En somme, l'association prête son côté technique, à la communauté elle-même de se bouger pour le reste. A ce jour, la migration de leur forum a été faite et ils sont en train de découvrir les outils mis à leur disposition (ne serait-ce que par le nombre de "jouets" qu'il y a à configurer juste pour le forum, ils ont de quoi s'occuper avant de s'attaquer au reste). Le forum se trouve donc maintenant ici sur un des serveurs de la Brigade SOS.

 

- Il avait été envisagé de faire la même chose pour Black Rock Shooter avec le nom de domaine blackrockshooter.fr, mais l'association a été doublée par un fanatique de la série. Mais même s'il n'y a pas eu d'annonce officielle, il me semble évident qu'un partenariat sera mis en place à terme.

 

- Suite au succès de l'EPITA, des contacts ont pu être noués avec des prestataires de Kadokawa et COSPA pendant la JE. L'avenir dira ce qu'il en ressortira.

 

- D'autres rapprochements ont commencé à se dessiner dans le même temps. Par exemple, il y a eu un mini-partenariat avec touhou.net pour la vente de posters, ou bien Nico Nico Douga nous a fait cadeau de leurs étendards en remerciement.

 

Pour les derniers points, c'est un peu la suite logique de ce qui s'est passé pendant la JE précédente (celle de 2009) où on avait vendu des figurines nendoroïd d'un autre stand sur notre stand, ou quand Mosaïc.Wav était venu chanter avec nous le kumikyoku. Même si ce ne sont pas réellement des partenariats au sens strict du terme, ça a permis de nouer des contacts qui pourront se révéler utile dans le futur.

 

Mais ça... Seul l'avenir montrera ce qui se passera. Toutefois, cela prouve aussi que la Brigade "s'équippe" pour l'avenir depuis plus longtemps que l'on ne le croit.

 

A noter que pour rester dans cette idée, le fanzine de la Brigade va lui aussi se tourner de plus en plus vers le monde otaku. Je vous laisse découvrir/deviner par vous-mêmes quels seront les thèmes abordés.

 

Du côté de Haruhi, des projets un peu plus originaux tentent de voir le jour, comme la réalisation d'un visual novel (chose très à la mode en ce moment :)  ) ou la réalisation de petits dramas audio.

 

Donc vi, la Brigade glisse depuis un bon moment du simple phénomène de fanboy haruhiiste vers quelque chose de plus "lourd" qui consiste à toucher à tout ce qui intéresse les otakus.

 

 

 

SeriousCrog.pngJ'ai pas trouvé d'image plus pertinente pour faire le lien. Désolé.

 

 

 

C'est bien joli tout ça, mais ça manque cruellement de gros robots dans ce que vous faites !


 

C'est un fait, inutile de le nier. Le souci majeur, c'est qu'en général, les communautés de méchaphiles sont déjà bien place et donc, on n'a pas grand chose à leur offrir en terme de technique comme ça a pu être le cas pour  la communauté française de Vocaloïd. En somme, l'aide technique de la Brigade se dirige plus vers les communautés qui débutent, histoire de leur simplifier la vie. Mais qui sait, si les mechas perçaient à nouveau avec une nouvelle licence qui déchire, je ne doute pas une seule seconde que la Brigade pourrait soutenir la communauté qui se créerait sur cette nouvelle licence.

 

La chose pourrait sans doute aussi s'appliquer aux shônens "mainstream", de la même manière (tiens, j'entends un admin qui doit hurler "Moi vivant, JAMAIS !" mais chut, n'écoutez pas ce qu'il dit). Le tout, c'est qu'il faut qu'il y ait une concordance d'intérêt et une motivation des deux côtés pour aboutir à quelque chose de précis. Malheureusement, ce n'est pas quelque chose qui peut être prévu. Même si le futur sait se montrer taquin parfois :)

 

Par exemple, le genre de choses qui pourrait arriver, serait qu' il y ait un fanzine de la Brigade consacré à Gundam et qu'un partenariat se monte avec l'AEUG à l'occasion de la création et de la sortie du-dit fanzine. Sauf que jusqu'à présent, aucune des deux entités n'a eu des raisons de bosser ensemble. C'est la vie.

 

Mais ça pourrait aussi arriver par le biais de la recherche d'un contact chez les éditeurs vu que c'est une des choses que l'association cherchera à valoriser dans le futur. Alors, pour le moment, l'association est forcément limitée dans ce domaine vu qu'elle n'a pas encore moult et moult contacts. Mais il n'y a aucune raison de faire du forcing dans ce domaine, autant construire les contacts au fil de l'eau et au gré des demandes. L'association a déjà pas mal de travail en ce moment et finalement, elle n'existe que de manière officielle que depuis un peu plus de 15 mois. Elle a encore du temps pour renforcer son carnet d'adresses.

 

Ou si un projet fou se montait pour essayer de ramener une partie du Gundam géant (genre que les japonais nous prêtent la tête pour une convention, juste pour la GLOIRE !), je pense que la Brigade pourrait être tentée par ce genre d'aventure. Bon OK, ça semble un peu irréaliste pour le coup. Je pense qu'il va falloir encore quelques (beaucoup) années, le temps que la Brigade continue d'améliorer ses relations avec les sociétés japonaises. Mais... Qui sait ? (oui, je sais, c'est irréaliste, mais des fois, faut savoir passer outre, sinon Noizi ne serait jamais venue en France).

 

Après, ce sont des idées personnelles lancées comme ça, à titre d'exemples plus ou moins pertinents, ça n'implique aucunement la Brigade :)

Au final, ça fonctionne aussi dans l'autre sens. Demandez-vous, mechaphiles, en fonction des nouveaux statuts de la Brigade, en quoi il pourrait être intéressant de travailler avec elle.

 

Même s'il faut reconnaître qu'il faut déjà qu'elle arrive pleinement à assumer ses nouveaux statuts, ce qui ne sera pas forcément une gageure. Mais rien ne vous interdit de déjà vous poser la question, chers mechaphiles ! :)

 

 

HaruhiMWC

 

 

 

Bon, enfin, avant de passer à la conclusion finale, il est préférable de préciser les choses. Si j'ai joué sur le côté mechaphile dans cette partie, c'est tout simplement parce que les critiques les plus virulentes vis-à-vis de l'association semblait émerger des gens qui sont abusivement catégorisés en mechaphile. Et qui nous reprocheraient d'être trop moephiles. Mon côté taquin (troll ?) m'a poussé à jouer sur ces catégories abusives. Mais vu que nous sommes à minima sur un sujet sérieux, je préfère mettre les choses au clair. La Brigade n'a pas d'appartenance en "-phile". Un peu comme ce blog quelque part, où je peux aussi bien parler de shôjo, que de trucs datant de Mathusalem, que de trucs récents, que de trucs d'élitiste, que de trucs qu'on sait pas comment la licence peut encore être exploité, que de truc "Oh Wow, la drogue jap, c'est de la bonne !", et j'en passe de tout !

Voilà quoi. C'est mignon de catégoriser les gens, c'est plus facile et plus simple, mais la Brigade, elle n'a pas envie de ça.

Donc si, pour une fois, tous mes lecteurs quelqu'ils soient, pouvaient mettre de côté les facilités d'usage et qu'on bosse tous ensemble, ça serait cool.

Merci.

(Je n'en reviens absolument pas d'avoir pu pondre un passage aussi open-minded. Je vieillis. Grave.)

 

 

Le mot de la fin ?

 

De mon côté, j'ai déjà manifesté mon envie de quitter l'association. Parce que cette évolution dans les statuts de la brigade ne m'intéresse pas particulièrement et que je sais que je n'ai pas besoin d'être membre pour pouvoir participer aux choses qui pourraient se faire autour d'Haruhi. Et vi, c'est un peut-être un point intéressant à signaler aussi. Bosser sur le Visual Novel vous tente ? Vous avez une idée pour organiser des trucs fun mais vous ne savez pas comment la mettre en pratique et vous auriez besoin d'aide et de conseils ?

Et bien, manifestez-vous auprès de l'association !

Pas besoin d'être membre pour ça !

Si vous êtes motivé, sérieux dans votre approche et que votre projet est réalisable (genre si vous souhaitez réaliser le MMORPG utlime, je pense que vous pouvez passer votre chemin ;) ), la Brigade sera heureuse de vous soutenir ! \o/

Bon après, si elle est débordée ou qu'elle trouve qu'il y a d'autres communautés plus susceptibles de vous filer un coup de main (au pif, l'assoc' nainwak pour la partie technique d'un jeu en ligne), elle vous répondra en conséquence.

 

 

yotsugrren.jpg

Oui, la Brigade SOS Francophone peut relever des défis impossibles !

Elle a des arguments pour !

 

 

En tout cas, pour moi, il est clair que si je devais monter un site sur Yotsuba et que j'avais des soucis pour des raisons x ou y, c'est vers eux que je me tournerais pour avoir une ch'tite aide pour avoir un truc tout zoli et pas fait avec les pieds. Bon, certes, l'est pas probable que je me lance dans ce genre de projet tant que je n'aurai pas 6 mois de chômage devant moi. Là, je me contente juste de répandre le Yotsubaïsme partout où je vais. Oui, même au boulot ! :D

 

Car, c'est un fait : Yotsuba finira par régner définitivement sur le MOOOOOOOOOOOONDE !

 

 

Ceci dit, j'espère vous avoir fait comprendre en quoi la Brigade changeait. Alors certes, Haruhi restera le fer de lance de la Brigade, ne serait-ce que parce que tout a commencé par elle. Mais continuer à la résumer à Haruhi, ce serait juste du mauvais goût.

 

Actuellement, la Brigade est d'ailleurs en train de travailler sur cette image trop haruhiiste qu'elle porte. Un site dédié strictement à l'association devrait apparaître bientôt, et il est probable (mais ce n'est pas encore fixé) que la partie forum de l'association au sens strict, va quitter le forum haruhi.fr pour avoir son propre espace dédié. Il y a du brainstorming en cours sur le sujet, et les choses avancent petit à petit. Et même si les objectifs peuvent paraître ambitieux, en prenant son temps, je ne doute pas que la Brigade soit parfaitement capable de les accomplir.

 

 

En tout cas, je souhaite bon vent à la Brigade SOS !

 

sosyamato

Comme pour le Yamato, cette aventure sera-t-elle sans retour

pour la Brigade ? (Merci à Grimm pour l'ajout du logo ! \o/ )

 

 

Quant à moi, je vais maintenant continuer à profiter de mes vacances. :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Castellsince 22/12/2010 16:45



Ah... ok, je n'etaie pas du tout au courant, merci.


Ou comme dirait Haruhi dans sa langue natale "Arigato".



Castellsince 20/12/2010 19:06



Excusez moi, je suis inscrit sur le forum de la Brigade SOS francophone, ça devait faire quelques mois que je n'y etait pas allé et maintenant, à chaque fois que je tente d'aller sur n'importe
quel site de la brigade SOS francophone, "Yuki Nagato monopolise mon ordinateur" ^^ on peut dire ça comme ça. Si vous n'etes pas au courant, juger le par vous même : http://sos-dan.haruhi.fr/   Sinon, si ils ont changer d'adresse internet ou si c'est mon pc qui fait une crise, prevenez moi, merci d'avance.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 20/12/2010 21:24



Je vous rassure, c'est aucun des deux :)


En fait, du 18 au 21 décembre, ce sont les dates auxquelles se déroulent l'histoire de "La disparition d'Haruhi Suzumiya". Et comme à cette date, Haruhi disparaît et bien... Tous les sites
disparaissent aussi ! \o/


Après, peut-être qu'il y a moyen de "réparer" la chose en demandant à Yuki d'agir mais... Je n'en sais rien ! ;)



Saga 23/09/2010 14:02



SIEG AEUG !


Je n'ai pas tout tout lu, mais, nom d'un chien, que de péripéties ! Je m'excuse par avance auprès de ceux que cela ferait tiquer : je vais parler en tant que président de l'AEUG.


L'AEUG est née d'une idée en l'air antérieure d'un an et de l'inspiration de la Brigade SOS. Même si l'AEUG n'a jamais été envisagée comme un fan club ou un repaire grégaire pour que des gens qui
se ressemblent restent en vase clos, le but qu'elle partage avec la Brigade est une diffusion visuelle IRL de sa ou ses passions ainsi qu'une collaboration poussées avec le sprofessionnels
susceptibles de poser les pattes sur du Gundam.


Rapidement (bien avant l'AG de la Brigade SOS, na !), l'AEUG a été portée à dépasser le carcan Gundam. Ce qu'essaie de faire la Brigade SOS y ressemble fortement : bâtir une association autour
d'une œuvre plus ou moins attractive et d'en servir de fer de lance pour toucher des milieux peut-être pas initialement très réceptifs aux multiples messages (et œuvres promues) de l'association.


Bref, la Brigade SOS essaie de s'ouvrir, c'est bien. Mais comme le soulève Tetho, cela passe par une prise de recul absolument nécessaire. Ne pas confondre enthousiasme et hystérie ; ne pas se
montrer (qu'on le soit ou pas) comme un cercle trop otaku, puisque le sens de cette mouvance conduit au repli. L'AEUG, exemple choisi au hasard, n'est pas comme Raton la décrivait "un club de
mecs qui aiment les robots qui font pew-pew".


La Brigade va devoir s'interroger sur ses motivations profondes et sur le public qu'elle veut toucher.


L'AEUG, c'est serious business, une entreprise (au sens large) qui tente de promouvoir et surtout de légitimer aux yeux d'un public bien plus large que la sphère otaque tout un pan de
l'animation japonaise (de la SF en général jusqu'à des pépites que nous trouvons incontournables ou taillées pour le public français). L'AEUG souhaite aussi, fidèle à ses racines, apporter Gundam
en France dans les meilleures conditions de diffusion (DVD VF et VOSTF officiels). L'objectif est irréaliste, mais nous visons loin pour être sûrs d'accomplir un petit quelque chose au moins.


Si vous voulez faire venir Yas en France, rejoignez-nous. Ou filez-nous des contactcs.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 23/09/2010 18:41



SIEG Reinhard von Lohengram !!


 


Oups, ça m'a échappé du coup ^^



Zali_Falcam 17/09/2010 11:50



Ouinouineditotaku. A un moment il faut aussi passer à autre chose, quelle énergie perdue !


L'ensemble du débat, d'un point de vue extérieur, fout un peu la gerbe, alors que l'article de Corti était sacrément mesuré et respectueux.



Naouak 16/09/2010 22:33



RAté Drig, maintenant on sait tous que tu complotes. C'est donc plus dans l'ombre :p



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories