Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 20:04

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/1/6/5051889013617.jpg

Scooby-doo ! Le Mystère Commence :

En louant le film, je m'attendais à voir l'une des plus grandes bonnasses de tous les temps en action (avec décolleté plongeant ET mini-jupe) , mais en fait... Bah non. Pour la simple et bonne raison que je me suis gouré de film. C'est pas celui que je pensais, c'est un autre Scooby-doo, sans Buffy.. Inutile de dire qu'après avoir lancé la location, j'ai été un peu dégoûté pour le coup. Pas de SMG....  :[

Monde injuste.

Depuis ce jour, je fais gaffe aux affiches et j'évite de louer mes films bourrés. C'est fou comment comment on peut  se trouver à gérer une immense déception à cause d'un film parce que le plaisir attendu n'est pas là (comprendre : la déception de ne pas voir la p'tite Sarah, oui, je suis un sale fanboy dans ce domaine).

Toussa, c'est la faute des affiches des films, elles se ressemblent trop (*tousse* *tousse*).

Mais cela n'a point empêché votre vaillant serviteur de se jeter dans le visionnage de ce film, car, comme le signifie le proverbe : "quand le vin est tiré, il faut le boire même si y'a des trucs pas ragoûtants dedans".

Et donc ?

Et bien... On a là un gentil petit téléfilm qui retrace les débuts du "scooby-gang", gang qui est constitué de manière logique de :

- une bonnasse blonde

- une bonnasse intello à lunette

- un bô gosse sportif

- et bien sûr, les deux qui donnent le sel de cette série, un boulet accompagné d'un chien boulet ( qui n'est pas le sien à la base).

Mais en fait...  Contrairement à la description précédente, j'ai trouvé le traitement des personnages plutôt réussi. Le réalisateur a su utiliser quelques clichés de base pour bien recoller à mes souvenirs du dessin animé. De même, il a évité de trop pousser les clichés qu'il a pu utiliser. Par exemple, le côté bôgosse d'un des mecs, la "blondeur" de Daphné, la solitude de l'intello à lunettes... Le réalisatrice a le bon goût de ne pas s'étendre dessus et de modérer proprement les choses. On n'a pas l'impression que le gang se met en place parce qu'il DOIT se mettre en place. Le réalisateur prend son temps de réellement former et expliquer les liens entre les personnages. De ce côté-là, on débouche sur une petite réussite et on peut dire que le film a bien rempli son objectif.

Pour le reste, ben, c'est banal. Effets spéciaux banals, histoire banale même si bien faite (on retrouve agréablement le côté enquête de l'anime), humour banal, ...

Un petit téléfilm sympa mais dispensable à moins d'être accroc à Scooby-doo.

 

Mais y'avait pas Sarah Michelle Gellar. Je suis triste. Va falloir que je loue "Veronika décide de mourir" mais j'ai peur que ce soit tout pourri. Et pis, c'est un film récent alors je vais voir qu'elle a affreusement vieilli depuis Buffy (voire même avant) !

...

Enfin, je dis ça, c'est pas comme si je n'avais pas vu Southland Tales.

 

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/71/92/68/19225578.jpg


Percy, le Voleur de Foudre :

Allez boum, on continue avec les films pour gn'enfants. Par contre, on revient dans quelque chose de plus classique et finalement, moins pêchu que Scooby-doo. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'il est chiant, mais oui, il est parfaitement calibré et donc, totalement sans surprise. Enfin si, y'en a une petite sur l'identité du voleur. Une toute petite.

Sinon c'est "Oh-c'est-affreux,-je-suis-un-gentil-garçon-sans-papa-attaqué-par-des-monstres-alors-que-je-suis-tout-doux. Et-hop,-je-suis-trop-fort,-je-vais-éviter-la-guerre-des-dieux-en-retrouvant-le-voleur!!!"

Et voilà.
Rajoutez une équipe de héros composée de la fille d'Athena pour que l'ado-héros ait une fille à se taper, un sidekick noir qui fait de bonnes blagues, qui est un satyre et dont le boulot est de protéger le blanc héros, et vous aurez une équipe parée pour la baston. Rajoutez un soupçon de drama entre le père et le fils, quelques créatures grecques, confiez le tout à Chris Columbus et vous avez un film pour enfants sympatoche. Mais bon. Ca serait bon qu'il se réveille le Chris Columbus, car même s'il fait des films auxquels on n'a pas grand chose à reprocher niveau technique, narration et tout ça, on commence un poil à s'ennuyer quand même. Surtout quand on remarque que le sieur a fait le scénario des Gremlins et qu'il a réalisé "Maman j'ai raté l'avion", on se dit qu'il doit être capable de varier un peu ses histoires et pas se cantonner au mythe du héros qu'il suit un peu trop facilement à mon goût sans y mettre un soupçon d'imaginativité.

Un film qui se regarde mais qui reste assez random. Ce qui est dommage car son objectif à demi-avoué était d'instaurer une nouvelle licence via le personnage de Percy. Avec un début en demi-teinte comme celui-là, ça me semble mal parti....

 

 

 

http://www.manga-sanctuary.com/IMAGES_NEWS/Image/ling%20et%20tao%2000.jpg


Ling et Tao, la légende des amoureux papillons :

Et maintenant, un peu d'animation pour changer. Enfin... J'aimerai bien vous en parler en long en large et en travers, mais j'ai vu ce film dans un état tellement déplorable que je m'en souviens bien peu. Et pareil pour le film suivant. Faudrait que je les revoie mais...

La critique va aller vite au moins : Ca se mate. Et en plus, ça parle de l'égalité entre les hommes et les femmes devant l'éducation. Le couple est meugnon. FIN.

Mais n'attendez pas un truc magnifique. Ca alterne entre les longueurs et les gags des bestioles. Ca se regarde sans trop de passion. Ou alors, c'est parce que je ne me souviens absolument pas de la fin...

 

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/62/85/44/18740179.jpg


La cité interdite :

Comme je le disais, je ne me souviens plus de grand-chose de ce film. Quand je vois des extraits, ça me revient un peu. Dans mon souvenir, il y a trois éléments fondamentaux :

- la BA est une arnaque, y'a qu'une seule grosse baston dans ce film

- Jaune

- Rouge

Donc oui, j'espère que vous aimez la couleur jaune et la couleur rouge, car vous allez en bouffer à tout va. Car dans la cité Interdite, tout est doré. Donc tout est jaune. Et forcément pour accompagner l'or, on met du rouge partout (y'a sûrement une moultitude de raison qui justifient la présence du rouge dans notre cas, mais je ne les connais pas, donc faisons court).

En fait, ce film n'est qu'un long hommage au jaune, enfin à l'opulence de la cité interdite. Avec plein de complots dans le huis-clos de la famille royale enfermée au Palais. Les gens se tirent la bourre pour des questions de pouvoir et il m'a semblé que c'était assez bordélique au final (enfin, j'étais déchiré)...

Le conseil va être classique : si vous aimez "Hero", "Le Secret des poignard volants" ou autres, vous pouvez y aller. Sinon... Même si la photographie est belle, les décors somptueux, je ne sais pas s'il vaut vraiment le coup. L'ambiance est quand même assez particulière...

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Yuki 07/09/2010 10:50



haha ^^


Tu peux aussi faire relire tes articles par quelqu'un d'autre qui ne soit pas trop une quiche en français, ça marche mieux d'avoir un regard extérieur pour ça. ^^



Yuki 07/09/2010 10:12



Jaune : couleur de l'empereur


Rouge : couleur du bonheur


Donc, c'est un peu normal d'avoir ça dans la cité interdite. ;)


PS : "fondamentalS" Oo



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 07/09/2010 10:39



Oups, vais corriger.


Bon, la bonne résolution maintenant, ça va être de faire un peu plus gaffe à mes fautes d'orthographe, j'en laisse trop passer ! \o/



Knuckle Duster 18/08/2010 22:46



Ha, pardon, j'avais cru comprendre que tu n'avais pas aimé. Perso ça a été une énorme déception... Je suis un fan absolu de Donnie Darko, et j'attendais du lourd de la suite de la carrière de
Richard Kelly. Lourd que je n'ai pas trouvé dans Southland Tales. Je suis resté complètement à la porte du film, à tel point que j'ai l'impression que le problème vient de moi, qu'il y a un truc
que je n'aurais pas compris. Enfin, bref. Je vais plutôt me remater un Buffy, moi.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 18/08/2010 23:30



Ben, j'étais bourré, ça a pu aider :D


Mais ptêt qu'il a tellement poussé le foutoir à son maximum dans son film que ça peut provoquer un côté repoussoir. Une question de trip sans doute, c'est clairement pas un film que l'on peut
mater dans n'importe quelles conditions.



Knuckle Duster 18/08/2010 09:09



Existe-t-il un film même potable avec Sarah Michelle Gellar ? Je demande ça sans agression, je suis méga-fan également, mais il faut se rendre à l'évidence : sa carrière est chaude comme un vomi
frais. Southland Tales est sujet à discussions (mais comme toi, je fais plutôt partie de ses détracteurs), mais à part ça, je vois pas.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 18/08/2010 11:08



Oh, Southland Tales, j'ai plutôt bien aimé. Après, dire qu'elle perce l'écran dans ce film, je n'oserais pas.


 


Mais clair qu'en dehors de Buffy, c'est un peu la misère sa carrière :(



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories