Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 22:11
Bon déjà, première bonne nouvelle, la petite nièce va bien mieux ! Elle est sortie du coma et est opérationnelle et elle a donc encore quelques examens à passer. Ca fait plaisir !

konata_2.jpg
Bon, moi, mon angine a viré en pharyngite, on peut pas tout avoir. Au moins, ça ne me fout pas en zombie comatant sous sa couette qui laisse son appart devenir un bordel monstre. Ce qui n'a pas empêché que ma productivité a été assez misérable au taf cette semaine. C'était même pas volontaire, j'avais toujours de la nouveauté sur mes sites d'infos ou des mails des collègues qui passaient. Le mardi, j'ai même dû ne faire que ça. La cause : cet article. Le nom de l'ours de droite, c'est pedobear. Et je pensais acquis que tout le monde le connaissait. Et c'est là qu'on réalise que la vie est pleine de surprises et que ce que l'on croit acquis pour tous est très loin de l'être. Car mes collègues ne connaissaient pas pedobear. LE CHOC. Pas plus qu'il ne connaissait la mémétique. Après une première explication qui s'est transformé en TOTAL EPIC FAIL où j'ai compris la vacuité de mon mail, je me suis repris et j'ai pondu un truc un peu plus propre :

Je dois pas être clair, fatigue toussa o/

 

En version mieux :

 

-         pedobear est devenu un mème

-         De façon plus générale, le principe du mème  (PUTAIN DE CORRECTION AUTOMATIQUE QUI ME FOUT MÊME A CHAQUE FOIS – excusez cet interlude) a été mise en place par un scientifique par parallélisme avec le gène. En effet, les deux fonctionnent de la même manière. Un gène transporte une information, un code quelconque qui sera décrypté ailleurs. Le mème fait exactement la même chose. Sauf, qu’alors que le gène s’exprime dans un milieu physique donné, ou sous certaines raisons physiques, bref en fonction du milieu physique où il évolue, le mème s’exprime en fonction du milieu culturel où il se trouve. Le mème a les mêmes caractéristiques que le gène. De ce fait, tout comme un bon gène se transmet et survit, un bon même se transmet et survit dans la culture où il évolue. Voilà en quelques mots pour le mème. En dehors du fait que l’existence de cette théorie du mème n’est pas prouvable, succinctement, il suffit de se dire que le mème est un gène qui au lieu d’évoluer dans notre corps, évolue dans la culture des gens. Il a les mêmes caractéristiques que le gène et comme le gène est une brique de la vie, le mème est une brique de la culture.

[...] 

Au moins, j’espère que le principe du mème est déjà plus clair ^^’’


Et là, la discussion a commencé à s'élever, chaque personne apportant sa petite pierre de l'édifice. Car, même si on a des passions communes, l'un est plus plongé dans les jdr, l'autre plus dans les jvs, etc... Et on a des mèmes absolument différents (pour vérifier si un type est un vrai joueur de jdr en médiéval fantastique (D&D plus précisément), dites-lui "C'est qui cette pouffe au milieu des araignées ?". S'il ne sourit pas, c'est qu'il y a un grosse probabilité qu'il vous mente).

Voilà tu as saisi l’idée. :)

 

Et comme le but du gène est de se perpétuer et de se répandre partout, le but du même est le même. Ce que tu fais en nous partageant les tiens ;)

 

Et un mème peut survivre hors de son milieu de base. Pour rester sur le cas des JdRs alors que j’en ai fait qu’une fois ou deux dans ma vie, mais je suppose que si je te dis « On NE touche PAS au livre ! », ça t’évoquera ptêt quelque chose. Et pourtant, je n’ai jamais fait un JdR de Ctullhu :p Mais des strips en avaient fait un running-gag si excellent que si on m’en parle, j’ai intégré le mème.  


 [...]

 

Mais le truc le plus « amusant » de la mémétique (la science des mèmes, logique et qui veut étudier l’évolution de la culture humaine via ces mèmes, de la même manière que l’on retrace l’évolution humaine via ces gènes (darwin & co)), c’est que c’est totalement improuvable comme science, actuellement. La théorie est sympathique mais elle ne dispose d’aucune possibilité de mettre en œuvre ce qu’elle étudie. Car en effet, si on respecte son principe de base, TOUT est un mème (le nombre de dents d’une fourchette par exemple, le fait de manger à table, etc…), de ce fait, comprendre le fonctionnement et l’évolution des mèmes devraient permettre de faire une projection de l’évolution de ces mèmes. Sauf qu’elle en est incapable. Elle n’est pas foutue de prévoir l’avenir (et si elle y arrivait, ça signifierait qu’on pourrait tout simplement ne produire QUE des trucs réussis, jamais ratés). Autre problème, et là, je vais citer Wikipedia :

 

D'autres auteurs, comme le darwinien et chrétien Connor Cuningham, pensent que la théorie des mèmes comporte une erreur intrinsèque, dès sa formation. Si l'on applique la théorie des mèmes à la culture, aux connaissances, alors cette théorie est un mème au même titre que la théorie créationniste, ou religieuse. Et si je suis victime de l'expansion d'un mème, que ce soit en défendant l'une ou l'autre de ces théories, qu'est-ce qui distingue les mèmes "corrects" des "incorrects" ? Cette théorie ne le permet pas.

 

 

Ouep, pas forcément évident à comprendre. Ceci dit, je trouve que c’est une théorie qui a des côtés assez sympathiques même si totalement non-solvables. Le côté ironique, c’est que si elle vient à disparaître car jugée inintéressante, c’est parce qu’elle serait elle-même un mème récessif de son propre point de vue. C’est quand même un peu con. C’est comme si j’expliquais à tout le monde pourquoi je vais mourir demain et que personne ne me croit. Et que demain, je sois mort suivant les circonstances que j’avais énoncé la veille et qu’il n’y ait toujours personne pour croire aux causes de ma mort. Mais je serais quand même mort. Nainwak :D



Puis, je suis allé consulter quelques liens (c'est normal que je le fasse, on consomme de plus en plus de net et c'est pas moi qui le dit) et des fiches jdrs japonais (communiqué par un collègue, forcément, et là, on est en train de calculer combien ça coûterait de les faire traduire, du grand n'importe quoi, comme d'hab') pendant que mes collègues se déchaînaient dans l'échange de courrier. Pour vous en faire un gros résumé, tout a commencé par la question : "Qu'est-ce qu'un bon gène ?" vu qu'il n'est pas possible de définir si un mème qui est une théorie est un "bon" mème (cf la réflexion de Connor juste au-dessus). Et quand j'ai commencé à relire mes mails, ça donnait ceci:
- un gène qui te permet d'avoir la la classe avec les nanas et qui ne te file pas une tête de truite
- ce à quoi le deuxième a répondu que si c'était pour avoir la cote avec la grosse reine conne et moche qui veut juste te baiser avant de te jeter aux crocodiles, le bon gène serait celui qui te file une tête de truite
- rajouter à ça l'avis des crocos et l'apparition du gène "qui-donne-le-classe-auprès-des-filles-mais-quand-même-mois-que-le-gène-qui-donne-le-plus-la-classe-auprès-des-filles"
- et pour finir, "un gène, c'est ni bon, ni mauvais, de toute façon, il a pas d'intention le petiot, faut faire avec et essayer de le bonifier"

ce qui a eu pour effet de me sortir de ma léthargie car je me devais d'exprimer mon violent désaccord

Pfff… Le gène qui buterait dans votre exemple, c’est le gène qui ferait fuir les crocos.

 

Parce que :

1)     tu auras tiré ton coup avec une moche et pas belle mais le gène il s’en fout lui, l’important c’est qu’il ait des descendant

2)     tu resteras en vie en ne te faisant pas bouffer par les crocos ce qui te permettra de te taper la fille de la reine si tu veux te venger de la reine, fille qui est une méga-bonnasse (vu que la reine est moche, c’est logique fantasyment parlant).

 

 

Sinon, un bon gène, c’est pas compliqué, c’est un gène qui reste longtemps en vie, donc un gène qui est transmis à ses descendants. Et pour ça, y’a pas de miracles, le gène a intérêt à aider son « maître » à avoir des descendants. Il s’en tape un peu du pourquoi et du comment, suffit de penser aux araignées mâles qui sont limites obligées de violer leurs femelles en douce avant de se faire bouffer MAIS ils ont tiré leur coup XD

 

C’est la vision scientifique du bon gène en tout cas. Après le reste, c’est de la morale et de l’éthique, donc le gène il en dit : OSEF !!!! VEUX DES PETIOTS MO !!!!

 

Donc un bon gène, c’est un gène qui aide à la survie suffisament longtemps pour tirer son coup :D


Pragmatisme, quand tu nous tiens.
S'ensuivit un petit passage d'insulte de gènes.

Les miens sont guère mieux ! o/

 

A se demander quels fourberies ils ont utilisés pour survivre jusqu’ici :D

 

Mais bon, l’être humain glisse dans un cas un peu particulier, du fait qu’il se soit extrait de son milieu naturel de façon récente en terme de génétique (pour preuve, notre cerveau a encore un fonctionnement qui n’a guère évolué depuis la préhistoire et s’il s’en sort si bien, c’est grâce à sa plasticité), du coup, je doute que nos gènes soient en parfaite adéquation avec notre époque. Il doit y avoir une méchante redistribution des cartes actuellement. A cause de quoi ?

De la culture.

C’est elle la fautive !!!!

Même si elle est issue des gènes au final vu qu’issue de nous.


Et là, allez savoir pourquoi, j'ai eu ma révélation du jour :

 

En fait, les gènes qui conditionnent la culture, c’est Luke Skywalker et les gènes qui conditionnent la qualité reproductrice, c’est Dark Vador. La force, c’est la génétique.

 

Et l’Empereur, c’est la « mort » du gène. Bref, plus un gène est proche de la mort, plus il est du côté obscur de la force.

 

Et donc, les gènes de la culture (à prendre au sens TRES large), même s’ils ont tendance à prendre de plus en plus place dans la perpétuation de la race, sont toujours niqués pour assurer leur descendance car ils ont toujours besoin d’un bon Dark Vador des familles pour faire la nique à l’Empereur et à leur mort. Et ce, tant que la fécondation in vitro n’aura pas remplacé la bonne vieille reproduction par sabre laser (maintenant vous savez pourquoi les sabres lasers de Star Wars font des bruits louches en se heurtant).

 

Je ne connais pas la suite de Star Wars, mais en tout cas, la culture est mauvaise pour la force. Car elle s’efforce de sauver tout, y compris les faibles. Mais plus on sauve plus de monde, plus on affaiblit le niveau moyen de résistance de la Force en permettant aux gènes obscurs(=faible) de survivre. Quand à savoir si la diversité suffira à compenser cette faiblesse… Vaste débat.

 

Et donc au final, Yoda là-dedans ? C’est rien qu’un puceau qui a dépassé le cycle reproducteur et qui a trouvé un autre moyen de laisser son nom à la postérité par le biais de la culture. Plutôt que transmettre ses gènes, il a transmis son esprit via la culture ce que l’on compile chez nous par histoire. Quand à savoir si c’est une bonne idée…


Et vous savez c'est quoi le plus drôle ? C'est que cette ébauche de théorie se tient. Ca paraît complètement absurde comme ça, mais je suis certain que je pourrais en tartiner trois pages et former un ensemble cohérent. Je cherche encore le titre. "La force, cette génétique.", ça claquerait pas mal. En fait, en faisant ce post, je pensais reprendre le mail et développer moults et moults aspects de cette théorie, corriger quelques fautes. Il y a de quoi faire. Mais finalement, arrivé ici, je n'en ai plus le courage. Je vais donc me contenter de garder ça dans un coin de ma tête pour le moment et on verra si ça va ressortir un jour. Mais y'a pas à chier, ce fut définitivement une bonne journée. J'aime mes collègues de boulot et mon taf' qui me laisse suffisament de marge pour pouvoir pondre ce genre délire :D

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Ecrits Sans Sens
commenter cet article

commentaires

Natth 30/03/2010 12:30


Contente pour les bonnes nouvelles :)

Concernant la mémétique, je dois dire que j'en ignorais totalement l'existence, avant d'arriver sur certains sites douteux (j'aurais pu dire ton blog, mais je suis passée sur celui du Raton avant,
grâce/à cause de son non-article sur Gakuen Heaven). Pourtant, cela faisait déjà pas mal d'années que je sillonnais le net et la japanime...

Sinon, article très intéressant sur la question ^^


fv.cpp 26/03/2010 13:33


De la mémétique à ce que la Force soit la génétique

ou plutot de la boisson au delire post comatique.....


Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 26/03/2010 18:34


Ca se tient ;)


Kayn 26/03/2010 12:35


Trahison! Comment as-tu pu ainsi mettre en ligne nos débats confidentiels! Désormais, tes millions de lecteurs quotidiens (si l'on en croit ce que tu prétends 0=) ) sauront que tes
collègues de travail sont des gros glandus!

Nous qui te faisions confiance...

Je mettrais au moins plusieurs minutes à m'en remettre!

Enfin bon, ce soir, un bon râmen m'aidera à surmonter cette TERRIBLE trahison dont la violence le dispute à la perfidie (n'ayons pas peur des mot).



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 26/03/2010 18:34


Je ne dirai qu'une chose :

:D


Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories