Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 16:46

Il est 16h50 et je suis au boulot. Je dois partir à 18h30. Il me reste du temps de libre.

 

Ecrivons donc un petit article !

 

kemono-no-souja-erin-copie-1.png

Le petit monde d'Erin. Et il manque plein de choses.

 

Aujourd'hui, je vais donc vous parler d'une petite fille aux cheveux verts qui s'appelle Yotsuba Erin. L'histoire d'Erin est contée par le biais d'une série de 4 tomes dont les 2 premiers sont disponibles en français. Et il est peu probable que l'on ait la suite un jour, si j'en crois les dires de l'ami Tetho avec qui j'en avais parlé dans un recoin du web.

Ces mêmes deux tomes ont aussi été adaptés en une série animée de 50 épisodes.

Vu que cela fait longtemps que j'ai vu/lu les deux, je ne peux l'affirmer de source sûre et je vais peut-être me tromper par-ci et par-là, mais dans mes souvenirs, il n'y a pas de grandes différences entre la série TV et les livres. Je me souviens quand même de légères différences sur la scène finale, mais rien de bien folichon.

A titre de comparaison, on peut dire que les changements sont bien plus grands dans les 12 Royaumes qui insère dans la série TV des nouveaux personnages (insertion réussie de surcroît, même s'ils ont assez peu d'impact sur la trame générale au final, ils apportent des éléments intéressants).

 

Un des charmes de cette série, c'est que l'on voit la petite Erin grandir au fur et à mesure du temps. En effet, l'histoire d'Erin est racontée successivement quand elle a 10, 14 et 18 ans, chacun de ses âges étant pour elle une nouvelle étape pour elle où elle apprendra et souffrira beaucoup (dans l'anime, ça se découpe ainsi grosso-modo : 15 épisodes sur ses 10 ans, 15 sur ses 14 ans et 20 sur ses 18 ans). C'est vraiment très plaisant de la voir mûrir, d'apprendre à faire des concessions, de devoir évoluer sur ses principes et surtout de se bonifier avec le temps comme du bon vin.

En général, chaque arc se découpe ainsi : Erin découvre et apprivoise le monde qui l'entoure, puis elle se prend une grosse claque dans la gueule et elle se reconstruit. Car l'histoire d'Erin est loin d'être toujours rose. Elle prend cher. Vraiment très, très cher. Et certaines de ses claques arrivent parfois de manière très inattendue, rappellant au spectateur ou lecteur que l'environnement d'Erin n'est pas rose. Même si on peut détecter ici ou là des indices précurseurs des évènements. Mais Erin finit toujours par se relever. Parfois d'elle-même, parfois avec l'aide et le soutien de ses proches ou tout simplement grâce aux personnes qui croisent sa route.

 

erin-yotsuba.jpgYou wanna fight me ? Attends 8 ans et je te poutrerai !

 

 

Si Erin prend aussi souvent des claques, c'est tout simplement parce que le monde où elle vit est à l'aube de grands changements. En effet, son royaume est partagé entre deux pouvoirs : l'un est représenté par la Reine, descendante des fondateurs du pays, reconnaissable à ses cheveux dorés et qui tire son pouvoir de l'aura dû à son extrait de son naissance, son clan ayant apporté la prospérité au pays ; l'autre pouvoir est détenu par le Duc, vassal de la Reine dont le travail est de protéger les frontières du pays et qui représente la partie militaire. Le problème, c'est que les militaires sont interdits de séjour dans la partie centrale du Royaume, car le fait qu'ils tuent des êtres humains fait d'eux des êtres souillés qui ne doivent approcher la Reine. En somme, être militaire signifie que la personne doit passer sa vie à combattre les ennemis présents à la frontière, sans espérer n'avoir jamais une once de reconnaissance du peuple ou de la Reine, si je devais faire un gros résumé (qui est sans doute un peu faux, c'est que ça date tout ça). Et le temps passant, la rebellion commence à gronder parmi les militaires. Ce qui empêche toute révolte est que la Reine est considérée comme l'alliée des Ohjus, le roi des monstres, que même une meute de Touda ne peut abattre.

 

Et Erin dans tout ça ? Et bien, elle vit dans un petit village spécialisé dans l'élevage de Touda, des sortes de gros varans que les militaires peuvent monter pour aller au combat et qui leur a toujours permis d'emporter des victoires sur leurs ennemis. Ces Toudas sont donc un point fondamental pour la sécurité de l'Empire et les méthodes d'élevage et de dressage sont jalousement gardées. La mère d'Erin est l'une des meilleures dresseuses de Touda de l'Empire et Erin étant une fille TRES curieuse, elle passe son temps à essayer d'apprendre et comprendre le métier de sa mère. Mais ceci n'est pas sans danger....

 

toda-1719022ca7.jpgLes Toudas. Charmant bestiau pas vrai ?

 

L'autre point charmant de cet anime réside aussi dans son approche de la domestication d'animaux sauvages. Ici, nous avons vraiment affaire avec des animaux sauvages au premier sens du terme. Pour les maîtriser, les êtres humains doivent les faire souffrir dès leurs plus jeunes âges ainsi que les maintenir confinés pour éviter les accidents. Certaines méthodes bouleverseront Erin qui voudra plus que tout trouver un moyen d'élever les animaux plus proprement, plus "humainement". Erin va donc devoir se creuser la tête pour découvrir de meilleurs méthodes de dressage. Elle y arrivera plus ou moins bien, la naïveté de son utopie de départ ne pouvant résister aux coups de butoir de la réalité, ce qui entraînera son surnom de "Charmeuse de Bêtes".

 

C'est ce qui est passionnant avec cette histoire. La vie d'Erin garde longtemps un côté enfantin et le lecteur/spectateur pourra s'amuser de ses petites découvertes de la vie, de la façon dont elle remplit son insatiable curiosité (un peu comme Yotsuba en somme), mais les claques que prend Erin dissuade un peu aussi de mettre cette série entre les mains d'enfants vu la "violence" de certaines scènes (j'exagère un peu. Mais les traumatisés du film "l'Ours" comprendront :)  ). Elles sont rares certes, mais il est difficile de les oublier. Elles ne sont d'ailleurs pas gratuites, chaque scène de ce type imposant à Erin de faire des choix et d'avancer dans la vie. Et au final, c'est aussi un plaisir de la découvrir en tant que femme mûre au terme de l'histoire, femme qui ne se contente pas seulement de rester spectateur des évènements, mais aussi de devenir acteur. Car Erin, avec ses capacités de charmeuse de Bêtes à de quoi bouleverser tout l'ordre établI. Sans compter que son talent va aussi lui faire découvrir la réalité derrière la puissance des Ohjus et l'origine de la famille royale. Elle devra alors réussir faire les bons choix pour éventuellement éviter une guerre civile. Chose qui n'est pas facile quand la confiance entre les différentes parties s'est effrondrée.

 

En somme, cette série a un côté totalement enfantin quand Erin grandit, découvre, s'intéresse à la vie sous toutes ses formes, mais, de l'autre côté, la série peut se montrer très sombre en n'adoucissant pas la cruauté de la réalité. Le mélange des deux est vraiment réussi et il est facile de se laisser entraîner par la vie de la petite et grande Erin, qui gagne régulièrement en maturité. Ca nous change des personnages qui n'évoluent quasiment jamais. :)

 

erin-yeah.jpg

J'ai l'air gentille comme ça, mais le machin blanc derrière moi qui est mon pote, et bien…

 

 

Un point sur l'anime :

Soyons honnête, ce dernier est loin d'être parfait. En fait, il est surtout inégal. Pas dans son scénario, mais surtout en terme d'esthétisme et de réalisation un peu maladroite. L'exemple-type est la scène de bataille du début. Celle-ci est particulièrement moche. Mais EN PLUS, on se la retape 156465 fois. Une véritable plaie à la fin. De même, l'animation n'est clairement pas toujours au top. Il y a quelques ratés aussi ou là. Mais à côté de ça, Erin va avoir des décors en aquarelle somptueux parfaitement intégré dans l'histoire. En somme, ça balance du très bon à du très moyen.

Il y a deux autres points que je n'ai pas aimé :

- les personnages comiques rajoutés pour l'anime (je n'ai pas le souvenir de leur présence dans le roman). Ils renforcent le côté enfantin de l'histoire, mais sérieux... Ce sont de VRAIS BOULETS. Ils sont inutiles et chiants. Abattez-les !

- le chara-design un peu maladroit parfois. Du genre, les fils du Duc. Y'en a un "beau gosse" et l'autre plus moche avec un nez comme une patate. Devinez lequel va devenir méchant en cours de route ? Ben ouais. La loose.

 

 

Mais si vous pouvez passer outre, vous trouverez une série qui est plutôt bien fichu et qui sait jouer sur plusieurs tableaux à la fois (côté enfantin et côté plus mature). Il faut quand même savoir que cette série est une série qui prend son temps (beaucoup son temps même). Il ne faut pas s'entendre à quelque chose d'actif. Mais on peut facilement porter par son charme si on peut passer outre ses petits défauts. Ce fut vraiment un plaisir à mes yeux que d'avoir vu Erin grandir, lutter, aimer, chuter, se relever, évoluer… Et j'en passe (comme le fait que je n'ai pas abordé le cas des personnages qui sont majoritairement intéressants vu que eux aussi évoluent au cours du temps) !

 

 

Gen' en parle aussi, mais attention, il spoile un peu.

Je n'ai mis que des images de Erin pour que vous ne soyez pas spolié par son apparence futur. Après, si vous voulez voir à quoi elle va ressembler, vous êtes suffisamment grand pour vérifier vous-mêmes ! :D

Et je remercie QCTX de m'avoir rappelé de regarder cet anime, il y a bien longtemps. En même temps : fille aux cheveux verts + dragons = EPIC WIN FOR ME !

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

a-yin 04/11/2014 00:08


Je ne sais que dire après avoir vu 7 épisodes de cette série. Je suis obligée de partager mon traumatisme... Non, sérieux o_o c'est super cruel.

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 02/12/2014 20:52



Yep. Même si je m'en doutais avec l'opening, c'est raide pour la ch'tite Erin. Mais j'espère que tu as continué quand même !



francois 25/08/2014 16:31


dommage que la suite des romans ne soit jamais sortie :(

Guilhem 30/12/2012 23:19


Tu étais un peu fatigué sur la fin de la rédaction, non ? 


Sinon, l'anime a l'air bien. Tellement qu'au moment où je m'apprêtais à mettre la main dessus, je me suis aperçu que je l'avais déjà... 

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 05/01/2013 12:11



Tu sais ce qu'il te reste à faire alors ! ;)



Julien 29/12/2012 15:04


" je mets Ranka Lee au bûcher "


 


=> j'arrive pas à me décider si je dois t'y mettre avec elle ou au contraire devoir chanter tes
louanges pour 99 générations [](/futuramafry)

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 29/12/2012 22:06



Me mettre avec elle évidemment. Comme ça, je pourrais en plus la taper pendant qu'elle brûle :D



Sirius 29/12/2012 12:52


Merci d'avoir parlé de cette jolie série qui mérite infiniment plus d'amour. Sous-estimée, trop vite oubliée. Je n'en ai que des bons souvenirs.

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 29/12/2012 22:05



De rien. ;)



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories