Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 23:57

Ou comment ressortir une vieille pub (zut, elle n'est pas sur le net :( ) pour introduire mon article. Et ouaip la police est différente aujourd'hui. Ce n'est pas voulu et ça arrivera encore au prochain article. La flemme de me battre pendant deux heures pour avoir ce que je veux.

 


 

Comme l'on peut-être deviné certains, je vais commencer par d'abord parler de la "Disparition de Haruhi Suzumiya". Puis d'un site sympa.

 

 

La Disparition d'Haruhi Suzumiya

 

 

Je dois dire que j'étais un peu frileux à regarder ce film. D'une part parce que le cumul des commentaires dithyrambiques sur ce film ont tendance à éveiller ma suspicion et d'autre part, parce que le truc que je kiffe le plus dans Haruhi Suzumiya, c'est Haruhi. Donc un film où Haruhi est peu présente, bof quoi.

 

Haruhi rockMa religion sera unique où ne sera pas.

 

 


 

J'ai quand même fini par dépasser mes appréhensions et je me suis jeté dans le bain. Bilan ? Et bien, plutôt positif finalement, mais pas totalement conquis. Etayons un peu.

 

 

Au niveau de l'animation, rien à redire, elle est de très haute volée, ce film de 2h41 a été particulièrement soigné. Je n'ai vu qu'une seule scène où il y a une répétition de l'animation et je pense que c'était plus une sorte de clin d'oeil à la partie Endless Eight qu'autre chose. On sent que KyoAni a mis les moyens sur ce film et a cherché à avoir un rendu de grande qualité. La société a voulu faire un film et on a un film qui répond aux critères de ce que l'on est en devoir d'attendre pour un film d'animation. Nickel donc.

 

 

Concernant l'histoire proprement dite, elle se suit sans déplaisir. Très fidèle au roman suivant l'expert, elle est bien achalandée et cohérente de bout en bout, s'offrant même le luxe de laisser quelques questions en suspens dans la dernière ligne droite sans pour autant que ça fasse abusay. Juste ce qu'il faut pour que les gens puissent théoriser un peu, se faire des scénarios ou autre, tout en ayant eu quasiment toutes les réponses à leurs questions.

 

 

Le rythme du film est plutôt lent et posé. Toutefois, la tension en fond permet d'éviter de s'endormir. On est curieux de savoir comment Kyon va se dépatouiller pour résoudre la situation à laquelle il fait face. Et ça passe plutôt bien. Voir très bien même :)

 

 

Concernant la présence de Yuki, elle n'est pas omniprésente comme je le craignais en voyant les critiques du film. Elle est certes bien présente, car elle est au centre de l'histoire, mais elle n'envahit pas l'écran au point de provoquer une saturation. Sa présence est bien dosée et c'est plutôt appréciable.

 

 

Mais... Car il y a fatalement un mais (en fait, il y en a même deux). Comme je l'ai déjà dit, je surkiffe Haruhi plus que tout. Et un anime Haruhi de plus de 2h30 où on voit Haruhi qu'à peine 30 minutes, comment dire... C'est comme une galette des rois sans fève, du beurre sans sel, du Katsura sans plan fessier, du Dragon Ball sans Kamehameha... C'est bien, mais il manque cruellement quelque chose. C'est pour ça que le film ne m'a pas particulièrement transporté. Je l'ai très bien apprécié, je le reconnais. Mais il ne m'a pas émerveillé, enthousiasmé ou autre superlatif. Il manque juste un petit quelque chose pour que ma passion se soit envolée au-delà du raisonnable et ce petit quelque chose, c'est Haruhi. C'est dommage.

 

haruhi stfuHaruhi trouve son temps d'écran insuffisant dans la Disparition.

Et exprime sa pensée en conséquence.

 

(EPM (tiens, ça fait combien d'année que je ne l'ai pas sorti celui-là ???) : explications de GTFO et STFU, suffit de cliquer sur les mots)

 

 


 

Un autre point auquel j'ai envie de donner un petit bémol[ATTENTION SPOIL POSSIBLE] , c'est le caractère de l'autre Yuki. Comment dire... L'auteur aurait pu éviter de nous la faire sombrer dans le cliché de la parfaite petite japonaise soumise, timide et -au point où j'en suis, allons jusqu'au bout- concon. Le genre de fille qui se laissera violer parce qu'elle serait trop timide pour dire "Non" à son violeur/à son amoureux. Bon, je reconnais qu'à force d'avoir trop bouffé ce cliché de la femme douce dans les animes, j'ai un peu une dent contre ce stéréotype. Je sais aussi que ça reste encore une réalité dans la société japonaise, dans ce que le japon attend d'une femme "parfaite", mais rien à faire, je commence à porter ce truc en horreur. Bon, j'ai quand même essayé de ne pas y prêter trop attention pour profiter du film, mais je tenais à ce que ça soit dit : l'autre Yuki a la personnalité d'une huître. Non, agir de manière mignonne, n'excuse pas tout. P'tain, vu qu'Haruhi n'est quasi pas là (remarque, Mikuru est encore moins présente, serait-ce pour ne pas énerver les Yukiistes ? :D ), l'auteur aurait pu mettre un peu plus de caractère à Yuki quand même ! Pas forcément pour en faire une "girl with balls" comme disent nos confrères anglo-saxons, mais qu'elle ait un peu d'épaisseur caractérielle. Notons qu'elle essaye d'en avoir. Un peu. Mais rien n'empêchait qu'elle en ait plus à la base, car là, c'est juste un désert existentiel.  [/SPOIL]

 

 

Du fait de ces bémols, mon passage préféré du film est son premier quart d'heure en fait. Quand Haruhi est toujours là. Quelque part, c'est ballot :p

Ceci dit, ça reste un très bon film.

 

 

Les deux autres choses que je retiendrais du film sont :

 

- on sait enfin de quand vient Mikuru dans le futur

 

- [ATTENTION SPOIL ]Kyon vient plus ou moins de déclarer la guerre au chef de Yuki. Car bon, sortir que : "OSEF de l'entité ! Si elle n'est pas contente, on la fera disparaître grâce à Haruhi ! ", je ne suis pas sûr que ça soit du goût de l'entité en question...  [/SPOIL]

 

 

 

Moe ? Vous avez dit moe ?

 

Cette partie étant devenue mutante tant j'ai disgressé, elle fera l'objet d'un autre article. Et oui, encore un sur le sujet. Surtout qu'avec les derniers articles sortis, il y a encore de nouvelles remarques à faire. 

 

haurhi_internet.jpg 

 But it's sooooooooooooo funny internet !

 

 


 

Hachiju

 

Quelqu'un a posté un lien vers ce site sur mangaverse et ma foi, il regorge de petites chroniques, ou autres interviews plutôt agréables. Hébergé ( et sans doute réalisé) sur France 3 Poitou-Charentes (ouip, la même région qui a une dame qui avait produit un magniiiiiiiiiiifique bouquin il y a quelques lointaines années), le site ne vivra que 80 jours ( enfin, plus que 21 maintenant). Je vous conseille chaudement d'y faire un tour, il y a des articles plus qu'intéressants. Ca se passe ici.

 

 

Pis, tiens, maintenant que 2010 est fini, repassons-nous la vidéo qui montre que Mario a définitivement 25 ans bien passés ! Tu restes un jeunot Mario ! MOUHAHAHA !!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

QCTX 14/01/2011 12:03



Ce que tu reproches à la Yuki Disparue, n'est pas tout à fait correct. [SPOIL] Pour être exact, ce n'est en aucun cas, une femme modèle jap telle
que les japonais se l"imaginent. c'est au pire, une fillette modèle telle que Yuki se l'imagine en fonction du peu de culture humaine qu'elle a (et je te passe les clichés de cours d'école,
surtout au Japon), au mieux l'idée qu'a Tanigawa d'une fillette telle que pourrait la créer une interface humanoïde dénuée de sentiments (ou presque).


L'objectif avoué étant d'en faire un moe-blob pire que Mikuru pour brosser le fan dans le sens du poil, le trait est donc volontairement exagéré. Après-tout, il faut
bien que Kyon ait une raison de vouloir l'abandonner dans son monde et de démarrer l'Emergency Escape Programm. Il ne la reconnait plus dans ce rôle, même s'il y est hautement sensible
(surtout depuis que Mikuru l'a envoyé paitre), et ne souhaite pas faire d'elle une remplaçante de Mikuru dans ses pensées perverses.[/SPOIL]



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 14/01/2011 12:54



Autant je puis accepter l'idée de fillette modèle, autant pour la suite, je suis moins convaincu. [SPOIL] Je veux dire, elle n'a aucune raison après
avoir switché en fillette à pousser Kyon à repartir. Enfin, si, dans le sens où elle est au courant que "son bug" va arriver et que Kyon souhaite revenir à l'état d'avant. Le souci, c'est
qu'elle-même dit qu'elle ne pourra pas y faire grand chose. A moins que l'on considère que sa nouvelle personnalité est forgée directement pour faire fuir Kyon, ce qui ne me convainct pas des
masses.[/SPOIL]



Méta 13/01/2011 19:52



Diable, les avis sont souvent identiques concernant ce film. Bien mais sans plus. ET bien non, je ne vais pas décourager et j'espère que ca (re)donnera l'Haruisme qui sommeille en moi ^^



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 14/01/2011 00:41



C'est ça qui est affreux. Il est franchement bien. Mais il n'éveille pas ce grain de folie qu'on a pu aimer avant. Ca me frustre aussi pour être honnête, même si je m'y attendais plus ou moins en
tant que Haruhiiste fini....



Gen' 13/01/2011 10:52



J'ai parlé un peu trop poétiquement. Je voulais dire que le quotidien n'a pas de finalité réelle, c'est un peu à nous de vivre comme on l'entend, c'est un peu pareil dans les slice of life. Un
"morceau de vie", c'est un peu un témoignage sans morale à la clé, c'est ce que je voulais dire. Ce qui n'empêche en aucun cas la situation d'évoluer tu noteras, c'est juste plus simple et
confortable de s'en tenir à un cadre statique.


 


Lost Levels, c'est de la torture, les développeurs qui se sont lâchés sans se limiter question difficulté, et c'est bigrement défoulant. Après, j'ai tout de même eu l'impression d'être pris pour
un pigeon avec cette simple réédition de All Stars sur Wii, j'ai le même sur ma bonne vieille Snes et j'aurais aimé trouver quelques évolutions notables, d'autant plus qu'on trouve déjà le jeu
sur la console virtuelle à la base. C'était trop dur de coller au moins Mario 64 dans le lot, de rafraîchir un peu la compilation ? Ils se sont pas foulés, les bougres.



Hikaru-san 12/01/2011 19:34



Au prix de paddles brisés et de noms d'oiseaux prononcés , c'est difficile mais pas impossible de finir ce mario .


C'est surement le mario 2D le plus hard que j'ai fini , mais j'avais plus de patience à l'epoque (et de meilleurs reflexes !!!). Cependant il est vraiment frustrant et irritant sur certains
niveaux comme tu l'as si bien dit (les niveaux venteux Argh !!!)


Pour la future 3DS, j'aimerais vraiment voir cet effet 3D qui est , semble t'il , remarquable.


 



Gen' 12/01/2011 14:34



Faut dire que j'ai la manie de vouloir que les slice of life se bougent le popotin pour nous offrir un peu plus qu'une histoire qui tourne autour du pot et enfin oser présenter l'évolution
naturelle et crédible d'une situation (ce qui ne serait même plus du slice of life, pour le coup, là est tout le paradoxe). Ça m'a fait le même coup avec Manabi Straight! (mais je persiste à dire
qu'au vu des petites vidéos bonus qui montraient l'école en ruines et une Manabi nostalgique, y'avait définitivement un développement intéressant à exploiter, d'autant plus que le sujet de fond
n'a rien de léger).


 


Je crois que c'est ce qui me rebute le plus dans le genre, là où je cherche une véritable intrigue au service d'idées dans mes visionnages. Je le vois souvent comme un potentiel énorme qui se
crée sous nos yeux... sans aucune finalité au bout du chemin, ce côté vain est un peu frustrant. Même si la recette reste efficace de temps en temps (l'absence de finalité réelle est sans doute
comparable au même manque qui anime le quotidien, d'où l'expression slice of life ?).


 


Enfin bref, je divague...



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 12/01/2011 16:20



Naon, tu résumes parfaitement pourquoi des gens détestent les "anime moe". ;)


Par contre, je doute que le terme slice of life vienne de ta théorie, même si elle est plaisante. Ca doit plus venir du fait que ce sont des morceaux de vie :)



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories