Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 11:53

Ouaip, 3 semaines sans mise à jour. C'est un nouveau record. Et là, avec les vacances qui approchent, ça ne risque pas de s'arranger. M'enfin bref.

 

Aujourd'hui, je vais parler d'un film pour gn'enfants. On est dans le registre des animaux parlants comme dans Babe (souvenez-vous, le cochon devenu viking ! euh... fermier plutôt). En soit, ce n'est pas un film renversant. Mais le titre du film, pointe le personnage le plus intéressant : Charlotte.

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/36/12/41/18709698.jpg

 

Charlotte, c'est la petite araignée qu'on voit sur l'affiche. L'histoire est assez simple, le cochon doit se faire abattre parce que comme on dit "cochon de printemps = rouleaux de printemps". L'histoire se passe dans une étable avec un cheval arachnophobe, des brebis idiotes, un couple d'oiseau comme on les aime avec des réflexions de l'un sur l'autre assez amusant, un rat égoïste et capricieux, des oies et d'autres trucs. Et puis, il y a Charlotte qui vient de s'installer dans cette grange. Rapidement, elle va se prendre d'affection pour ce petit cochon et va chercher un moyen de lui sauver la vie. Je vous laisse découvrir comment elle pourra accomplir cet exploit. Je tiens à préciser, ce ne sera pas par le biais d'aventures palpitantes, car Charlotte est assez unique dans son genre. Tout se joue sur sa voix. C'est une magnifique voix qui invite au calme et la sérénité (en fait, c'est celle de Laetica Casta en france, ben elle déchire pour le coup). Avec Charlotte, rien ne semble inquiétant. Tout problème à ses solutions. C'est une voix à côté de laquelle on peut s'endormir sans trop de soucis. Donc oui, j'ai totalement adhéré à ce doublage français.

De même, le film dégage un onirisme certain quand on voit Charlotte travailler sur ses toiles. C'est difficile à décrire, mais on le laisse aisément porter par la magie du moment. On glisse le long des fils de Charlotte comme un vol gracieux, contournant avec délicatesse la rosée matinale. Pour le reste, ça reste un film d'enfants. Mais plutôt de bonne qualité. On ne s'ennuie pas devant et le film n'hésite à montrer la vie telle qu'est, vu que le thème de la mort est abordé de front à un moment donné. 

 

Donc vi, un film plutôt sympathique et sobre. Pas exceptionnel, un peu couru d'avance, mais bien fait, ce qui est l'essentiel, outre son côté reposant ( je me demande comment Twitter avait pu l'évaluer). Et pour une araignée, Charlotte ne fait pas peur, soyez rassuré les arachnophobes ! :D

 

La BA (où je ne retrouve pas le plaisir du doublage de Charlotte, c'te loose o/ )

 

Un peu dans le registre légèrement onirique, je vous conseille ce blog (y'a même des produits à acheter si on veut).

 

Les aventuriers préfèreront aller dans ce restaurant :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Aer 02/05/2010 18:40



Je suis complètement arachnophobe :/.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 03/05/2010 20:49



Je sais bien, mais pour te rassurer, Charlotte a une bonne bouille qui fait pas peur du tout ^^


 


T'as quand même pas peur des zentils araignées qui peuvent être présents dans les DAs si ?



Aer 01/05/2010 14:41



Je. Ne. Tenterais. Même. Pas.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 01/05/2010 23:56



JE. SENS. QUE. Le début de l'article prépublié pour demain fait avec ton commentaire va te faire sourire :D



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories