Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 20:56

 


yostuba cry

Un article qui va faire peur à Yotsuba.

 

 

 

Il est un genre de manga que j'ai tendance à apprécier, c'est celui de la grosse brute. Sûrement parce que leur rareté les rend plus attrayant.

 

Les mangas de grosse brute contiennent... Une grosse brute. Cette dernière n'a pas forcément besoin d'avoir des muscles pour avoir la classe(mais ça aide), mais possède d'autres dénominateurs communs :

 

- elle peut tuer tout un village sans avoir une once de remord, au contraire, elle jubile

- elle est toujours un paria

- elle a toujours un passé tellement sombre qu'à côté de ça, ce qu'a subi Sasuke (comprendre : l'assassinat de toute sa famille par son propre frère) ressemble plus à une histoire de "Mon Petit Poney".

- elle a plein d'humour, surtout quand elle s'apprête à fracasser la tête de son ennemi

- elle fait souvent un concours de qui qui a la plus grosse avec le méchant ( du genre : "Ta gueule, c'est moi qui vais te buter, pouilleux" )

- elle a quand même un petit coeur qui bat de temps à autre

- elle a tendance à être poursuivie par les autorités (en même temps, quand on tue un village entier, faut pas s'attendre à vivre tranquillement)

- elle est suréquippée et à elle seule, elle aurait pu arrêter la Guerre du Vietnam, chose que même Rambo n'a su faire

- elle n'en a rien à foutre d'expliquer ce qu'il se passe à des humains ignorants. Pour leur défense, réussir à convaincre quelqu'un de l'existence de démons, de gros monstres à l'apparence humaine, et autres, dans un monde relativement carthésien, c'est un peu une gageure. Les mettre devant le sus-dit monstre, c'est plus efficace (même s'il se fait bouffer du coup).

- et, ce qui la rend particulièrement charmante, c'est que le déferlement de violence gratuite est parfaitement justifiée.

 

 

priest 04 BIG

 

 

 

En général, ce type de manga se découpe en trois parties :

- Une introduction plus ou moins longue où on voit que la grosse brute ne tue pas des humains en fait, mais des monstres. Bien sûr, il le fait de manière barbare soit avec une épée à +255 en ATK ou un fusil à pompe qui possède la compétence déchiquetage. Bien sûr, ces monstres redeviennent humains en mourant, ce qui fait que la grosse brute passe pour un assassin. C'est aussi à ce moment que l'on note que la grosse brute aime tuer ces monstres, qu'il en jubile, ceci à cause d'une histoire de vengeance, mais on a que quelques éléments épars à ce moment-là. On apprend à connaître les grandes lignes de l'univers que l'on pénètre.

 

- Un flashback révélateur qui va nous conter pourquoi la grosse brute a une telle haine des monstres et pourquoi il est devenu si puissant. Ce passage est en général le plus charmant, vu qu'il est souvent plus posé au milieu de ces tomes où la brute déchiquète les monstres par paquets de 100 ( scène qui donne un sentiment de puissance assez jouissif pour le lecteurpar définition ). Mais ce passage peut être particulièrement glauque (je déconseille la lecture de l'article quelque part... Car là, c'est du glauque réel).

 

 

Priest ManhwaComics

 

 

 

- Et enfin, le tabassage en règle jusqu'au grand chef des démons.

 

 

Ces mangas pourraient être une simple ôde à la violence, où le liquide carmin s'étiolent en long jets filandreux, chaque goutte s'éparpillant dans les tornades lancées par l'estocade de la brute, où le liquide carmin jaillit comme une froide et puissante source d'un glacier d'un blanc absolu, dont la pureté n'est que le reflet de l'obscurantisme du monstre, où le liquide carmin s'épanche par à-coups, laissant des marques dissymétriques sur la terre fraîchement retournée, souillant cette dernière de la laideur de cette engeance putride, où la libération de ce liquide carmin n'est finalement qu'une expulsion des fantasmes qu'engendre une société chaotique, libération qui désagrège l'enveloppe externe des individus afin de ne laisser d'eux que des être flasques amorphes...

Sauf qu'il y a quelque chose au-dessus de cette violence. Une fureur sans fond, une fureur qui bouffe les entrailles sans fin, une fureur qui est la raison de leur existence même. Si elle disparaît, le héros meurt car il perd toute raison de vivre. C'est ce qui peut rendre le duel si palpitant. En tuant sa némésis, le héros se tue lui-même. Guidé par leur ire, ils précipitent leur fin, non pas en provoquant des ennemis bien plus forts qu'eux mais en vainquant ces monstres. Et pourtant, malgré toute l'animosité qui rugit dans chaque recoin de leur être, ils ne possèdent pas une once d'acrimonie envers les humains. Et même parfois, un peu d'affection. L'humanité reste un lieu extra-dimensionnelle qu'ils rejoignent parfois afin de reposer leur âme ou éviter des morts inutiles, mais c'est temporaire, leur animosité ne peut se reposer, sinon leurs griffes et leurs crocs deviendraient moins affûtés. Et ce serait comme mourir à petit feu. Et c'est ainsi qu'il ne fréquente pas l'humanité, qui, avec ses sentiments auraient tendance à vouloir affaiblir leur rage... Leur rage est leur foi, leur fanatisme, la promesse qu'ils n'échoueront pas. La destruction de l'ennemi est le seul moyen de rédemption, de sceller à tout jamais la souffrance qui les a habités.

 

priest hyung min woo

 

Soit.

 

Bon.

 

Je vais donc vous parler des trois mangas que j'aime bien dans ce domaine et vous dire pourquoi il est maudit.

 

 

Berserk :


Je ne pense pas qu'il y ait besoin de m'étendre sur ce dernier. Modèle de la Dark Fantasy, les aventures de Guts ("entrailles" en anglais, c'est dire huhu) se poursuivent inlassablement. Avec un dessin magnifique, Berserk est devenu l'incontournable maître-étalon de la brute. Il faut dire qu'avec une grosse épée de 2 mètres de long, le massacre en masse reste un plaisir sans fins. En plus, il a le bonus "Attraction de d'ennemis". Il n'a même pas à trop chercher les démons, ils viennent fatalement à lui.

 

berserk v31 045Vous ne comprenez pas grand chose à l'image ? C'est normal.

J'ai eu la flemme de dégotter une belle image pour Berserk et pourtant, doit y en avoir un paquet.

 


 

Pourquoi il est maudit ?

Bah, son rythme de publication s'écroule d'années en années. A se demander si Miura ne va pas finir comme Togashi. Enfin, le premier offre au moins un dessin magnifique. De même, un défaut, c'est que la brute devient de plus en plus nounours/emo puis le temps passe. C'est certes en partie justifiée parce qu'il a retrouvé l'amour de sa vie, mais... C'est triste quoi, la rage disparaît à partir d'un moment. Quelque part, on est passé de la Dark Fantasy solitaire à de la gentille Fantasy avec groupe de héros. Décevant quelque part.

Heureusement qu'il y a l'armure du Berserker pour redynamiser tout ça, sinon, je suis quasi-sûr que le héros aurait déjà un bide à bière.

 

berserk1.jpg

Bon, quand même j'en mets une autre où on peut mieux voir Guts à l'oeuvre.

 

 

Priest :


Priest, c'est le genre de truc qui commence fort. Pendant deux volumes, on suit un bourrin qui éclate la gueule d'êtres humains à coup de fusils à pompe avec un sourire malsain. Il faut dire que le graphisme coupé à la hache, n'aide pas à trouver l'atmosphère meugnonne.

Et puis dans les 5 tomes suivants, pas une once de baston, que des pappottages sur la notion de la foi, Dieu et toussa. Et puis, ça repart. Priest est vraiment un manga de barbare du souvenir que j'en garde. Le héros fait complètement fou et en même temps, on ne peut qu'éprouver de la sympathie pour lui quand on voit ce qu'il a traversé. il y a quelque chose dans ce mangaqui marque, plus que le graphisme particulier qui se passe au Far West.

 

 

priestOui, c'est un prêtre. Bien équippé comme il se doit.

Et c'est un manwha (manga coréen) au fait. Les trois premières images viennent de lui.

 

 

 

Pourquoi il est maudit ?

La série s'est arrêté au tome 16 et l'auteur n'a toujours pas manifesté son envie de reprendre la série. C'te loose.

 

 

 

Blaster Knuckle :

 

Encore une sorte de Far West, même si ça doit être récent vu que les noirs ont obtenu l'égalité, selon la loi. Ce qui n'empêche pas l'existence du racisme ordinaire et le Ku Klux Klan continue à faire de jolis feux de bois.

On suit un boxeur américain qui tabasse du démon. C'est frais et plaisamment bourrin sur fond de haine raciale. Ma foi, on en a pour son argent.

 

blaster knucklesAh, quelle délicatesse, ces hommes virils...

 

 

Pourquoi il est maudit ?

Parce que la série ne fait que trois petits tomes. On a certes des réponses à nos questions sur l'origine de la force du héros, mais... Ben voilà quoi, on a envie de découvrir les gros monstres qui auraient dû arriver après. Totalement desu pour le coup...

 

 

 

 

Pourquoi je n'ai pas mis Ken Le Survivant et autres ?

Ben, en fait, Ken répondait plutôt bien aux critères. Le souci, c'est au niveau des monstres. On a certes de gros humains, mais... C'est léger. Ca n'a pas le souffle épique des démons ou autres zombies. Surtout que les gros humains ne servent à rien à par se faire buter. Ca manque d'ésotérisme. En même temps, dans du post-apo...

 

Pourquoi je n'ai pas mis les autres "autres" ?

Parce qu'ils avaient de l'humour léger souvent. Ou pas assez sanglant. Il y a toujours une bonne raison, comme quoi, la bataille peut être parfois plus psychologique alors que le bourrin, c'est mieux. Il y aussi la raison : je ne connais pas. D'ailleurs, si vous en connaissez, je suis preneur ^^

 

N'empêche... Je trouve ça amusant que ces mangas soient maudits alors que l'un de leur thème central est assez lié à l'idée de malédiction. A quand leur rédemption ?

 

 

yotuba2.gif

Yotsuba reste quand même super sceptique

sur l'intérêt de ce genre de lecture.

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

le grtiche 23/01/2011 17:06



Je ne cherche pas à lire de soeuvres dans ce genre, pourtant je prends mon pieds avec "Dämons" qu rappelle la structure que tu as décrit: un scientifique à l'aube d'une grande découverte se fait
salement trahir par ses collaborateurs et va se lancer dans une vengeance terrible, avec sa haine comme baromètre de sa puissance !



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 23/01/2011 18:52



Faut que je teste ça ! Merci ^^



jonas 21/01/2011 10:23



Sakigake!! Otoko Juku, c'est tellement bien que Imaishi Hiroyuki ne l'a pas vu.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 21/01/2011 16:18



Ah ouais, ça a l'air d'être quelque chose cet anime dans le style...



Tata 20/01/2011 20:10



ha ba bravo! xD



Tata 20/01/2011 10:00



Et BASTARD!!, il est passé où? Parce que Berserk à côté, c'est du pipi de chat, hein, même pas la peine de le mettre si il n'y a pas BASTARD!! EN PREMIER dans la liste. Enfin, le début bute,
vraiment. Ensuite, ça se gâte. Parce que ce manga est MAUDIT entre tous.


 


Chuis sérieusement déçue là ;_;



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 20/01/2011 12:57



Ah tiens, je l'avais complètement zappé lui. Bonne remarque ^^



Rukawa 19/01/2011 13:38



Hellsing, Alucard est une grosse brute aussi mais il n'est pas maudit.


en grosse brute, il y a encore Hana no Keij.


Gally aussi est une brute.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 19/01/2011 14:23



Alucard n'est pas humain ;)


Et Gally n'est pas obnubilée par la vengence.



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories