Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 21:45

Après le Yamato, j'ai eu l'occasion de voir deux autres films récents tirés de mangas : Priest et Gantz.

 

 

 

Commençons donc par Priest :

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/78/60/34/19697027.jpg

 

Concernant le manga, j'en avais parlé un peu par ici. Vu que c'est un film américain réalisé par un type qui fait principalement des effets spéciaux  à la base, j'étais un peu sceptique. Mais finalement, ça tient plutôt bien la route.

 

Le film commence par le biais d'une introduction animée qui en jette pas mal. Elle propose un design bâtard entre celui de l'auteur et le comic. C'est correct, sans plus. Ce qui va résumer un peu tout le film en fait.

 

Priest n'a pas grand chose à voir avec le scénario originel. Certains éléments sont repris ici et là (le côté far-west, le héros qui renie sa foi,…) mais dans sa globalité, il n'y a pas vraiment de liens entre les deux. À croire que le scénariste n'a lu que les deux premiers tomes.

 

Comme il fallait s'y attendre, ce film est orienté action. Et, à partir du moment où on est amateur du genre, il n'y a pas de quoi être déçu. On a entre les mains un produit américain parfaitement calibré, sans grandes surprises, mais bien réalisé. Les effets spéciaux sont globalement bien foutus, comme par exemple la ville sur l'affiche qui a un côté sombre et glauque bien rendu. La ville a vraiment un côté "crade" bien que l'ordre (n'empêche, voir Poutine aligner ce genre de prestations, ça a un côté étrange quand même… Au moins, on ne peut pas dire qu'il n'est pas partout. J'en connais qui devrait pique sa com' pour 2012 s'ils veulent gagner les présidentielles… Pas que je cautionne ce genre d'attitude, mais c'est clairement vendeur),  par le biais de l'Église, soit parfaitement établi. Mais on ne reste pas longtemps dans cette dernière et notre héros va partir dans de vastes déserts plats (le côté far-west) pour retrouver sa nièce. Et latter du vampire en passant, ce qui permettra de mettre quelques scènes trashounettes.

 

Il n'y a pas grand chose à ajouter. Ça se consomme gentiment, ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais ce n'est pas désagréable. Ceux qui attendent un trip sur la religion comme dans le manhua peuvent passer leur chemin, car finalement, les liens entre les deux oeuvres sont assez ténues. Les autres peuvent rester et consommer un film qui est à la hauteur de ses ambitions. En tout cas, je préfère largement avoir ce type qu'un truc comme KOF.

 

Passons au suivant :

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/85/22/31/19779801.jpg

 

Gantz, lui, a pris le pari opposé : coller au cul du scénario originel comme une moule sur un rocher. Avec, bien sûr, quelques aménagements pour que ça tienne en un film. Mais d'entrée de jeu se pose : Gantz, c'est quand même du gros bourrinage qui tâche avec des morts horribles à la pelle (la norme étant le démembrage et la décapitation, avec aussi des corps qui explosent en mille morceaux), le tout couplé avec des filles aux gros seins. Sauf que le film a été produit de manière à ne recevoir qu'une interdiction aux moins de 12 ans. Le message est clair : le film va être bien plus propret que le manga. Même si ça meurt en pagaille, ça reste gentillet. Il n'y a vraiment qu'une scène vraiment trash dans le lot et qui ait un côté gantzien.

 

Pour le reste, le lecteur de Gantz ne sera pas dépaysé. Le film suit l'histoire des premiers volumes et montre les premiers pas de Keï en tant que Gantzeur. Ou comment un type quelconque développe un instinct de survie de malade quand il fait face à la mort. Enfin, là, le film n'a guère le temps de s'attarder sur ça, mais l'acteur principal tire bien son épingle du jeu. Le film alterne donc gentiment entre vie de tous les jours et baston épique. Là aussi, les scènes de bataille et les effets spéciaux sont plutôt réussies et on ne s'ennuie pas trop devant. C'est un peu comme Priest en fait. Ce film a eu les moyens de ces ambitions et a le même résultat : un divertissement sympatoche, à consommer avec une bonne bière bien fraîche. 

 

Les deux films se rejoignent sur la fin : ils restent suffisamment ouverts pour une suite (celle de Gantz vient d'ailleurs de sortir) en laissant quelques questions sans réponses, mais à l'opposé, ils sont suffisants en eux-mêmes. Avoir ou ne pas avoir de suite, nous laisse un peu de marbre.

 

 

 

Au final ?

Bien qu'ayant eu une approche différente par rapport au matériau de base, les deux films parviennent au même résultat : des divertissements sympatoches qui ne resteront pas dans les annales mais qui remplissent leur contrat, nous amuser à peu de frais. Tant qu'on peut faire abstraction de leur matériau originel en tout cas. En tout cas, comparé aux nombres de bouses infâmes tirés des mangas et des jeux vidéos, on peut déjà être heureux d'avoir des choses un minimum qualitative. La prochaine étape, ce sera de se hisser au niveau des blockbusters américains réalisés à partir des comics. Chose qui devrait arriver dans une décennie ou deux.

 

 

Et pour finir tout en restant dans le cinéma :

- un gif débile

- les jungles pub pour la nouvelle chaîne allociné qui déchire

- nanarland a enfin sorti son trésor perdu. Plus d'infos ici

- les sushis, c'est une histoire de rêve

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

snakeBZH 22/05/2012 08:46


Juste une petite correction mon cher Corti. Le terme manhua désigne la bande-dessinée chinoise. La bande-dessinée coréènne, comme Priest, ça s'appelle du manwha. Bon, la prononciation est
similaire donc, mea culpa.


Kenavo.

Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 25/05/2012 21:52



Ah vi tiens. Bonne remarque.



Mangue Rouge 15/05/2012 02:57


Gantz a été quand même vachement mieux adapté que Priest sur lequel la réalisation ne s'est pas trop foulé la cheville. On aurait même pu à la limite parler d'un
nanar sans vraiment languedeputer. Un nanar avec des effets de spéciaux et des vampires à la con. Par contre voir les statuettes bouger et l'effet laser en HD, c'est de la bonne surprise. Mais
bon ça reste du cas isolé puisque Gantz II, c'est au final que du bourrinage mais cette fois-ci assez inutile pour qu'on puisse s'en apercevoir très vite...

Julien 29/09/2011 18:24



vous en voulez plus ^^ ?



Alake 28/09/2011 17:09



XD suis restée un quart d'heure sur le gif de Luke pour arriver à tous les lire XD Enorme.



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories