Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 23:24

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/71/37/49/19132801.jpg

 

 

Trailer Park of Terror

 

Oh !

Un film de zombie ici !

Que c'est étrange !

Trailer Park of Terror vaut surtout  le détour pour son début et ses quelques scènes de flashback, bien trash. Avec du bon redneck dégénéré qui fait plaisir à voir. Ou pas d'ailleurs vu leur gueule.

Et puis Satan en cowboy qui se la pète, c'est sympa aussi. Sans compter la fusillade du début.

Le truc par contre, c'est que la partie zombie est un peu hachement moins bien. Bon, ça reste du zombie, donc j'aime bien, mais... Disons qu'il n'y a rien d'exceptionnel dedans. Toutefois, j'ai quand même eu quelques sourires devant. Avec le zombie rockeur et le zombie amoureux, y'a quelques passades fort agréables. Sans compter que l'héroïne joue bien son rôle de zombie nymphomane et parfaite hôte qui règne sur son petit village d'une main de maître. Une parfaite femme fatale.

Le souci, c'est ptêt ceux qui vont servir de plats aux zombies. Ils ne sont pas très intéressants. La seule chose amusante, c'est de les voir se faire découper (et encore, ça reste soft).

Au final, c'est donc un parfait film-sandwichs.

 

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/67/06/10/19419606.jpg

 

 

Prince of  Persia : les Sables du Temps

 

Je m'attendais à un film pourri et réalisé avec des pieds comme tout blockbuster américain qui se respecte et qui adapte un jeu vidéo,  le genre de films qu'on regarde en consommant bière sur bière et en faisant des commentaires toutes les 5 minutes sur la stupidité des scènes (genre comme pour G.I. JOE), mais finalement... J'ai retrouvé un point sympathique dans ce film : j'ai trouvé que les scènes de cascade collaient vraiment  à l'univers Prince Of Persia ; sur ce point, je n'ai pas été du tout déçu. On retrouve bien l'ambiance du jeu avec ses accrobaties et autres roulages, sans compter les attaques qui servent à se débarasser d'un adversaire (et qui occasionne un ralenti plus ou moins utile - quoique.... Notons que le ralenti est même utilisé parfois de manière très pertinente). Et l'acteur principal ressemble aussi au personnage originel, ce qui rend certaines scènes visuelles particulièrement attrayantes. Après, pour le reste...

Bah, ça se regarde, hein. Ca reste un blockbuster à la réalisation efficace. Mon plus gros reproche reste néammoins que le scénario du jeu vidéo offrait déjà suffisament de points d'accroche (oui bon, pas beaucoup vu que c'était un jeu d'action, mais quand même ! ) pour fournir un scénario plus proche du matériel originel et pas un truc aussi neuneu que ce film.

Encore un parfait film à regarder avec des bières et des pizzas.

 

 

 

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/35/05/63/affiche.jpg

 

 

La Cité de Dieu

 

Tiens, il était temps de remonter le niveau avec ce film. La Cité de Dieu se déroule dans les favelas brésiliennes. Vous savez, celles où la police descend actuellement faire un grand nettoyage pour préparer les JOs ou je ne sais quoi. Le film suit le parcours de trois enfants qui ont habité dans ces lieux des années 60 aux années 80.Et comment dire... Le film regorge de moments pas glop. D'ailleurs, on sent le film glisser petit à petit dans une ambiance plus morose. Au début, les couleurs sont chatoyantes. A la fin, elles sont froides. On suit trois gamins. L'un s'en sortira, les autres non. Et pendant même leur évolution, on voit la relève qui se pointe pour former un autre gang. Sauf que cette relève, elle a... 7 ans. Des gamins de 7 ans qui trouvent ça fun d'aller tuer des gens. Des gamins de 7 ans qu'on a envie de baffer et deux minutes plus tard, on éprouve de la tristesse pour eux, car le film nous rappelle brutalement que ce sont des gamins de 7 ans qui évoluent dans un milieu où la mort peut frapper de n'importe où. De même, l'évolution des trois 'héros' est particulièrement intéressante. Entre celui qui s'en sort, celui qui essaie de s'en sortir et celui qui se conforme parfaitement aux codes de ce monde qui se dessine devant lui. Le film n'est pas forcément facile à suivre car la réalisation est particulière et on ne reconnaît pas forcément facilement les persos au fur et à mesure qu'ils vieillissent. Mais il n'empêche pas moins que son histoire reste accessible. En somme, la Cité des Dieux, c'est un film qui montre une réalité du monde de façon cru. C'est ni joyeux, ni triste, ça prend juste les tripes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Natth 01/12/2010 13:12



Je croyais aussi au gros navet bien vert moisi pour Prince of Persia. Je vais peut-être emprunter le DVD si ce n'est pas le cas, d'autant plus que j'avais bien aimé le jeu (mais la version Game
Gear risque d'être trèèèèèès éloignée du film). La Cité de Dieu a l'air tentant... A essayer dès que j'en ai l'occasion.



Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 01/12/2010 18:08



Ah ouais, Game Gear, quand même ! Mais bon, vu comment le film ne respecte quasiment en rien le scénario des sables du temps à part la première et la dernière scène, c'est pas trop grave,
j'imagine :)


Bon après, c'est pas exceptionnel non plus, sois en prévenue ^^



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories