Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 15:00

Pim, pam,poum.

 

Commençons avec une nouvelle d'enterrement : ce bon vieux Minitel va nous quitter. Il aura quand même bien résisté ce canaillou avec ses couleurs d'un autre temps. On peut lui tirer notre chapeau, il est quand même hachement plus robuste que nos PCs/Mac actuels.

 

Mais sans doute pas aussi robuste qu'un i-Phone.

 

D'ailleurs, en parlant d'i-Phone, il n'y a pas à dire, les chinois sont vraiment les maîtres de la contrefaçon.

 

En fait, s'il exploitait leur don de la contrefaçon dans la parodie, ils seraient sans doute les maîtres mondiaux de l'humour. D'une part, parce que ça leur permettrait d'éviter de finir comme ça :

 

nain en fuite

 

et d'autre part, avec les voisins, ils ont des sources intarissables d'humour à portée de main. Ah ces japonais… Ce peuple acclamé pour son calme. Ou pas (quoi, je serai en train de faire mon net troll ? Meuh non).

 

 

Revenons à des sujets un peu plus sérieux. Comme la dette américaine par exemple. Ou le fait qu'un navigateur internet puisse nous définir en tant que personne. Ou des histoires de poisson-rouge.

 

Bien sûr, il faut entrecouper le tout de pauses-café (il y a beaucoup de vidéos rigolottes dans ces deux liens, je vous laisse zieuter).

 

Comme ça, après, on pourra repartir sur d'autres sujets graves où l'on choisira patiemment ses mots pour disserter. C'est là qu'il est d'ailleurs utile d'avoir un dictionnaire à portée de mains.

 

 

Toutefois, n'oublions pas les loisirs. Et il faut bien dire que certains sont plutôts prometteurs. Finalement, l'univers décrit par Yu-Gi-Oh et ses projections holographigues ne semble plus très loin. Enfin, je reste un peu sceptique quand même. Car là, tout s'affiche sur un écran d'ordinateur comme un bête jeu. Quand on aura tous des lunettes de réalité augmentée, ce sera déjà plus intéressant.

Et pour ceux qui n'ont ni ces lunettes, ni de webcam ?

 

Bah, ils resteront aux cartes classiques qu'ils généreront eux-mêmes :)

 

 

 

Enfin bref, d'abord deux vidéos pour se détendre :

- Capitaine Tsubasa IRL

- Des momies musicales

 

 

 

Et pour finir, des perles de prof', histoire de mettre un peu d'humour :

 

Jusqu'à présent j'ai été beaucoup trop laxiste et maintenant je vais devenir laxatif: ça va chier!  
     

Prof (aux parents lors d'une réunion) : Vous vous êtes mis à 2 pour faire un con pareil et vous voulez que
moi tout seul j'en fasse un intelllo !

 

Statistiquement, dans la classe, les garçons se prennent plus de râteaux qu'ils ne roulent de pelles.

 

Bon il se trouve que j'ai corrigé vos copies et ,au final, si vous deviez passer votre brevet, vous seriez    tous admis ! Sauf qu'il y'a 3 semaines, c'était un BAC blanc que j'avais évoqué...

 

J'ai l'impression d'être sous un chêne tellement y a de glands ici !

 

Tony : Monsieur j'ai pas compris.*
prof : Je t' expliquerai de nouveau l'année prochaine !

 

(Un élève porte un T-shirt avec marqué dessus "La connerie tue")
Après un long silence où le prof regarde le T-shirt de l'élève : "Malheureusement non..."

 

L'odeur caractéristique de la boule puante se répand dans la classe.
Fermez porte et fenêtres, nous allons pleinement profiter de cette atmosphère de travail...

 

"on", pronom indéfini qui, lorsqu'on rajoute un "c", donne la nature de la personne qui l'utilise.

 

Elève : "Monsieur il y a l'alarme incendie !
Prof : "Eh alors il faut bien mourir un jour !"

 

Qu'est-ce que j'ai écrit dans la marge ? Fais voir ? Ah oui : illisible !

 

(Un élève arrive en classe 30 secondes après la sonnerie) Pile en retard ! "

 

- Oh whisky, oh whisky.*
- Je ne m'appelle pas whisky monsieur.*
 - Oui, mais tu saoule.

 

Si les portables n'existaient pas, on se demanderait ce que tu fais avec tes mains sous la table...

 

Bon vous allez me dire ou se trouve le point G dans le plan Q. Il est pas si difficile à trouver ! N'est-ce pas mesdemoiselles ?

 

- Dites donc, votre note de maths au bac, c'est quand même pas terrible!*
 - Oui mais c'est le stress de l'examen!
- OK. (il regarde ses bulletins) Eh ben, vous avez stressé toute l'année à ce que je vois !

 

Charlotte, au prof de maths jeune et plutôt beau gosse : 

- Monsieur, vous me trouvez comment?
 - Pardon?
 - Est-ce que vous me trouvez belle?*
 - Dites-le, n'ayez pas honte...*
- Oui charlotte, tu es belle comme une sirène... Moitié femme, moitié thon...

 

 


Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans F.A.L.
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 19:51

Plop.

Je ne vais pas revenir sur l'EPITA, les impressions laissées ici et là, corroborent mes sentiments qui se résument à :

 

- un forum des ventes vides

- un espace fanzine maigrichon

- la dèche niveau invités

- de jolis cosplay

- plein d'activités plus ou moins intéressantes dont le fameux concours de VNs (et pour avoir une idée de à quoi ça ressemble)

 

En somme, je me suis contenté d'aller à la remise des prixs des Sama Awards (yeah, je suis arrivé 11ième, la place un peu con-con vu qu'on commençait le classement à partir du 10ième et merci aux bloggueurs classés et qui étaient absents à la remise des prixs, grâce à eux, j'ai pu avoir deux mangas qui sont moins pourris que je le pensais - ce qui va me faire commencer une nouvelle série ce qui m'ennuie vu que je commence à subir un méchant manque de place dans mon appartement…)  , de me balader, de voir les gens de la Brigade, de faire connaissance (si je me plante de site, Torog me corrigera j'espère ^^ ) et de papotter longtemps avec une certaine personne.

 

Et de faire le concours VN (plus d'infos ).

 

 

Je n'ai pas grand chose à dire sur l'orga et les outils utilisés. On pouvait avoir des réponses à nos questions rapidement, Ren'Py est un logiciel simple à prendre en main, what else ?

 

Ah si. L'EPITA n'a que des claviers QWERTY et pour ça, je les méprise, ça dénote d'un manque de goût total.

 

Bref. Revenons aux VNs.

 

Note : En cliquant sur les liens, vous pourrez télécharger les jeux et les lancer sous Windows via le .exe présent dans les fichiers. Il y a moyen de les lancer sous Mac et Linux vu que les sources sont présentes, mais je ne me suis pas encore poser la question du "Comment qu'on fait". Si quelqu'a la réponse en commmentaire, qu'il n'hésite pas à signifier la marche à suivre.

 

Le gagnant de ce concours a donc été "Love Plush".

Et il a bien mérité cette victoire. Alors qu'il démarre sur une base classique, il y a rapidement un excellent retournement de situation qui fait tout le sel de l'histoire et lui donne un coup de peps bien amusant. J'ai aussi particulièrement la réaction finale qui montre que l'héroïne a aussi un esprit aussi retors que le héros quelque part: En tout cas, il va être difficile de voir les attractions de la même façon.

 

Le second a été "Camomille" :

Bien construit, il se parcourt tranquillement. Presque trop tranquillement en fait. Ça manque d'un petit grain de folie. C'est trop calme pour moi.

 

Le troisième a été "DERP-ASSO" :

C'est le VN le plus complet. Plusieurs routes, musiques, dessins et j'en passe. Pas mal d'humour en fait. Son souci ? Ben, en fait, on a l'impression qu'il manque des trucs (oui, je sais, ce que je dis est un peu paradoxal). Ça se parcourt sans déplaisir, les personnages sont sympathiques, on sourit parfois, mais… Voilà quoi.

 

Le quatrième, c'est "Geekotaku" :

Oh, bah tiens, c'est moi, c'est magique !

Si vous voulez un truc barré sans queue ni tête, vous allez être servi. Mais que j'explique comment j'en suis arrivé à le faire. De base, avant même le début du concours, j'avais l'idée de la classique épreuve de courage que l'on trouve dans les mangas/animes, du genre, aller dans l'école la nuit en duo. Évidemment, l'idée était de faire une histoire d'amour qui évoluait au fur et à mesure que le couple avance dans l'école de l'EPITA. Et j'avais l'idée de mettre des épreuves liées aux mèmes d'internet pour dynamiser tout ça. Sauf qu'en fait, c'est la deuxième partie qui a tout envahi au final. Pourtant, j'étais déjà dans l'idée du concours quand le thème ("Otaku in love") est tombé. Sauf que dans ma tête, ça a fait "Georges Lucas In Love " aussi (vous ne connaissez pas ? Allez le voir ici, il vaut le coup ! ). Et du coup, j'ai un peu totalement zappé l'histoire proprement dite et j'ai empilé les délires. J'ai bien l'intention de le reprendre un jour pour en faire un truc propre, mais… Le problème du temps libre se pose toujours combiné à l'envie du moment. Enfin bref… En tout cas, je remercie les deux personnes qui m'ont filé un coup de main.

 

Le cinquième, c'est un sans-nom.

Bien troussé, informatif avec quelques blagues rigolotes, il se parcourt agréablement.

 

Et le dernier est "Esprit Dôjin".

Un autre en parlera mieux que moi.

 

 

 

Je ne vais pas revenir sur les VNs bonus, en tout cas, ça a été une bonne expérience pour moi. Il est probable que je recommencerai la chose, si ça se représente l'année prochaine.

 

Si les VNs vous intéressent, il y a cet article complet sur la réalisation de ce genre de jeu.

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 10:38

Pim. Pam. Poum.

 

-  Ce qu'il ne faut pas dire quand on se fait libérer d'une prise d'otage

 

- L'essence, c'est bon (ou pas)

 

- Ou pourquoi My Little Pony Is Good (merci à Julien pour ce lien ^^)

 

- des zolies images des murs de Bruxelles

 

- Comment revaloriser le cochon… J'ai quand même un doute. Surtout que d'autres sont plus réussis.

 

- Apple continue à verrouiller le MONDE

 

- Une manette… spéciale.

 

reality

 

 

 

Et que ferait-on sans les femmes

 

- Vous avez un i-Phone mais vous êtes en manque ? Ce gadget est fait pour vous !

 

- Aaaahhhh, ces dialogues de nanar… Mirifique.

 

- Les mots de passe les plus courants. Si le vôtre est dans la liste, vous savez ce qu'il reste à faire !

 

- Si vous êtes fan de Batman, cette clé est pour vous.

 

- Un post rigolo ennvers ceux qui citent la Bible

 

- Vous avez un problème avec votre PC ? Cet homme peut vous aider !

 

 

 

Et pour finir, un texte con sur les chats (ch'suis déçu, le site originel a l'air down)  :

Ce sont des animaux malins, qui ont été craints pendant des siècles! Ce n'est pas pour rien... Si vous vous reconnaissez là-dedans, c'est que votre chat veut vous tuer...

 

 1. Votre chat exerce des pressions d'une patte puis de l'autre sur votre corps : on pourrait penser qu'il s'agit d'un signe d'affection, en réalité, votre chat teste les défaillances de vos organes internes.

 2. Votre chat met ses pattes sur votre visage lorsque vous dormez : l'étouffement n'est pas une spécialité chez le chat, ses pattes sont trop petites pour couvrir à la fois votre nez et votre bouche, mais rien ne l'empêche d'essayer quand même.

 3. Votre chat vous rapporte des animaux morts : vous n'avez jamais vu le parrain? Ce n'est pas un cadeau! c'est un avertissement.

 4. Lorsque vous rentrez dans une pièce, votre chat s'enfuit ventre à terre : quand votre chat fait ça, c'est que vous venez juste d'échapper à l'embuscade qu'il vous tendait.

 5. Votre chat dort sur votre matériel électronique : les humains disposent d'une technologie assez avancée, votre chat le sait et utilisera tous les moyens possibles pour vous empêcher de communiquer avec le monde extérieur en cas d'attaque.

 6. Votre chat éjecte beaucoup de granule de sa litière : non ce n'est pas parce qu'il n'aime pas l'odeur, c'est uniquement parce qu'il s'entraine à enterrer un corps.

 7. Votre chat vous fixe pendant de longues minutes avec un regard inquisiteur : surtout ne le quittez pas des yeux. Cela serait interprété comme un signe de faiblesse, une attaque pourrait tout à fait suivre cet aveu.

 8. Votre chat se purge avec de l'herbe : les indiens jivaros aussi font ça tout les matins, ça permet de se purifier le corps et l'esprit avant de partir à la guerre ou à la chasse.

 9. Votre chat se cache dans des endroits sombres pour vous observer : armoire, tapis, lit, tous les observatoires sont bon pour observer sa proie dans un milieu naturel 

10. Votre chat miaule constamment : il veut tous simplement vous rendre fou pour que vous vous jetiez par la fenêtre tout seul comme un grand. Le crime parfait.

 

Vous croyez que c'est un mythe ? Pas pour les gens de Sidney en tout cas.

 

 

Et, pour le plaisir, un AMV de Drakengard (avec du spoil à foison, mais tant pis) ! D'ailleurs, la prochaine foire aux liens ne contiendra que de la vidéo. J'en ai pas mal de rigolotes qui traînent.

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans F.A.L.
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 20:11

Ça faisait longtemps, vidons les liens ! Faut être gentil, sinon

 

 

 

- Vous savez, j'aime Schwarzie. Alors le mettre en Président de l'Europe ? Ça mérite réflexion quand même… C'est un petit infidèle, l'air de rien.

 

 

 

- La couture, ça permet de faire des trucs rigolos quand même…

 

 

 

- Les Cités d'Or vont revenir ! Bien ? Mal ? Le futur le dira.

 

 

 

- Quand même, y'a des super-vilains qui devraient avoir honte parfois…

 

 

 

- D'ailleurs, vous aussi, comme moi, vous kiffez la dernière série de Mon Petit Poney (faut que je fasse un article dessus d'ailleurs, mais je suis trop en retard sur plein d'articles… Y-Y) ? Ces détournements devraient vous plaîre !

 

 

 

- OdieuxConnard + Otakus = WIN !

 

 

 

- Le livre semble commencer à tirer sa révérence

 

 

 

- L'EN ne plaisante pas parfois…

 

 

 

- Attention, pavé envers les fanfictions porno mal écrites !

 

 

 

- Vous avez un I-Pad ? Faites une borne d'arcade !

 

 

 

- La nouvelle bombe chinoise ! Pendant ce temps, chez nous, on vole des canons.

 

 

 

- Un Gradius en Lego ? DO WANT !

 

 

 

- La phrase qui pourrait précipiter tout le monde en prison

 

 

 

- Un poisson rigolo ^^

 

 

 

- Les commerciaux de Porsche savent s'adapter.

 

 

 

- BATTLESTAR GALACTICAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!

 

 

 

- Femme ou Moto ? Choix difficile…

 

 

 

- L'ÉCRAN ULTIME.

 

 

 

- Toujours se méfier d'un cul-de-jatte !

 

 

 

- Un petit strip sympa sur le monde virtuel.

 

 

 

- Une jolie chanson.

 

 

 

 

Et pis c'est tout !

 

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans F.A.L.
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 23:16

Aujourd'hui, je vais parler de la JE. C'est assez magique de parler de quelque chose quand on n'y a pas mis les pieds cette année et dont le passage l'année précédente s'est résumé à un survol de deux heures. D'un autre côté, parlez de ce que je ne connais pas, c'est un peu une constante chez Ouam.

 

Mais vu que la seule frustration que j'en retire, c'est de ne pas avoir pu acheté ce foutu Dokkun (dont j'avais déjà fait part de mon intérêt l'année dernière), des coffrets comme Windy Tales ou Uwa_truc ou Flag (PUTAIN, c'est vrai que la série est ENFIN sortie ??? Une attente de 6 ans récompensés  ! (ou y'a que le film qui est sorti... Mauvaise blague) ) ou des mangas comme la Cité Saturne et certainement d'autres trucs. Bien sûr, il y a aussi le fait que c'est un peu dommage de ne pas avoir rencontré les gens que je croise de ci et de là sur internet.

 

Mais.

 

Reviendons au sujet.

 

J'ai quand même lurké les retours de la JE sur les blogs, et il y a quand même un truc qui m'a un peu titillé les cellules grises : les points de vue de personnes qui ont des regrets/remarques/whatever où le terme de "vieux con" est plus ou moins utilisé.

 

Exemple-type : ici, ici ou .

 

Un peu comme la vielle garde du fémininsme qui critique les jeunes filles d'aujourd'hui qui ne font plus d'efforts pour se défendre ( [HS] : je dois être en vague féministe en ce moment moi. J'ai taquiné des mechaphiles sur le sujet. Et pour peu, je dirais bien que Scully dans X-Files, a sans doute revalorisé le rôle de la femme scientifique dans les séries télé. Mais ne nous égarons pas trop. [/HS] ).

 

Une des critiques qui en ressort, c'est que les jeunes qui bouffent du manga aujourd'hui ont "tout" à portée de main et qu'ils ne font pas beaucoup d'effort, comparé à d'autres à une certaine époque, pour pousser leur recherche, se contentant de ce qu'on leur fournit. C'est un argument assez amusant dans le sens où il ressemble un peu à un serpent de mer du forum haruhi.fr. Que ce soit des mechaphiles qui reprochent aux "gens" de ne pas regarder du mecha ou des vieux de la vieille qui leur reproche de ne pas avoir de culture anime/manga/whatever ( non, parce qu'un jeunot comme Zettai qui fait ce genre de reproche, c'est juste rigolo ). 

 

Et j'ai quand même envie de mettre un bémol sur ce genre d'affirmation. Tout simplement à cause de la loi du nombre. Si avant, on était 10 à faire tourner des VHS ou poireauter dans des boutiques de manga pour discuter des séries avec des fidèles, il y avait sans doute 1000 personnes qui passaient juste acheter un truc et se foutant du reste. Maintenant, on multiplie ça par 100... On se retrouve avec 1000 personnes qui font faire des "trucs" perdus au milieu de 100 000. Elles sont donc un peu plus durs à trouver. Mais ça existe. Sauf qu'avec l'évolution des technologies, là où on va les trouver, ça va être sans doute plutôt dans les bonnes équipes de fansubs ou de scantrads (mais si, elles existent). Disons qu'on ne les trouve plus dans une boutique, mais au détour du net. Après tout, je sais que dans l'association haruhi, il y a des p'tits jeunes qui sont présents et qui en veulent. Donc, ça existe.

 

Concernant la professionnalisation des fanzines, bah... Entre le fait qu'il faut bien vivre un peu de sa passion et pouvoir faire ce qu'on aime, je ne vais guère m'attaquer à la chose. Le point positif que je vois, c'est qu'ils seront lucides sur le métier d'éditeur dans le futur. Qui sait, leur expérience leur permettra peut-être d'être les Ki-oon de demain ! Cela fait de toute façon de paire avec le côté supermarché géant qu'est la Japan Expo. On peut au moins se rappeler que cette dernière propose quand même pas mal de choses en plus de la vente pure et dure. Bon certes, ils ne sont toujours pas foutus de proposer une salle de conférence correcte, mais il y a quand même de quoi faire en dehors des achats. Il faut juste prendre le temps de les regarder.

 

Reste le point des cosplays et des tenues. Hmmm... En dehors du fait que la vague lolita qui frappe notre société depuis quelques années joue sûrement sur le phénomène, il faut quand même rappeler que la notion de femme-enfant est presque une institution au Japon. Donc pour une fois, ces jeunes, ils s'intéressent à un truc du Japon horq manga/animes non ?

 

....

 

Bon, OK, OK, mon argument est foireux. D'ailleurs, si on pouvait éviter de ramener toutes les tares du Japon en même temps que ses bons côtés, ce ne serait pas du luxe.

 

Mais il reste un point important : nous, les trentenaires ou qui approchent de la trentaine, et qui baignons dans le manga depuis 20 ans voire plus, sommes-nous en passe de devenir des vieux cons ? A critiquer ci et ça chez les djeunz' ?

Entre la nostalgie de l'époque et l'arrivée d'internet, la donne a quelque peu changé ces 20 dernières années. Et puis bon, je ne suis pas sûr que, même si on galérait à récupérer nos VHS, bouquins d'import, nos Angel censurés, on faisait preuve d'autant de curiosité qu'on le prétend. On matait des trucs pour ados et pas d'oeuvres très profondes. Et actuellement, si on lit du Tezuka ou autre maître du manga, je ne suis pas sûr qu'on les aurait lus à l'époque.

J'ai envie de dire qu'il faut aussi qu'on se remette à notre époque et qu'on voit notre comportement. Tout n'était pas rose. Et, niveau fringues, il n'y avait pas besoin d'être dans le domaine du manga pour faire hurler les "vieux". Sans compter que ce qui nous plaîsait à l'époque, pourrait nous apparaître comme complètement dispensable actuellement, comme certaines choses pour les jeunes d'aujourd'hui. Je veux dire : imaginez que vous ayez quinze ans et que vous allez pour la première fois à la JE avec votre groupe de fanzine ou votre cosplay. Vous en auriez réellement quelque chose à carrer que votre fanzine fasse trop "pro" ou que votre cosplay fasse trop court ? Dois-je vous rappeler toutes les critiques négatives qui ont plu sur les mangas/animes à l'époque et contre lesquelles vous avez lutté avec la mauvaise foi adolescente dont on fait tous preuve à cette époque ? Que l'on passait un peu pour des imbéciles ? Qu'en somme, vous faisiez des trucs peu recommandables ?

 

En somme, si vous faisiez actuellement la JE à quinze ans, vous seriez juste trop heureux d'être là, de voir des gens que vous connaissez principalement par internet, et de montrer ce que vous avez fait avec vos mains pendant le reste de l'année, comme quand vous étiez fier de pouvoir prêter la VHS de Ninja Scroll que vous aviez copié. Pour le reste...

 

On vieillit et nos attentes peuvent évoluer. Personnellement, plutôt que d'aller à la JE, j'ai passé le we en famille. Et j'imagine que nombreux sont ceux qui kiffaient aller à la JE avant et finalement, préfère rester chez soi maintenant.  Après tout, si j'étais fourbe, je dirais que l'on sait tous que la JE est un supermarché et que dans les supermarchés, on n'y va pas pour apprendre des choses. Bien que la JE fasse un peu d'efforts dans ce domaine, faut pas rêver.

 

Mais si je devais résumer ma pensée -en grossissant le trait- , ce serait :

"Il y a quinze ans, certains adultes nous traitait d'imbéciles qui ne font que lire des mangas. Maintenant, nous traitons d'imbéciles les jeunes qui ne font que lire du shôjo ou du shônen commercial. Ma foi, le manga a bien progressé non ?"

 

Tiens, ça faisait longtemps que je n'avais pas fait un article aussi peu construit... Et dont j'ai oublié le quart de ce que je voulais mettre.

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 18:40

(non, non, je ne suis pas mort)

 

La preuve :

 

 

POWER METAL : Le chevalier arrive sur une licorne blanche, parvient à déjouer les plans du dragon, sauve la princesse et lui fait l’amour dans une forêt enchantée.

TRASH METAL : Le chevalier arrive, se bat contre le dragon, sauve la princesse et la baise.

HEAVY METAL : Le chevalier arrive sur une Harley Davidson, tue le dragon, boit quelques bières et baise la princesse.

SPEED METAL : Chevalier-tue-dragon-sauve-princesse-la-baise.

 HARD ROCK : Le chevalier arrive en short avec une casquette. La princesse se casse dégoutée.

BLACK METAL : Le chevalier arrive, tue le dragon et boit son sang, baise la princesse et boit son sang, puis la sacrifie à Satan.

SYMPHONIC BLACK METAL : La même chose mais en finesse.

HAIR METAL : Le chevalier arrive avec une coiffure 80′s, envoie un baiser à la princesse et se fait croquer par le dragon.

FOLK METAL : Le chevalier arrive avec des amis flutistes et violonistes, le dragon s’endort, il sauve la princesse et l’épouse.

METAL-INDUS : Le chevalier arrive en pantalon cuir sous un imperméable vinyle, attache le dragon en tenue de bondage, l’insulte en allemand et s’en sert comme d’un lance-flamme pour incendier le chateau, pendant que la princesse, en minijupe immaculée, chante en haut de la tour.

DEATH METAL : Le chevalier arrive, tue le dragon, baise la princesse et la tue.

BRUTAL DEATH : Le chevalier arrive, tue le dragon, tue la princesse et la baise.

GOTHIC METAL : Le chevalier arrive et tue le dragon. La princesse tombe amoureuse de lui, il l’épouse en grandes pompes, le roi lui donne son royaume, il est le héros du peuple, il se suicide sans qu’on sache pourquoi.

DOOM METAL : Le chevalier arrive et se suicide. Le dragon mange son corps et la princesse.

GOTHIC METAL A CHANTEUSE : Elle charme le dragon par son chant, arrive devant la princesse, lui pique sa robe, lui pique sa place et attend que le batteur de son groupe vienne la délivrer.

ALTERNATIVE METAL : Le chevalier arrive, refuse de faire partie du système, dit “fuck you!” à la princesse et repart.

VIKING METAL : Le chevalier arrive en bateau, tue le dragon avec une hache à deux mains, le cuit, le mange, viole la princesse et brûle le château.

PROGRESSIVE METAL : Le chevalier arrive avec une guitare et joue un solo de 26 minutes, le dragon se tue lui-même par ennui, le chevalier arrive près du lit de la princesse, joue un autre solo, la princesse s’enfuit et va chercher le chevalier heavy metal.

ATMOSPHERIC METAL : Les écailles du dragon reflètent la lumière de la Lune, la princesse est à son balcon et jette un regard mélancolique au loin, l’air souffle doucement dans les arbres de la forêt. Pas de chevalier.

GLAM METAL : Le chevalier arrive en retard après s’être looké pendant 3 heures, entre pendant que le dragon se tord de rire à sa vue, vole le maquillage de la princesse et peint les murs du château en rose.

GRIND METAL : Le chevalier arrive, crie quelque chose de parfaitement incompréhensible pendant 2 minutes et repart.

GORE METAL : Le chevalier arrive, tue le dragon en répandant ses entrailles devant le château, baise la princesse et la tue, rebaise le corps mort, tranche son estomac pour en bouffer les tripes, rebaise la carcasse une troisième fois, brûle le cadavre et le rebaise une dernière fois.

NEO METAL : Le chevalier arrive, il flippe quand il voit le dragon alors il reste devant les douves, en faisant des gestes obscènes à la princesse. Puis il repart dans la forêt se masturber.

TRUE BLACK METAL (A L’ANCIENNE) : Le chevalier arrive bourré, vomit dans les douves. Sacrifie la princesse et commence à draguer lourdement le dragon.

TRUE BLACK METAL (NOUVELLE VAGUE) : Le chevalier arrive et commence à expliquer au dragon qu’il n’a rien compris et qu”il est pas “evil”. Il bute la princesse parce qu’elle l’a interrompu. Le dragon, exaspéré, le bouffe malgré ses bracelets à piques. Et pis, faut pas faire mal aux dames, non, faut pas. (on peut être dragon et gentleman, bigre)

WHITE CHRISTIAN METAL : Le chevalier est vierge, le dragon est vierge, la princesse est vierge, et finiront tous trois sur le bûcher

PUNK : Le chevalier à crète rouge arrive complètement défoncer en hurlant ANARCHIE!!!, il butte le dragon à coup de rangers coquées, declanche une baston contre la princesse, la fou KO, la viole et se barre avec le pack de bière que le chevalier heavy métal a oublié sur place.

POP ROCK : Le chevalier arrive… puis repart ne sachant pas ce qu’il fout là.

 

Et en bonus :

RAP : Le chevalier engage un combat de regard avec le dragon (après que celui ci l’aie mal regardé) insulte la mère du dragon, sort son super portable à 400€ pour appeler sa cité, ils démontent le dragon et se font tourner la princesse.

TEUFFEUR : Le chevalier arrive dans sa bagnole tunée, détruit le dragon a coup de decibel et tue la princesse par overdose d’extasy.

 

 

Et un autre bonus :

 

http://img42.imageshack.us/img42/2971/165584700b1.jpg

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Bordel-HS
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 12:42

Plop, plop, ça s'entasse à nouveau, partageons, partageons. Faudrait quand même que je finisse mes critiques d'anime, un jour.

 

 

Alors que dire ?

 

Dans la vie, chacun a ses priorités n'empêche. C'est pour cela qu'un certain cinéma marche (et qu'il va avoir son espace sur le net de façon plus officielle). Dame, c'est que ça attire l'argent toussa. Mais des fois, on peut en obtenir de manière détournée. Tandis que d'autres en perdent à foison (et ce n'est d'ailleurs pas fini…). Ce qui n'empêche pas que certains le dépensent de manière plus intelligente.

 

 

Quoiqu'il en soit l'argent ne protège pas de la mort, alimente les rumeurs les plus folles et source de bien des batailles. Mais bon, il aura toujours du mal à nous enlever notre âme d'enfant, les bêtises que l'on peut créer, les poissons d'Avril, les phobies, la quête de l'ego, les jeux stupides, la présence du néant, l'humour, et plein d'autres choses… Comme un panda armé.

 

 

Mais vous savez c'est quoi le plus essentiel ?

 

C'est que ça marche ! :D

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans F.A.L.
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 11:54

Faisons comme tout le monde, et parlons du nouvel épisode de Pirates des Caraïbes qui vient de sortir.

 

J’ai plutôt été satisfait du film même si globalement, je l’ai trouvé trop « sage », que ce soit au niveau de la réalisation ou du jeu de Johnny Depp. C’est dommage, car on était enfin débarassé du couple Bloom/Swan un peu gnan-gnan qui trustait quand même beaucoup l’écran, et donc, il y avait de quoi laisser la toute-folie du Capitaine Jack Sparrow nous envahir et nous emmener vers l’infini et l’au-delà. Et malheureusement, il reste un peu trop sobre.

 

Ceci dit, le film reste un excellent divertissement et on ne s’ennuie pas devant. Quelques répliques de Jack Sparow font particulièrement mouche, tirant des sourires agréables.

On pourra quand même regretter que les pirates passent quand même beaucoup de temps dans la jungle et qu’on ait même pas une petite bataille navale à nous mettre sous la dent. Déjà que le bataille finale du troisième film m’avait déçu (ben, y’a des centaines de bateau et finalement, le combat final se résume à deux bateaux qui se tirent la bourre dans un tourbillon), là, ça m’a un peu manqué.

 

Concernant les scènes d’action, elles sont globalement lisibles. Enfin, c’est difficile de juger quand on se trouve au premier rang, mais il y a juste eu quelques moments pendant les combats à l’épée où j’avais du mal à suivre. Et la 3D n’aide pas dans ce cas, vu que les lunettes rendent tout plus sombre. D’ailleurs, concernant la 3D, je la considère comme dispensable. Comme pour tous les films où je l’ai vu en fait. L’effet est vraiment sympathique les 10 premières minutes, mais après… Une fois habitué, on y prête plus attention et l’intérêt de la chose disparaît. Ne reste que les inconvénients d’avoir une moins bonne luminosité de l’écran et des lunettes qui serrent le crâne. Finalement, la 3D, c’est vraiment dans le cadre de la réalité augmentée que c’est intéressant. Pour le reste….

 

Concernant les nouveaux personnages, le pouvoir de Barbe-Noire est plutôt sympathique et c’est plaisant d’avoir un méchant encore plus méchant que Hector Barbossa. :D

Sans compter qu’il est dur de rester insensible au charme latin de Pénélope Cruz, c’est donc assez agréable d’avoir de nouveaux personnages dans la saga pour la redynamiser un peu.

 

Que dire de plus ?

 

C’est dans la lignée de la saga, c’est ni mieux ni pire que les précédents. Du coup, il n’est pas improbable que certains aient une sensation de réchauffé. Les autres se laisseront porter par cette quête de la jeunesse éternelle...

 

....

 

 

Et j'ai quand même un peu honte de cet article facile qui surfe sur l'actu ^^'

 

 

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Cinéma
commenter cet article
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 21:21

Groumph. Je suis de mauvais poil, j'ai acheté des cigarettes. Du coup, faisons un article inutile sur le blog avec des news pas fraîches :

 

- le cul et la 3D, ça fait bon ménage.

 

- d'ailleurs, Haruhi est utilisé pour illustrer un article sur le porno

 

- le net et la France, c'est pas la joie...

 

- ... pas plus que le boulot d'informaticien

 

- … mais bon, en France, on sait quand même faire des jeux

 

- … même si, des fois, la honte frappe le pays…

 

-… d'un autre côté, faire des boulettes, c'est un truc international…

 

- …faut juste avoir de quoi  se laver

 

-… ou de quoi se détendre

 

-… se lancer dans des débats sérieux

 

- …ou alors, faire totalement l'inverse

 

- …voir sombrer dans l'illégalité.…

 

- … enfin pas trop non plus…

 

- … si seulument tout lmonde était bien élevé comme les nipponais

 

- … et pas paranoïaque comme les français (ironie inside)…

 

-  … d'un autre côté, y'a de quoi l'être parfois

 

- … mais ce n'est point grave, tant que l'on continue à pleurer et à rire !

 

 

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans F.A.L.
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 19:21

Musique d'ambiance.

 

La furtive brise printannière caresse la peau, réconfortant le paresseux qui se repose au pied d'un tournesol géant. L'ombre protège le dormeur du lourd soleil qui rend somnolent quiconque se promène sous cette chaleur. Situé en haut d'une colline, le tournesol géant est comme un phare au milieu de nulle part. Son ombre se détache de façon nette sur la plaine qui l'entoure, comme un semblant d'horloge solaire pour ogre.

 

La brise se fait plus vive, tirant le dormeur des bras de Morphée. Il se frotte les yeux, s'éveillant doucement de la torpeur qui l'envahissait. Les yeux dans le vague, il regarde autour de lui. Il est trop tôt pour rentrer chez lui et trop tard pour finir son labour. Il reste quelques instants indécis tandis que l'oppressante chaleur frappe à ses tempes. Puis, il se fait la remarque que ça fait longtemps qu'il n'est pas allé voir Alpha. Il saisit son chapeau et se met en route vers le café. Quand il approche de la mer, les embruns chassent une partie de cette affreuse chaleur qui le poursuit. L'iode entre dans ses narines, lui évoquant de vieux souvenirs. Sa bêche sur l'épaule, il avance sur le petit chemin cabossé en terre. Les herbes hautes l'entourent et le chemin devient de plus en plus dur à suivre. Il devrait s'en occuper un de ces jours, il devait bien ça à Alpha, pour toute la charmante compagnie qu'elle sait prodiguer. Puis, entre deux roseaux qui se courbent sous la même brise qui l'a réveillé, il peut enfin voir le toit du café. Il sourit et presse le pas. Il sait qu'Alpha sera là, à attendre, comme toujours, le regard perdu dans le vague. Ses cheveux verts seront sûrement attachés. Quand il va arriver, Alpha va sûrement lui sourire et lui souhaitera la bienvenue. Ou alors, elle aura une petite mimique de surprise. Les clients étant rares, il lui arrive d'être surprise quand un de ces derniers arrive subitement. Puis, elle l'installera sur une table proche d'une fenêtre. Elle lui demandera ce qu'il veut et lui, il lui demandera du café vu que c'est tout ce qu'elle a. Puis Alpha s'assiera devant lui et se mettra à parler. De tout et de rien. Elle parlera, craignant qu'il ne s'ennuie. Parfois, elle aura de longs moments d'absence, où son regard se perdra dans l'immensité de l'océan que l'on peut voir par les fenêtres de son café. Il pourra alors contempler son air rêveur et apprécier les lignes de son profil et de son cou. Puis Alpha semblera oublier ses pensées et reprendra la conversation, toujours enjouée, parfois gênée quand elle demandera des choses trop personnelles. Lui, il se contentera de l'écouter en souriant, appréciant la présence de cette charmante demoiselle attentionnée. Il profitera de son visage quand les rayons du soleil couchant teinteront sa chevelure en mauve. Puis, quand il sera temps, il partira. Alpha le raccompagnera sur le pas avec chaleur. Puis, tandis qu'il s'enfoncera dans le noir, Alpha restera encore quelques temps sur le pas de la porte, suivant son client de la semaine, si ce n'est du mois, du regard. Et lui, il saura qu'il reviendrait encore une fois ici. Car, dans ce café, on pouvait y apprécier le temps qui passe en toute quiétude.

 

Perdu dans ses pensées, il ne réalisa pas qu'il était déjà devant la porte du café. Il la poussa.

 

- Kokone, on a un client !

- Ah... Bonjour. Bienvenue au Café Alpha.

 

Il marqua un temps d'arrêt. Une autre personne présente ? C'était étrange. Il avait tellement l'habitude d'être seul quand il venait ici. C'était une nouvelle serveuse. Aussi charmante que l'était Alpha, mais comparé à cette dernière, elle paraissait plus timide, moins extravertie. Elle l'invitait à venir s'asseoir à une table. Il sourit. Son café restait quand même le même. Une fois assis, Kokone vint lui présenter la carte. Il prit la même chose que d'habitude. Ecouta Alpha tandis que Kokone restait en retrait. Elle était sûrement un peu intimidée. Ils regardèrent le soleil se coucher et quand l'obscurité avala les lieux, il partit. Il sourit une dernière fois tandis que le Café Alpha disparaissait derrière lui, noyé dans les ténèbres avoisinantes. La journée avait été bonne. Agréable, il en avait bien profité. Et dans ce monde qui voyait sa propre race s'éteindre lentement, ses points de repère étaient toujours là. Que demander de plus ?

 

cheveux-vert--yokohama-kaidashi-kikou-.jpg

La mer. Le ciel. Un instant dont l'on profite quand les deux se confondent.

 

 

 

Ben... Expliquer de quoi je parle ? (et hop, un autre AMV pour meubler)

 

Yokohama Kaidashi Kikō est un manga constitué de 141 chapitres. Quand j'ai vu les premières pages de ce dernier, je me suis dit que ça m'évoquait quelque chose. Et effectivement, j'ai trouvé la réponse après avoir englouti tous ces chapitres... Une des images de ce manga est présente sur sama, une autre est présente sur le blog de skav. Il en a d'ailleurs parlé ici (et pour corriger ses liens morts, vous pouvez lire le manga ici. Pour l'anime, la princesse Mononoke les a).

Yokohama Kaidashi Kikō est une série sans but déclaré. Une série qui vit au fur et à mesure que le temps passe. Le temps perdu, le temps apprécié, le temps qui file, le temps dont l'on profite... C'est une ode à ce genre de temps qui s'écoule. Un temps derrière lequel on n'a pas besoin de courir vu qu'il nous rattrapera.

 

On suit la vie d'Alpha, une cyborg qui tient un café et qui attend que son propriétaire revienne. Mais les clients sont peu nombreux. Le temps passe et Alpha s'occupe. Elle se promène à bord de son Vespa quand elle ne travaille pas, croisant ses voisins, prenant des photos, appréciant la beauté du monde qui l'entoure. Etant un robot, elle a besoin de peu pour vivre, ce qui lui évite d'avoir des problèmes pour survivre, tout en profitant du microcosme qui la baigne. Elle écoute la radio, regarde la mer battre les rochers, va à la plage se baigner. Elle règle aussi des soucis journaliers comme gérer l'attaque d'un typhon, s'inquiéter du fait que, sous les assauts de la mer, les falaises s'érodent, mettant en danger son café. Elle passe un peu de temps avec ses voisins, comme la vieille personne au sourire louche qui tient la station-service proche de chez elle, ou la médecin dont le passé est empli de défis, ou comme les deux enfants du village voisin qu'elle voit grandir de jour en jour et qui finiront par partir en ville.

 

 

Ce qui est plaisant dans ce manga, c'est qu'on nous présente une fin de l'humanité soft pour une fois. Ici, pas de morts par millions, pas d'aberrations génétiques, pas de terres parcourues par des vents radioactifs sans fin, pas de mutagènes qui créent des monstres par millions. Non ici, l'humanité se meurt doucement, tranquillement, sans haine. Comme dans un soutra zen aspirant à la paix. La vie n'est pas forcément facile, mais elle n'en est pas pour autant infecte. Et pourtant, l'humanité meurt petit à petit, sans que ce soit directement évoqué. On constate juste que la compagnie d'Alpha se meuble de plus en plus de ses semblables que d'êtres de sang. Et quelque part, c'est apaisant. Les humains vivent. Simplement. Puis disparaissent sans faire de scandale, absorbés par la nature environnante. Les traces de leur passage ne se manifestent que par des choses positives, comme par exemple, des villes englouties dont les lampadaires illuminent les lacs lorsque la nuit tombe, créant ainsi un magnifique jeu de lumière sans fin, entre l'espace et la mer, tous deux devenant de vastes espaces lumineux.

 

 

cheveux-vert.png

Un petit coup de vent qui vous aveugle et qui fait bruisser la nature tout autour de vous.

Une scène commune dans ce monde et pourtant, un moment qui est toujours appréciable quand il est vécu.

Sentir la douce présence du vent vous englober n'a guère d'équivalent.

 

 

 

Jamais deux sans trois.


Ce manga est un hommage à une vie simple. Pour reprendre une image classique et parlante par chez nous, ce serait que c'est hommage à un pêcheur. Oui, le type qui pêche. Qui est tranquillement assis au bord d'une rivière sous un soleil printannier ou automnal et qui laisse la rivière du temps défiler délicatement devant lui, profitant d'une vie paisible.

 

Concernant l'anime, je suis partagé. Il respecte bien le matériau, mais des choses m'ont aléatoirement choqué. Comme foutre un tramway. Ou comme la couleur des cheveux d'Alpha. Ou comme donner un pistolet à Alpha. Pour ce dernier point, c'est juste qu'ayant regardé l'anime après avoir lu le manga, ça m'a semble complètement aberrant. Sauf qu'Alpha a effectivement un pistolet au début du manga. Le choc n'est donc dû qu'à un décalage temporel entre les deux. C'est d'ailleurs intéressant de voir que Alpha quitte son pistolet pour un appareil photo. Ca montre juste que ce monde ne contient plus de voleurs ou autres. En effet, quel intérêt de voler des choses quand on a déjà ce dont on a besoin ? Quel intérêt de menacer des gens alors que ça ne sert plus strictement à rien ?

Constitué de 4 OAVs réalisés deux à deux, ils restent quand même parfaitement dans l'esprit du manga. Et puis, dans les deux derniers, ils corrigent sa couleur de cheveux. Il est clair que les deux derniers m'ont bien plus que les deux premiers. Mais si, comme moi, vous ne voulez pas rugir en voyant Alpha avec un pistolet, je vous conseille de les regarder avant de lire le manga.

 

Yokohama Kaidashi Kikō est un amour déclaré aux choses simples que l'on oublie parfois. Comme s'endormir dans un lit confortable après une bonne journée. Comme le plaisir de laisser le vent caresser sa peau. Comme le fait que la vie regorge de son lot de petites surprises ou de petits plaisirs, tel qu'une bonne baignade rafraîchissante alors que le soleil tape fort. Ou le contentement de se promener, de partir en voyage pour découvrir ce que l'on connaît que par le biais des paroles ou des images.

 

Yokohama Kaidashi Kikō, c'est juste le plaisir simple de profiter des petites choses de la vie. De montrer que des choses magnifiques peuvent se passer quand on prend le temps de les apprécier.

 

Et donc, de même, je vais paisiblement passer ma trentième année d'existence sur cette peite planète, en savourant du bon champagne, du délicieux foie gras, d'un zeste de saumon fumé et de langoustines fraîches. Et les patates seront cuites je-ne-sais-comment, tandis qu'une douce tartelette aux fraises concluera ce repas qui se fera en regardant du Makoto Shinkai et en refaisant les fins de Final Fantasy VI et VIII.

Le bonheur se résume à peu de chose parfois.

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories