Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 20:24
Ben vi. Les gens en ont parlé partout mais je n'avais finalement pas fait de trucs un peu plus carré sur le bousin à part ça. De toute manière, c'était ça ou No More Heroes dont on a parlé déjà partout. Mais y'aura aussi un article sur No More Heroes après un article sur tous les films asiat' que j'ai maté ces derniers temps. Il y a du lourd. Du très lourd dans ces derniers d'ailleurs. Mais avant, un lien à laisser ouvert le temps de lire l'article (et ses multiples liens) !

Revenons donc à Gurren Lagann. Je ne vais pas revenir sur la première partie, elle est juste parfaite à mes yeux. Bien équilibré, on ne s'ennuie pas, avec de jolis retournements de situation. Y'a juste un épisode que j'ai haï pour cause de chara-design auquel j'ai pas accroché. Ce n'est pas tant le changement de chara-design (après Hakkenden, plus aucun changement ne peut me choquer dans ce domaine) que le chara-design que j'ai trouvé laid (pour info, c'est l'épisode où on rencontre Kittan pour la première fois) et l'humour un peu moins bon (quoique, regarder l'épisode en pensant Yaoï toutes les 5s permet d'en faire une nouvelle lecture qui change la donne (des japonais qui font des sous-titres ? Je ne parierais pas grand chose dessus...)) . Je me demande si y'aurait pas la présence du même type que l'épisode d'Abenobashi dans l'espace que j'ai détesté majoritairement aussi.

Enfin bref, OSEF. Je préfère rassurer, la seconde saison reste excellente. Mais plus on aime, plus on s'approche de la perfection, plus on devient critique sur les détails. Et la seconde partie de Gurren-Lagann a quelques légères faiblesse (j'ai déjà entendu le genre d'histoire du lien quelque part... Ah oui, à la Japan Expo)sur lesquelles je vais m'arrêter (enfin une principalement).

Du coup, ça va spoiler un poil, je préfère prévenir vu que je sais qu'il y a au moins quelques lecteurs de ce blog qui n'ont pas vu l'anime et qui le verront ptêt un jour.

chat crocodile

Et donc, mon gros reproche sur la deuxième partie de Gurren Lagann tient en un seul mot : le rythme. La première fois, on n'y fait clairement pas gaffe. Puis avec les revisionnages, ça commence à se sentir. On sent que la montée en puissance manque sévèrement de transition entre les 6 premiers épisodes et les 5 derniers. Même si les schémas des épisodes n'évoluent pas d'un poil (en gros 12 minutes soft comparé aux 8 minutes finales de folie), sur le rythme général, c'est moins top, il en ressort une petite impression de gâchis.
Plutôt qu'une longue explication, je vais me contenter de quelques exemples. Prenons les robots. C'est bien joli de faire des gros robots toujours plus gros et toujours plus forts mais si au final, c'est pour qu'ils aient une présence à l'écran qui ne dépassent pas les 10 minutes sous forme humaine (et 30s à la fin), ça donne une impression d'inutilité complète. Genre, ils ont leur scène de baston (et encore, le vaisseau avant la lune, c'est limite s'il fait quelque chose) et puis après, ils servent quasiment plus à rien à part de moteur. Dans la première partie, la montée en puissance était bien mieux gérée et on pouvait profiter un minimum de l'évolution de taille. Là, ça grandit, vite, trop vite. On a à peine le temps de prendre conscience de la taille du nouveau robot que, hop, on en met un autre 10 000 fois plus gros. Je ne suis même pas sûr que les gens se souviennent un tant soit peu de la gueule du robot qui essaie de stopper la lune, c'est dire.
Dans le même registre, il y a le (BIG SPOILER DANS LE LIEN) massacre de la brigade Gurren. Ca va tout simplement trop vite et on a l'impression qu'on les tue maintenant, là, tout de suite, parce qu'après, ça ne sera pas possible. Il faut qu'ils meurent NOW ! Déjà que c'est une bande de seconds couteaux dont la majorité n'est jamais mis en avant, ça craint un peu. On leur file un catch-prahse et BOUM ! Euh ouais... Bon, je veux bien être tolérant, mais là, c'est un peu abusé quand même.
Alors qu'à côté de ça, les 6 premiers épisodes de la seconde partie sont un peu mous au final, par opposition au côté super-speed des 5 derniers épisodes. C'est dommage. Car ces six premiers épisodes faisaient une excellente à la suite des évènements, mais encore faut-il qu'on puisse en profiter de ces nouveaux évènements, ce qui n'est pas le cas vu la vitesse compressée du bousin.
J'aurai tendance à penser que tout est un problème d'épisodes. La première partie a quand même 15 épisodes pour elle, elle peut donc se permettre d'offrir quelques surplus amusants (limite cliché obligatoire comme la scène de la plage), après on a un épisode-résumé de la première partie plutôt sympa pour enfin finir sur une deuxième partie sur... 11 épisodes. Yeah. 11. Avec quatre de plus, comme pour la première partie, on aurait déjà eu un truc plus consistant et plus agréable. Les morts auraient pu prendre un peu de background, la relation Kittan/Yoko aurait pu être creuser de manière plus décente que quelques phrases par-ci et par-là, on aurait pu profiter des gros robots un peu plus et s'imprégner de leur puissance, mais là... Le côté speed, qui fait la force de la série, la dessert aussi quelque peu. C'est dommage. Manquait pas grand chose pour rétablir un rythme plus fluide pour l'enchaînement des situations. Tant pis. Il est probable que le manque de budget a dû clairement jouer vu que l'accouchement de Gurren Lagann s'est fait dans la douleur pour la Gainax (mais chez eux, ne pas avoir les moyens, c'est une habitude, remember Evangelion).

Pis le gros manque, le sel qui donnait un rythme si agréable à cette série, c'est quand même Kamina. Il est mignon Simon, mais il est trop gentil. Il manque de mordants par rapport à son modèle. Oh, il se défend bien, c'est sûr, mais bon, Kamina quoi. KAMINA QUOI !!!
D'ailleurs, la rencontre avec Simon me laisse mitigé. Un coup, j'aime bien la scène, un coup je ne l'aime pas. Trop apaisé le Kamichou.

Ceci dit, c'est vraiment pour pinailler. Car pour le reste de la série, il n'y a rien à reprocher. On en prend plein les yeux, on s'amuse comme des petits fous et actuellement, si je m'ennuie le soir, ce seront les galettes de Gurren Lagann qui iront dans la PS2, sans nul doute. Mais bon, vu que je n'ai pas vu de gens en parler, je me disais que c'était à pointer. Ca n'enlève rien du charme et de la puissance de la série, mais on sent qu'il manque un soupçon de substance dans cette deuxième partie pour qu'elle puisse se hisser au niveau de la première. Un détail certes. Mais un détail, ô combien fondamental.

Voilà, voilà, c'était mes remarques négatives sur cette deuxième partie. Mais bon, on peut largement passer outre et apprécier la série telle quelle. Avec sa folie, son humour, sa passion, et plein d'autres choses ! Surtout que la VF est plus que sympa de surcroît ! (à mettre quand le jour le plus déprimant de l'année se passe. Hein ? Il est déjà passé ?)

See ya !

Et pas trop élevé le score sur planetscope ? Ca fait flipper pas vrai ? La guerre, ça pourrait faire tiep à côté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir - dans Manga-Anime-JVs
commenter cet article

commentaires

Putois Putassier 27/01/2010 19:26


Eh bien, je suis d'accord sur absolument tout... C'est assez rare pour être signalé.

C'est tout !


Aer 23/01/2010 13:30


C'est vrai qu'elle t'avait plu ma grosse passion quand on dormait ensemble :3


Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 24/01/2010 13:06


WHAAAATTTTT !!!!!!


Vrille 22/01/2010 22:03


Gurren-Lagann, aurait pu largement se surpasser avec un opening GARo-épiquo-virile de JAM PROJECT, mais bon GURREN-LAGANN ÇA TROUE DES CIEUX !!!


Aer 22/01/2010 13:26


Tu dis ca mais je me rappelle très bien la lueur dans ton regard et l'exclamation béate devant l'ouverture de la seconde saison (et toute la suite ~~).


Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir 23/01/2010 13:05


Ben vi, forcément, on s'auto-émulait, moi par mon impatience de découvrir la suite, toi par ta PASSION ! :D


Vrille 21/01/2010 22:03



Corti, dois-je te rappeler les règles du bon fanboy, on ne critique jamais LA série aimée. Si non, tu ne l'aimes pas. D'ailleurs tes tendances au culte païen d'haruipouetpouet m'horripilent.
Pauvre fou ! Seule la Sainte Lumière émanant des reflets viriles du Saint Sire Kamina apportera joie et bénédiction aux fans d'animes.


En étant un poil objectif GURREN-LAGANN fracasse ta tsundere au ruban puant.


Gurren-Lagann à le problème d'être un anime trop parfait, vraiment. Je regarde quotidiennement 4 épisodes et forcement les lacunes se font plus voyantes. La profondeur de la série aussi, par
exemple : les backgrounds s'éclairent. Ils n'existent pas de base, mais se construisent pendant toute la série. C'est pourquoi  le bilan dans l'épisode 26 lors du "face-à-face entre hommes"
est juste trop GAR ! J'en sue des larmes !!!


 


 


 



Présentation

  • : Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • Le blog de Corti Zone ou l'art d'être puceau sans le vouloir
  • : Hmmm... Des dessins pourris et des critiques de ce qui me tombe sous la main
  • Contact

Recherche

Catégories